Ndar, la ravissante*

Ce texte du jeune poète Azo Dieng est Lauréat du 1er prix ex-æquo du Concours international de Poésie 2009 de Saint-Louis du Sénégal.

Jeudi 15 Décembre 2011 - 16:20

Azo Dieng
Azo Dieng

Ndar, la ravissante*

 

Me ravit la belle cité dans les bras de la mer bleue

Baignant les cœurs et les esprits lorsque la lueur dorée

Se dissipe dans les nuées de la marée blanche.

C’est le moment où Faidherbe étendu sur son lit savoure les délices

De la majesté, les délices de la mélodie de l’âme revigorée.

 

Me ravit la sublimissime bleue, miroir de la signare immortelle

Qui telle une pirogue sous les clapotis, danse gracieusement

La musique du cœur épris. Perchée sur les rochers de l’élégance

La sirène tisse la voile des merveilles qu’elle déploie tendrement.

 

Me ravissent les majestueuses bâtisses qui me content la belle époque

Celle du métissage, creuset de mille et une richesses.

Me ravit ta terre sanctifiée par les pas de Bamba, l’homme

Qui dompta le tumulte des vagues et illumina à jamais ta face.

Ndar, ma plume te chante aujourd’hui car enchantée par ta noblesse.

Azo Dieng




Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >

Mardi 2 Avril 2013 - 12:35 A Maam Kaaw

Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !
NDARINFO TV

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET