Nominations de Mansour Faye, Abdoulaye Diouf Sarr, Mariama Sarr, Moustapha Diop... : L’acte 3, victime du cumul de fonctions

La nomination au gouvernement de têtes de liste ayant remporté les élections dans leur fief relance le débat sur le cumul de fonctions que l’Acte 3 gagnerait à éradiquer pour la création de communes viables et porteuses de développement.

Mardi 8 Juillet 2014 - 16:33

Nominations de Mansour Faye, Abdoulaye Diouf Sarr, Mariama Sarr, Moustapha Diop... : L’acte 3, victime du cumul de fonctions
« Au travail ! »

Le mot d’ordre en dit long sur les sentiments qui animent le président de la République Macky Sall, soucieux de réaliser coûte que coûte ses projets. Seulement, entre le verbe et la démarche, le fossé est parsemé de paradoxes.

Dans sa logique de récompenser les détenteurs de légitimité dans le nouvel attelage gouvernemental, le Président Sall freine, sans le savoir, l’efficacité dans la diligence des affaires gouvernementales à travers la nomination de responsables qui cumuleront la fonction de ministre à celle de maire.

En effet, ces têtes de liste nouvellement élues conseillers et promues ministres (Mansour Faye, Abdoulaye Diouf Sarr, Mariama Sarr, Moustapha Diop, entre autres) présenteront, à coup sûr, leur candidature pour l’élection des maires à laquelle procéderont bientôt les différents conseils municipaux.

Dans ce lot, le beau-frère du Président, Mansour Faye (nouveau ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement) et Abdoulaye Diouf Sarr (Tourisme et Transports aériens) sont bien partis pour être ministre-maire, respectivement à Saint-Louis et à Yoff. Ils accorderont sûrement plus d’importance au gouvernement qu’à leur collectivité locale.

Ce, au grand dam de la gouvernance locale que l’Acte 3 cherche à rénover en vue de promouvoir la territorialisation des politiques publiques. Un idéal noble dont la matérialisation nécessite de la part du maire une concentration exclusive sur les affaires de sa collectivité.

Une délégation de signature serait ainsi, pour tout maire élu sous l’Acte 3, un manque de respect notoire à la volonté du Peuple qui a choisi une tête de liste pour lui confier ses destinées.

Pour avoir toujours reproché à Idrissa Seck d’être un maire «fantôme», le nouveau gouvernement du régime de Macky Sall ne devrait pas être un cercle de cumulards de fonctions. Il y va de la bonne gestion des communes de plein exercice qui seront dotées de moyens colossaux pour mener à bien les politiques de développement locales.

Le Quotidien

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET