Mgr Ernest Sambou, Évêque de Saint-Louis, nouveau Président de la Commission de l’Enseignement (CINPEC)

Les Evêques du Sénégal ont fait face à la presse ce vendredi 29 mai 2015, à l’issue des travaux de leur deuxième session ordinaire de l’année pastorale 2014 – 2015, au Foyer de Charité du Cap des Biches. Faisant lecture du communiqué final, Mgr Benjamin Ndiaye, Président de la Conférence épiscopale a fait part de son remplacement à la tête de Comité Interdiocésain National des Pèlerinages Catholiques (CINPEC) et de la nomination de nouveaux responsables de certains services pastoraux au niveau national.

Samedi 30 Mai 2015 - 22:49

Mgr Paul Mamba, Evêque du diocèse de Ziguinchor dirige désormais le CINPEC, en remplacement de Mgr Benjamin Ndiaye, Archevêque de Dakar qui a expliqué qu’il lui « est difficile de concilier ses nouvelles charges d'archevêque de Dakar avec celles du CINPEC ». Toujours sur le plan des commissions épiscopales, les Évêques ont procédé à un réaménagement. Ainsi Mgr Ernest Sambou, Évêque de Saint-Louis devient le nouveau Président de la Commission de l’Enseignement. Il a comme Vice-président Mgr Benjamin Ndiaye, Archevêque de Dakar qui assure également la présidence de la Commission de la Famille.

 
Les Evêques se sont choisi de nouveaux collaborateurs  qu’ils ont rencontrés à l’occasion de leur session du Cap des Biches. Il s’agit de quatre responsables nationaux de services pastoraux à qui les évêques ont donné des orientations pour l’accomplissement de leur mission : Abbé Joachim François Ndione du diocèse de Thiès : Directeur National des Œuvres Pontificales Missionnaires (OPM) pour le Sénégal et la Mauritanie; Abbé Alphonse Seck, de l’Archidiocèse de Dakar : Secrétaire général de Caritas Sénégal; Abbé Raymond Boucar Ndione, du diocèse de Thiès : Secrétaire national de la Catéchèse.
 

Par ailleurs, les Evêques du Sénégal n’ont pas manqué de lancer des appels « face à la crise scolaire et aux nombreuses perturbations qu’elle entraine dans notre pays » et la situation en Casamance. Ils appellent tous les acteurs de l’École Sénégalaise à la responsabilité et au sens du bien commun. « Le droit des enfants et des jeunes à une éducation de qualité doit être garanti par tous », ont-il soutenu. Enfin, bien qu’ils se réjouissent de l’accalmie qui prévaut en Casamance, ils lancent toutefois « un appel aux différents acteurs engagés dans le processus de recherche d’une paix définitive à avancer dans un dialogue franc, ouvert et constructif, pour un développement harmonieux de notre pays ».
Oficom

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET