Saint-Louis du Sénégal - Actualités, Infos et News en direct - NDARINFO

Non-respect des accords : Les enseignants sénégalais menacent de perturber l’année scolaire

A un peu plus d’un mois de l’ouverture des classes, les syndicats d’enseignants accusent le Gouvernement sénégalais de s’emmurer dans le silence total. Ils menacent de reprendre la lutte si l’Etat ne réagit pas par rapport à leurs problèmes.

Lundi 4 Septembre 2017 - 16:04

« Il faut que l’Etat réagisse par rapport surtout au système de rémunération notamment la question de l’indemnité de logement des enseignants. Il est clair que l’année dernière a été sereine et calme. Mais, les enseignants avaient accepté d’aller travailler pour donner la chance au dialogue et à la négociation », a déclaré le Secrétaire général du Syndicat Autonome des Enseignants du Moyen Secondaire (SAEMS), Saourou Sène.

Il indique que « cette année, il n’y a pas eu en réalité beaucoup de rencontres entre le gouvernement et les enseignants. Et pourtant, les questions qui sont là, très nombreuses méritent une prise en charge avant les ouvertures ».

Face à ces inquiétudes des enseignants, la présidente du Haut conseil pour le dialogue social annonce des discussions, en ce mois de septembre. « Les représentants des syndicats les plus représentatifs à l’issue des élections de représentativité, ont été reçus au niveau du Haut conseil ; ils ont participé activement à une séance de travail. Et il a été arrêté et convenu d’organiser une rencontre avant la rentrée des classes », a révélé la présidente du Haut conseil, Mme Innocence Ntap Ndiaye.

« Je peux vous dire aujourd’hui que la deuxième quinzaine du mois de septembre a été retenue. Tous les secrétaires généraux nous ont envoyés la liste de leurs représentants au sein de la commission technique », a-t-elle précisé.

Toutefois, les syndicalistes attendent des actes concrets à la place des discours. « Cette année est partie pour être une année très difficile pour le système éducatif sénégalais ; s’il n’y a pas d’actes concrets, on continue de faire semblant, naturellement, il y aura des difficultés cette année », a prévenu Saourou Sène.


La rédaction de Leral.net


Commentez maintenant

1.Posté par Dr Mame Alé MBAYE le 06/09/2017 00:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur Saourou, ce que vous dites, c est grave pour un éducateur et un citoyen qui aspire a être un modelé. Vous osez dire que vous faites semblant si l Etat ne réagit pas. Mais, c est grave; un homme digne ne fait jamais semblant, il assume ses responsabilités avec courage surtout quand il s agit de l avenir des enfants. Voila, j en suis dessole, pourquoi Etat ne vous respecte pas car vous ne vous respectez pas avant tout. Dem lene diangualei tebayi tapalei sinon vous ne sortirez jamais des difficultés

2.Posté par Dr Mame Alé MBAYE le 06/09/2017 00:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et puis, parmi les quatre points qui constituent votre plan revendicatif, où se situe l intérêt de l élevé? Vous étés trop égoïstes et sans vergogne. Vous ne faites plus la fierté de l enseignement. Soyez dignes. Les maçons, les menuisiers,...sont la et ils prennent en chargent leurs familles dignement avec leurs petits salaires et on ne les entend pas. Mais, vous, vous attendez toujours ce moment pour di weer sene bop ci mbed mi.

3.Posté par Dr Mame Alé MBAYE le 06/09/2017 02:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
qui aspire être un modèle

4.Posté par Xunxunöor le 06/09/2017 14:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voilà qui est bien dit M. Mbaye...Et ce que l'on oublie souvent, c'est que nous avons surtout à faire aujourd'hui avec des mercenaires de la craie... Mais si l'Etat prend ses responsabilités, et applique la Loi comme il se doit - journée non travaillée, journée non payée - il n'y aura bientôt plus de grève d'enseignants dans ce pays...C'est moi qui vous l'affirme.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.