Malnutrition : 20.000 enfants sénégalais menacés de disparition (étude)

Lundi 23 Avril 2012 - 21:44

Malnutrition : 20.000 enfants sénégalais menacés de disparition (étude)
Quelque 20.000 enfants sénégalais malnutris risquent de perdre la vie à court terme, si rien n’est fait pour les sauver, selon une enquête du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) menée entre novembre et décembre 2011 sur la situation de la malnutrition au Sénégal.



‘’20.000 enfants sénégalais sont actuellement victimes de malnutrition avec des situations très critiques par endroit’’, a indiqué, lundi à Dakar, Aissatou Dioum, spécialiste de nutrition et chargée de programme de nutrition à l’UNICEF.



Mme Dioum intervenait au cours d’un atelier de mise à niveau des médias sur les questions de sécurité alimentaire, de nutrition et de santé. Cette rencontre regroupe des organismes onusiens comme le Programme alimentaire mondial (PAM), l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’Organisation des nations unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO) et l’Unicef.



Cet atelier ouvert lundi à Dakar a pour objectifs de mieux outiller les journalistes, afin qu’ils maitrisent les concepts de ‘’Crise alimentaire, de sécurité alimentaire et de malnutrition et aussi de partager avec eux (journalistes) un état des lieux de la situation au Sénégal ainsi que les stratégies d’intervention pour enrayer la crise alimentaire.



‘’En dehors des 20.000 enfants malnutris, 100.000 autres enfants sont atteints de malnutrition à travers les 8 régions du Sénégal qui sont concernés cette enquête. Mais la situation de ce nombre d’enfants malnutris est moins critique’’, a souligné Aissatou Dioum.



D’après cette étude présentée par Mme Dioum au cours de l’atelier, Matam (nord) et Diourbel (centre) sont ’’les régions les plus vulnérables’’ à la malnutrition aiguë.



‘’Avec un chiffre de 10 pour cent d’enfants malnutris, la région de Diourbel est qualifiée de situation critique dans le domaine de la malnutrition’’, a fait savoir la spécialiste en nutrition.



La situation dans la région de Matam est ’’moins reluisante’’ avec un chiffre de 14 pour cent d’enfants malnutris, au mois de novembre dernier. En ce qui concerne la malnutrition chronique, les régions de Kédougou (est) et Kolda (sud) arrivent en tête avec une prévalence qui dépasse les 25 pour cent, a dit Aïssatou Dioum.



SOURCE:Aps

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET