Me Wade en sit-in «ininterrompu» le 21 avril devant les locaux de la Crei

Vendredi 17 Avril 2015 - 13:23

Me Wade en sit-in «ininterrompu» le 21 avril devant les locaux de la Crei
Me Abdoulaye Wade, les membres du Parti démocratique sénégalais et leurs alliés du Front patriotique pour la défense de la République (Fpdr) comptent tenir le mardi 21 avril un sit-in devant les locaux de la Cour de répression de l’enrichissement illicite. Une démarche entreprise pour entrer en possession du fameux arrêt de ladite cour sur la condamnation de Karim Wade et Cie afin de permettre aux avocats de ce dernier de rendre concret leur pourvoi en Cassation qui expire dans la journée du 23 avril.

Leur client condamné le 23 mars dernier par la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) à six ans de prison ferme et 138 milliards F CFA d’amende, les avocats de Karim avaient décidé de déposer un pourvoi en Cassation. Seulement depuis cette date, les conseils du fils de Wade tout comme les plus hauts responsables du Parti démocratique sénégalais (Pds) ne cessent de ruer dans les brancards. En effet, pestent-ils : «Il est inconcevable et incompréhensible que les avocats de Karim Wade ne puisse entrer en possession de l’arrêt de la Cour». Un constat qui poussent les libéraux à marquer le pas en décidant de tenir une manifestation. «Le Parti démocratique sénégalais et ses alliés du Front patriotique vont tenir un sit-in ininterrompu le mardi 21 avril devant les locaux de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) jusqu’à l’obtention de l’arrêt condamnant Karim Wade et Cie», a déclaré Oumar Sarr, coordonnateur national du parti libéral hier lors d’une conférence de presse tenue à leur permanence nationale. Avant d’ajouter : «Le président Abdoulaye Wade sera également de la partie et appelle tous les Sénégalais épris de justice à nous retrouver devant les locaux de la Crei pour dénoncer une telle injustice». A l’en croire, une telle démarche est nécessaire puisque le délai de pourvoi en Cassation expire dans la journée du 23 avril. «Donc, nous ne comprenons par les raisons pour lesquelles ils refusent de remettre cet arrêt. Nous avons effectué toutes les démarches administratives car, nous sommes dans le régime de la déclaration et non d’autorisation». Non sans avancer ceci : «Il est vrai que le khalife général des Mourides a eu à parler avec le président Wade, mais là, le préjudice peut être grave pour Karim Wade si jamais ses avocats n’arrivent à déposera temps réel le pouvoir en Cassation».

JDD

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET