MARY TEUW NIANE PARLE «D’INCOMPREHENSIONS» SUR LES REFORMES

MISE EN ŒUVRE DES CONCLUSIONS DES CNAES

Jeudi 16 Octobre 2014 - 07:52

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (Mesr) a estimé que les réformes engagées lors des Concertations nationales sur l’avenir de l’Enseignement supérieur (Cnaes) font l’objet de «beaucoup d’incompréhensions». Mary Teuw Niane, selon l’Aps, s’exprimait hier, mardi 14 octobre 2014, à l’occasion d’un atelier d’évaluation des décisions du Conseil président sur l’Enseignement supérieur, balayant d’un revers de main les allégations selon lesquelles les réformes n’ont pas fait l’objet de concertation.

Si les réformes adoptées lors des Concertations nationales sur l’avenir de l’Enseignement supérieur (Cnaes) ont connu un début d’échec, c’est bien parce qu’elles ont été l’objet de «beaucoup d’incompréhensions» tendant à faire croire qu’il n’y a pas eu de concertation.

C’est la conviction du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche qui se prononçait, selon l’Aps, hier, mardi, à l’occasion d’un atelier d’évaluation des décisions du Conseil président sur l’Enseignement supérieur.

Mary Teuw Niane croit dur comme fer que «tous les problèmes de l’UCAD ont un seul responsable, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche». Selon lui, «les mêmes incompréhensions font également penser qu’il n’y a pas eu de concertation».

Dans son document de présentation, l’ancien Recteur de l’Université Gaston Berger de Saint Louis est revenu sur la mort de Bassirour Faye en soulignant «l’engagement du gouvernement à faire la lumière sur la mort de l’étudiant de la faculté des Sciences et Technique (Fst) et à sanctionner les coupables».

L’étudiant tué par balle le 14 août dernier, lors d’affrontements entre ses camarades et des éléments de la Police, rappelons-le, a été le point culminant d’une crise universitaire annoncée dès les premiers jours de la rentrée académique 2013-2014.

Placée sous le signe de l’application des mesures prises lors du Conseil présidentiel sur les Cnaes, l’année universitaire a connu des perturbations motivées entre autres par l’augmentation des droits d’inscription, la mauvaise situation financière des universités, le déficit criant de professeurs, le retard du paiement des bourses, la question des orientations, la présence des forces de l’ordre. Suffisant, pour l’actuel Recteur de l’Ucad, Ibrahima Thioub, de s’engager dans une gestion concertée, pour aboutir à un meilleur espace universitaire.

Car, a-t-il souligné que «le cadre de vie de l’Ucad n’est pas des plus favorable. Il ne faudrait pas que ce soit un atelier de plus, dont les conclusions seront rangées dans les tiroirs».

Sudonline.sn

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET