OPINION: « Je ne suis pas Charlie ». Par Abdoulaye Gueye

Mercredi 14 Janvier 2015 - 13:59

Le 07 janvier, contre toute attente, la France éternelle, terre des droits humains, comme aiment à s’en targuer ses dignes ou indignes fils, venait d’être frappée par les forces du mal. Les terroristes venaient de passer par là, créant un pêle-mêle rarement égalé au pays de Jeanne d’Arc. « L’axe du mal » venait de réussir un autre coup de maître. La désolation et la stupeur se lisaient sur le visage des Gaulois. Le doute gagnait les esprits et les condamnations fusaient de partout. La presse du monde entier, dans un élan de solidarité, se signalait par des sorties au vitriol. Acte ignoble, abominable, barbare, etc., les adjectifs ne manquaient pas. Même mon Afrique, par la voix de certains présidents de mauvais aloi, n’a pas été en reste.

Comme atteints de larbinisme avancé, du tout incurable, certains dirigeants africains ne se sont pas gênés de répondre à l’appel de papa Hollande faisant fi par la même occasion de toutes autres tueries perpétrées en terre africaine ou palestinienne. Le monde s’indignait, menaçait de représailles. Les plus pondérés et non moins sensés, bien que indignés par un tel acte, se contentaient seulement de condamner ce qu’ils qualifiaient d’acte barbare sans faire d’amalgames ou de commentaires pouvant heurter la sensibilité de certains, ni verser dans des accusations gratuites alors que d’autres, pour ne pas utiliser le terme « Islamophobes », s’empressaient de clouer au pilori les musulmans encore une fois et de nourrir une culture anti-islamiste.

La religion de Mahomet (PSL) recevait du coup, injustement, une autre tache noire. Des propos qui traduisent à la fois une islamophobie injustifiée et une arrogance qui n’a d’égal que l’esprit d’inculte de leurs auteurs. L’on oubliait par la même occasion le peu d’égard que cette Rédaction nourrissait a l’égard du meilleur des musulmans, celui qui durant toute son existence a prôné la paix, faisant de l’amour et de la tolérance ses plus fidèles compagnons. Notre intention ici n’est pas d’adresser de viles critiques à l’ endroit de cette maison de presse, mais plutôt de partager quelques réflexions avec la société occidentale afin qu’elle fasse son examen de conscience. Il s’agira tant bien que mal de relancer le débat sur la liberté d’expression, laquelle s’est arrogé tous les droits, cette liberté souvent utilisée comme un paravent pour s’attaquer impunément à la dernière religion révélée et assouvir des ambitions cachées.

Depuis l’attaque contre Charlie Hebdo perpétrée par les frères Köchi, l’on assiste à une expansion abusive, voire démesurée du terme de liberté d’expression, ce qui nous a amené à faire certaines interrogations. La liberté d’expression doit-elle primer sur le respect des convictions religieuses de l’autre ? Au nom de la liberté d’expression, doit–on se moquer des croyances de l’autre ? Au nom de la liberté d’expression, doit-on se garder d’agir contre les caricatures du prophète, voire quand celui-ci est tourné en dérision? Au nom de cette même liberté d’expression, doit-on cautionner le blasphème de Charlie hebdo et se lever comme un seul homme pour répéter tel un perroquet, je suis Charlie? En somme, au nom de quelle liberté d’expression doit-on donner le feu vert à des journalistes, chroniqueurs ou satanés caricaturistes de s’attaquer à la foi islamique, blasphémer le prophète en le présentant sous les formes les plus avilissantes ? La liberté d’informer est-elle plus légitime que la liberté de culte ? Trêve, trêve.

Il est grand temps que le monde se ressaisisse. Les attentats du 11 septembre, ceux de Madrid, la tuerie chez Charlie hebdo et tant d’autres doivent être intégrés dans notre conscience collective et nous amener, à quelque échelon que nous soyons, à une remise en question afin que la haine puisse à jamais disparaitre de nos cœurs. Il est arrivé le moment d’accepter que la meilleure manière de mettre fin à cette spirale de violence est de combattre l’hypocrisie dont les Occidentaux font montre et qui ne cessent de saper les fondements d’une paix durable. D’autres ‘Kouachi’ risquent de revenir si rien n’est fait. N’est- il pas plus sage de se concilier les bonnes grâces d’une personne que de se les aliéner en s’attaquant à ses croyances.

Par ailleurs, au nom de quoi, nous sort-on l’antisémitisme à chaque fois que les juifs font l’objet de critiques et de liberté d’expression quand les musulmans sont au banc des accusés. Les nombreuses critiques à l’endroit de Dieudonné en sont une parfaite illustration. Que dire des nombreuses tueries perpétrées en terre palestinienne sous le regard coupable de l’Occident qui préfère s’emmurer dans un silence assourdissant? Combien d’enfants meurent dans le tiers monde tués par cette bombe à retardement qu’est la famine sans que le plus petit doigt ne soit levé? Que dire de cette ligne de fracture crée par les Occidentaux entre d’une part un Occident laïc, démocratique et évolué et de l’autre le monde arabo–musulman médiéval, bigot, rétrograde et voué à la violence? Il est donc venu le moment de se ceindre les reins et de s’unir comme un seul homme pour dénoncer avec fermeté cette injustice et haine à l’égard d’un monde que Edward Saïd dénommait l’Orient, qualifié de non civilisé et barbare aussi bien que la stigmatisation permanente des étrangers.

Vive la paix et la liberté qui tient en compte le respect de l’autre.
Je ne suis pas Charlie.
Je ne suis pas terroriste.
Je suis musulman et j’en suis fier.

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET