"Miser sur les réseaux sociaux pour relancer l'activité touristique" (ministre)

Samedi 6 Juin 2015 - 08:06

Le Sénégal va se servir d’Internet, les réseaux sociaux surtout, pour mieux "vendre" son offre touristique à l’étranger, a indiqué le ministre du Tourisme et des Transports aériens, Abdoulaye Diouf Sarr, vendredi, à Dakar.

"Nous allons très prochainement lancer le Sénégal sur la toile et être présents sur les réseaux sociaux, plus près du public, pour gagner en compétitivité", a assuré M. Sarr en introduisant une conférence publique sur "la destination Sénégal".

Le tourisme est un secteur qu’il faut "surveiller", car "la plus petite information de travers peut faire échouer tous les efforts faits depuis plusieurs années", a-t-il encore dit.

Par le passé, des promoteurs touristiques sénégalais ont estimé que des internautes véhiculaient sur Internet des informations de nature à détourner les touristes de la "destination Sénégal".

"Pour vendre la destination Sénégal, nous devons avoir un bon produit et faire une bonne promotion. Il faut des moyens pour y arriver. Si nous n’avons pas un budget conséquent, nous ne pourrons rien faire", a expliqué le ministre du Tourisme et des Transports aériens.

Abdoulaye Diouf Sarr estime que le Sénégal doit aussi, pour attirer davantage de touristes sur son sol, participer aux rencontres internationales dédiées au tourisme.

C’est lors de ces rencontres que s’échangent "les bonnes pratiques", a-t-il signalé, en évoquant la nécessité pour le tourisme sénégalais de "convaincre les touristes sur le choix du Sénégal".

"C’est le rôle de l’Agence sénégalaise de promotion touristique de mener cette mission", a rappelé M. Sarr. Le secteur privé sénégalais doit s’impliquer davantage dans la promotion du tourisme, a-t-il poursuivi.

"Le tourisme contribue à hauteur de 6,8 % au produit intérieur brute (PIB) de notre pays. C’est le deuxième pourvoyeur de devises après la pêche", a souligné Abdoulaye Diouf Sarr, rappelant que le tourisme est un "secteur clé" du Plan Sénégal émergent (PSE).

Pour rendre "la destination Sénégal" attractive, d’importantes mesures ont été prises, a-t-il encore dit, en citant la récente suppression du visa d’entrée au Sénégal.

Seuls les ressortissants des pays de la Cédéao, du Maroc et de la Mauritanie étaient exemptés de ce visa, dont la suppression est entrée en vigueur le 1er mai dernier.

Un programme de restauration et de protection des plages au Sénégal a également été élaboré, dans le but d'attirer le maximum de touristes, selon M. Sarr.

L'Etat compte aussi, pour relancer le tourisme en difficulté depuis plusieurs années, mettre en place "une ligne de crédit hôtelier", a-t-il indiqué.

Le Sénégal veut accueillir deux millions de touristes par an d’ici à 2018, et trois millions par an au plus tard en 2018, selon le ministre du Tourisme et des Transports aériens.

APS

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET