MONSIEUR LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE, MERCI D’AVOIR RÉPONDU À L’APPEL DES ÉCRIVAINS DU SÉNÉGAL

Dimanche 29 Décembre 2013 - 17:50

MONSIEUR LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE,  MERCI D’AVOIR RÉPONDU À L’APPEL DES ÉCRIVAINS DU SÉNÉGAL
Depuis quelques années je n’ai cessé d’exprimer ma colère pour déplorer la manière avec laquelle les autorités en charge de la promotion des écrivains, du livre et de la lecture, gèrent ce segment hautement sensible et stratégique de notre patrimoine culturel.

Dans un premier temps, j’avais commencé par protester à travers la presse : journaux, radios, télévisions et sur internet pour dénoncer la gestion nébuleuse et calamiteuse du fonds d’aide à l’édition. A ce titre, j’avais fortement déploré le manque d’attention des autorités gouvernementales, des directeurs d’établissements publics et de sociétés nationales, à l’endroit des écrivains de notre pays et de leurs œuvres littéraires. Et pourtant, ces dirigeants nommés par la volonté du Chef de l’État, ne ratent aucune occasion pour financer des lutteurs, danseurs, chanteurs et autres laudateurs zélés.

À défaut d’être entendu dans mon combat solitaire, je suis allé à la rencontre de l’Honorable Député, Président de la Commission chargée de la Culture à l’Assemblée nationale, avant d’aller solliciter l’appui du Président Iba Der Thiam, pour demander à ces élus du peuple, de ne plus voter le fonds d’aide à l’édition, dans la mesure où il ne servirait qu’à alimenter des individus totalement étrangers à la corporation des écrivains et à la filière du livre. En plus de toutes ces démarches, nous avions également saisi l’Inspection générale d’État pour qu’elle vole au secours des écrivains spoliés et désemparés…

La rage et le désespoir des écrivains du Sénégal ne cessait de s’amplifier douloureusement, jusqu’à ce qu’à l’occasion du Conseil des ministres du jeudi 26 décembre 2013, le Président Macky Sall annonçât un vaste programme de relance du livre et de la lecture! Cette pertinente mesure provoqua une clameur de joie et d’espérance chez tous les acteurs du livre et de la lecture. Bravo Monsieur le Président ! Vous avez répondu à l’appel des écrivains du Sénégal.

Je me dois de rappeler que depuis 1966, j’interviens dans les activités culturelles au Sénégal. A cette époque-là, bien qu’étant au Collège, j’animais l’émission « Jeunesse et culture » à Radio Saint-Louis, en collaboration avec mes amis feu Ameth Yoro Ndiaye et le Professeur Babacar Fall Baker. Je suis donc en mesure d’affirmer aujourd’hui que ni Senghor, ni Abdou Diouf, ni Abdoulaye Wade n’ont eu à prendre des mesures aussi pertinentes, salutaires et hardies, en faveur de la communauté des écrivains et autres acteurs de la filière du livre et de la lecture! Bravo Monsieur le Président de la République!

Certes, pour l’instant, il s’agit d’un programme basé sur de nobles intentions, mais nous ne doutons nullement de la détermination du Président de la République, en sa qualité de Protecteur des Lettres et des écrivains, à veiller à la mise en œuvre urgente des instructions qu’il a bien voulu donner à son gouvernement.

Monsieur le Président de la République, sans risque d'être désapprouvé par mes consœurs et confrères, je me dois de souligner que les écrivains et éditeurs du Sénégal se réjouissent énormément des mesures heureuses que vous avez annoncées en Conseil des ministres dans le sens de la promotion du livre, de la lecture, des écrivains et des éditeurs! (voir Le Soleil N° 13077 du vendredi 27 décembre 2013).

Dans l’attente de l’effectivité des mesures ainsi annoncées, nous osons espérer que les Directeurs généraux des établissements publics et sociétés nationales commenceront par acquérir d’importantes quantités de livres d’écrivains sénégalais, en vue de les offrir aux élèves et étudiants de nos établissements scolaires et universitaires. Nous osons croire également que ces directeurs généraux vont sponsoriser des émissions littéraires remarquables comme « Impressions » de Sada Kane sur la 2STV, « Lire Apprendre et Retenir (LAR)» de Astou Mbène Thioub sur la TFM.

Par ailleurs, il serait souhaitable que Sada Kane (2STV), Astou Mbène Thioub (TFM), Alassane Seck Guéye (Le Témoin) et Georges Déthié Diop (RFM) prennent part à l’audience que Monsieur le Président de la République envisage d’accorder aux écrivains. En effet, ces journalistes littéraires talentueux n’ont jamais cessé d’accompagner les écrivains dans le cadre de leurs émissions littéraires enrichissantes, leurs articles pertinents et leurs chroniques croustillantes. Ainsi, ils ont toujours contribué de manière significative à la promotion du livre et de la lecture!

Merci Monsieur le Président de la République ! En votre qualité de Premier Protecteur des Arts et des Lettres du Sénégal, que vous a conféré notre Constitution, vous avez bien compris que "Le savoir est dans le livre ». Enfin, par cette heureuse initiative, vous avez rappelé à toute la Nation, le célèbre message de Nelson Mandela : "Un peuple qui lit est un peuple qui progresse».

Merci Monsieur le Président de la République et que Dieu vous garde !

Moumar GUEYE
Membre de l’Association des Écrivains du Sénégal
Membre du PEN International
Grand Officier de l’Ordre du Mérite
E-mail : moumar@orange.sn



Notez


Commentez maintenant

1.Posté par rahne le 29/12/2013 19:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
cher colonel,comme toujours tu es à l'avant garde de tout ce qui touche ton peuple;mais il faut que tu saches qu' un Etat qui ne fait pas la promotion de l'expertise,tue la lecture.Hélas la faute revient à nos hommes politiques qui ont biaisé par le parachutage et le copinage

2.Posté par malick diarra le 30/12/2013 13:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon cher Momar, tu offres sans cesse un surcroit d'humanité et de justice aux amoureux de l'art créatif. Ta contribution à la vie socioculturelle tend à promouvoir des solidarités nécessaires( celles là n'impliquent point d'intérêts) pour pouvoir rebâtir tout ce qui a été détruit..
Par tes mots, tu essaies de rendre transparent le nébuleux entretenu par certains cercles de décideurs. Continuons à nous battre pour la justice et la liberté. Tenons bon face aux assauts protéiformes du temps sans jamais chahuter son silence.
Bravo.
Malick Diarra

3.Posté par moumar gueye le 30/12/2013 23:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci à toi Rahne et à toi mon frère frère Malick. Saint-Louis est fière de toi. On est ensemble!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET