Négresse de Moussa Kouyate

Né le 18 Mars 1986 à Dakar, Moussa Kouyaté est un artisan de la poésie de la nouvelle génération (PNG) concept prôné par son ami poète Abdoulaye Guissé. Après avoir réussi à son baccalauréat au prestigieux lycée Limamou Laye de Guédiawaye, Moussa Kouyaté poursuivit ses études supérieures à Casablanca au Maroc jusqu'à l’obtention de son Master en Méthode informatique appliquée à la gestion des entreprises. Défenseur des arts et des droits de la Femme, dans ce que voit Moussa Kouyaté, ce qu'il touche, ce qu'il rêve, grandit l'invisible. Mais à l'inverse, tout se passe comme si il donnait à la voix intérieure une visibilité, sans fausse parure. Derrière les gestes simples de la vie quotidienne, Moussa Kouyaté laisse deviner une présence profonde. Ainsi procède toute poésie vraie: derrière la célébration de l'éphémère, l'instant saisi par les mots entre en résonance avec ce besoin en nous de l'éternel. Comme un parfum d'innocence édénique. Il nous invite à découvrir son texte "Négresse" tiré de son Œuvre "Une nuit sur ta peau" dédiée à la beauté de la femme africaine dans toute sa diversité. Par « Négresse », le poète fait savoir que la femme africaine doit rester fière de son identité et exhibe surtout son attachement à ses origines africaine.

Samedi 1 Septembre 2012 - 16:16

Négresse de Moussa Kouyate
Ta beauté africaine  me frappa
Sans pareille, au rivage de tes yeux de menthe
 
Ton honneur victorieux exhala le Sahel d’élégance 
D’où s’écoula ta richesse jusqu’au Cap de bonne espérance
Liane taillée au-delà des splendeurs du réel
Raconte tes mémoires,
Qui font de ta noblesse, la plus belle des poésies.
Peu importe, où j’irai
Je sentirai la patience de tes jardins de plages taillées
Peu importe, le vent  m'écoutera
De nouveau je crierai
Le calme des nuits ensoleillées dans tes bras augustes
 
Souplesse du Nil,  zèles avérés du Sahara
Saut des Massaïs, foi des Sofas d’Ethiopie
Tu es le cœur du Zoulou, la chance de Sabadola
Négresse, tu es la graine de l’amour et le sel de la vie.
 
Ce soir je prendrai le temps
De t’aimer comme un aigle effaré
De la rumba à la salsa
Je valserai entre tes possessions impérieuses
Prophétiser ton sourire aux quatre coins
Nous tournerons autour de la lune
Comme pour saluer le feu
De nous lier dans la sérénité des regards curieux
 
Ce soir, je prendrai le temps
De répandre sur toi, des vœux magiques
Négresse du Kenya, négresse d’Ouganda
Négresse de la Zambie, négresse des côtes vierges du Saloum
Que s’illumine de nouveau ta bravoure sur la corne de chère Afrique
Que les fêtes débordent de nulle part pour saluer ton pouvoir aux sources légendaires.
 

Notez


Commentez maintenant

1.Posté par SAIDOU DIA le 22/12/2013 23:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci mon frére pour ce beau poeme, du courage et bonne continuation

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >

Mardi 2 Avril 2013 - 12:35 A Maam Kaaw

Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !
NDARINFO TV

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET