Main tendue pour un second tour Niasse et Tanor excluent toute alliance avec Wade

Mardi 28 Février 2012 - 07:53

Main tendue pour un second tour Niasse et Tanor excluent toute alliance avec Wade
Wade peut ne pas compter déjà sur Moustapha Niasse et Ousmane Tanor Dieng, dans sa main tendue pour une future alliance au second tour. Les deux candidats parlent de principes. En effet, le candidat de la Coalition, Bennoo Siggil Sénégaal, Moustapha Niasse a déclaré que son camp exclut toute alliance avec le président sortant, Me Abdoulaye Wade, en cas de deuxième tour. «Je suis formel, parce que sa candidature est anticonstitutionnelle, il ne peut pas être question que Bennoo soutienne ou travaille directement et indirectement avec le candidat Wade. En aucun cas, Bennoo ne peut coopérer avec Abdoulaye Wade», a martelé M. Niasse, en réaction à la déclaration du président de la République qui a indiqué que son parti va s’ouvrir aux alliances, en cas de second tour. Moustapha Niasse trouve, d’ailleurs, cette déclaration suspecte. «C’est une déclaration qui n’est pas opportune et qui n’était pas nécessaire. Il doit laisser la commission faire le point d’abord, avant de faire quelconque déclaration, dans ce sens. C’est pour la galerie que Wade a fait cette déclaration. Qu’il laisse les sénégalais tranquilles, jusqu’à ce que la commission se prononce. Je ne conteste pas de chiffre, j’attends que les tendances qu’il vient de dire proviennent de la commission. Il va examiner des possibilités d’entente », dira-t-il.
Tanor exclut toute discussion aussi
A l’image du leader de la coalition Bennoo Siggil Sénégaal, Moustapha Niasse, le candidat de la coalition Benno Ak Tanor ne votera pas Wade, en cas de second tour et n’en discutera même pas avec les Fal2012, à cause du principe qui voudrait que Wade ne doit pas être candidat à la présidentielle, pour un troisième mandat. «Tout ce qu’il a dit ne valait pas une conférence de presse et pouvait attendre que les instances fassent leur travail», a dit Ousmane Tanor Dieng qui exclut toute discussion avec le candidat des Fal2012, en cas de second tour, comme cela se dessine. «Nous avons une position de principe, c’est-à-dire que la candidature de Wade est anticonstitutionnelle. Je ne vois pas comment quelqu’un qui dit que sa candidature n’est pas valable peut se retourner pour soutenir ce candidat donc, il y a une question de principe. Nous excluons toute discussion avec Wade. Moi, je suis un homme de parole, je m’en tiens à ma position de principe», précisera-t-il. A la question de savoir si sa coalition va soutenir le candidat de l’opposition, Tanor dira : «nous allons nous réunir au sein de notre coalition pour prendre une décision». Une telle déclaration de Tanor coupe court aux insinuations de Willane qui, appelant à une froide analyse, excluant tout sentimentalisme, dans les alliances du second tour, suggérait beaucoup de choses.
Sambou BIAGUI

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 23:02 GAMBIE : Macky SALL félicite Adama BARROW

Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET