Madické Niang : " Le Sénégal est comme un cadavre ressuscité, depuis que Wade est parti".

Dimanche 20 Janvier 2013 - 06:59

Au dernier Comité directeur du Parti démocratique sénégalais (Pds), il n’y avait pas que Me Amadou Sall qui a tiré sur le régime de Macky Sall, Me Madické Niang aussi a aussi lancé des pics... Visiblement à l’aise dans son domaine, l’ancien ministre des Affaires étrangères de Wade selon L’As, a dit : "le Sénégal est comme un cadavre ressuscité, depuis que Wade est parti". Selon lui, diplomatiquement ça ne va dans tous les sens et personne ne sait par où donner de la tête. Pour preuve,

il cite le tâtonnement au sujet des 500 soldats au Mali. Selon Madické Niang, au début on avait dit qu’on n’allait pas envoyer de soldats et puis on s’est contredit. Avant de donner ce conseil à Macky et cie : "avant de parler, il faut remuer sept fois la langue". Finalement, parce que la France l’a fait, on se résigne à l’imiter. Or note-t-il, "le Sénégal aurait pu faire mieux que cela, en prenant les devants et en impliquant de fond en comble, car , le Sénégal c’est le Mali".

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
RECHERCHER SUR NDARINFO
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !
LERAL.NET

ACTU PEOPLE

Meïssa Gaye, photographe à Saint-Louis

A la suite des précurseurs français que nous avons cité sur cette page Meïssa Gaye fut l’un des...

NDAR FM : quand la Passion rencontre le Professionnalisme !

Elle assure grave, cette jeune équipe dévouée, humble et engagée, vraiment pétrie de passion pour...

Ce que vous ignoriez de Baye DIAGNE !

Il suffit de dire " deux galons" pour le voir noircir de peur, verser de grosses gouttes de sueur...