MAURITANIE : Un Sénégalais meurt dans un accident

La route a encore fait des dégâts à Nouakchott. Khadim Diop, la cinquantaine sonnante, chauffeur de taxi de son état, est mort à Nouakchott tôt le matin du 4 août des suites d’un accident de la circulation. Transportant à bord de son véhicule 5 passagers en partance pour la plage des pêcheurs, ce natif de Touba ne savait pas qu’il avait rendez-vous avec la mort.

Jeudi 6 Août 2015 - 12:13

Il était environ 6h du matin, la visibilité encore faible, Khadim Diop qui a embarqué au 1er arrondissement, dans la banlieue de Nouakchott, ses passagers pour la plupart des pêcheurs, a pris la route de contournement appelée ‘’Soukouk’’. Considérant qu’à cette heure précise la route est dégagée et que la circulation est fluide, M. Diop a mis le pied sur l’accélérateur sans se soucier de l’état défectueux de la route qu’il a empruntée malgré le contournement.

Selon Ngagne Ndoye, l’un des passagers assis à côté de lui et sorti indemne de cet accident, le défunt roulait à tombeau ouvert. ‘’Nous sommes surpris du coup lorsque Khadim, grand chauffeur pourtant, qui évitait un véhicule venant en sens inverse, a fait face à un camion benne faisant marche arrière sur le trottoir’’, déclare-t-il. ‘’Il a tout fait pour éviter le camion, sans succès. Le pire est arrivé’’, poursuit-il. L’état de sa Peugeot 405 complètement détruite laisse à penser qu’il y avait bel et bien excès de vitesse. Khadim Diop, chauffeur et Amadou Sow, pêcheur de nationalité mauritanienne assis derrière lui, meurent sur le coup. Trois autres passagers s’en sortent avec de légères blessures notamment des déboîtements d’épaules, de bras …

La dépouille mortelle de Khadim Diop a été aussitôt transportée à Touba, sa ville natale où il sera inhumé. Khadim vivait avec sa femme à Nouakchott depuis 11 ans. Ses enfants sont au Sénégal dans sa famille natale. Selon Mohamed Haïdara, son cohabitant depuis 9 ans, ‘’c’était un homme bien et sans histoires’’. ‘’C’est hier (lundi 3 août ndlr) qu’il venait de déposer son dossier pour l’obtention de la carte de séjour après qu’il a été interpellé par la police de l’immigration’’, informe-t-il. Dommage ! Ironie du sort, le lendemain, il retrouve le corps sans vie de son cohabitant à la morgue de l’hôpital national de Nouakchott.

Ibou Badiane

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET