OPINION - Le nettoiement de Saint Louis : Une hypocrisie républicaine

Vendredi 27 Décembre 2013 - 04:29

Lentement, l’hypocrisie se manifeste. En dépit des réserves et des hésitations, contre les désaveux et malgré les sarcasmes, nous nous accoutumons à voir les actes des services déconcentrés de l’exécutif central favorables ou non à l’exécutif local, le citoyen est libre d’en juger. Saint Louis est la source de toutes les convoitises des familles politiques. Ville mythique, elle est au centre d’un combat sans fin entre différents camps. Au cours de ces dernières années, le rôle de la République du Sénégal s’est vu profondément transformé mais pas au sens de Le Galès et Lascoumes . Si la décentralisation est un système d'organisation des structures administratives de l'État qui accorde des pouvoirs de décision et de gestion à des collectivités locales, les enjeux autours du nettoiement à Saint Louis ébranlent les règles de compétences. Une série de faits concourt à la remise en cause de ces transferts de compétences : l’intervention de l’exécutif central dans le nettoiement de la ville sans consultation préalable de la Commune entre autres.

Dans la décentralisation, il n’est pas prévu de transférer des compétences aux personnes privées, ni à l’administration déconcentrée mais c’est aux collectivités locales que reviennent les honneurs. Ici, c’est l’Elu qui commande mais pas le Ministre. La gestion des ordures relève de la Commune : si référence est faite au code des collectivités locales. L’article 29 de la Loi n° 2002-15 du 15 avril 2002 dans son alinéa 4 stipule, la commune reçoit les compétences suivantes : « la gestion des déchets, la lutte contre l’insalubrité, les pollutions et les nuisances… ». Les compétences d’une collectivité locale ne doivent en aucun cas faire l’objet de manœuvre politique. Cet acte sape l’autorité du Maire et constitue en même temps des ferments à la faiblesse de l’Etat. Rappelons que dans le schéma normatif traditionnel, l’administration aurait pour seule fonction d’exécuter les choix politiques mais pas d’aller à l’encontre de la règle du droit. « Non seulement les autorités administratives ne peuvent s’approprier une compétence qui est confiée à d’autres autorités, publiques ou privées, mais elles ne peuvent, entre elles, modifier l’ordre de compétences ».

Même si « la difficulté majeure rencontrée dans la gestion communale c’est cette imprécision dans la détermination des compétences locales », la gestion de l’environnement est une compétence transférée aux collectivités locales. En ce sens, les services déconcentrés de l’Etat sont tenus de respecter les principes de la décentralisation. L’inobservation de ce dernier est synonyme de régression démocratique et la marginalisation de la population saint louisienne qui a choisi son équipe municipale. Le contournement des dispositifs de médiation existants et sa prise à revers par des « énergumènes » qui cherchent à forcer l’accès à la municipalité par une pression directe sur l’opinion publique sont manifestes.

Ce comportement est celui d’une junte de minoritaires, marginaux, ou déviants, et des nouveaux venus qui ne peuvent espérer faire prévaloir leur image qu’en violant les règles du jeu traditionnel: refusant de suivre les canaux officiels, ils essaient de créer leurs propres voies d’accès ; cette initiative entraine l’activation de réseaux en place, dont les acteurs espèrent des promotions et de préserver leur position et leurs privilèges. Nombre de services de l’Etat notamment appuie ces personnes privées pour une opération de nettoiement alors qu’un système opération quotidienne peine à bénéficier du concours des services concernés. Il semblerait que certaines personnes privées sont plus importantes que les démembrements de l’Etat dans la mesure où l’accès aux ressources de l’Etat central leurs est plus facile. Il est fondamental que la République redevient l’institution sur lequel la population peut compter pour la maitrise des frustrations nées de la vie en société pour maintenir l’ordre du droit et son autorité sur les collectivités locales.

DJIBY NDIAYE Etudiant-Chercheur en Science politique Adresse : Rue PK1 X Route Nationale No 2, Sor,
Saint Louis, Sénégal

Notez


Commentez maintenant

1.Posté par rahne le 27/12/2013 08:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Analyse juste;qu'on nous dise si l'Etat est oui ou non dans la logique du transfert de compétences auxcollectivités locales? pour que Manxour Faye puisse se pernettre de se substituer au MAIRE dans ses missions

2.Posté par jules le 27/12/2013 17:13 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonne reflexion. Au Sénégal on a tendance à confondre les attributions et la chose publique n''est pas une affaire de famille. Saint Louis c''est notre ville, jamais on nous imposera une marionette.

3.Posté par Pharoah le 29/12/2013 00:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En quoi St-Louis est une ville mythique ? parce qu'elle a eut l'honneur d'avoir le 1er lycée d'Afrique noire et de former les premiers intellectuels , parce qu'elle fut capitale de l'AOF ....tout ceci remonte à plus d'un siècle et la vérité actuelle est cruelle : St Louis n'est plus qu'une ruine ,(le centre historique ) un vaste bidonville (Basse Sénégal , Medina , Darrou , GuetNdar , Ndartout....) tout ceci par la faute d'hommes politiques incompétents et d'une population particulièrement passive ....
Depuis 2008 la mairie a mis en place 2 ou 3 projets (tous plus ou moins pompeux d'ailleurs et avec l'aide de financements extérieurs) pour le ramassage des ordures et tous se sont véréssont inopérants .....l'océan "mange" la langue de Barbarie depuis des décennies et aucune action (elles existent ) n'est mise en oeuvre !......alors les hommes politiques peuvent bien se battre pitoyablement pour une opération coup de poings de nettoiement dont on ne verra plus les effets dans 8 jours , la vérité ultime est que cette ville est déjà morte avant que l'avancée impitoyable de l'Océan ne la raye de la carte .....

4.Posté par Kébé saidou le 31/12/2013 04:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Article bien écrit et soigné reflétant bien l'avenir de cette merveilleuse.L'éducation est la meilleure arme et ça se reflète dans ton article.Mais Djiby ça ne m'étonne guère car connaissant tes qualités intellectuelles,ta soif du savoir,ta détermination et surtout ton impartialité en matière d'analyse.Du courage dans la générosité du partage du savoir comme tu l'as toujours fait à la fac

5.Posté par Yacine le 12/01/2014 14:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Analyse très objective petit frère. C'est ce que nous attendons de toi. Parle quand il le faut et n'ai jamais peur de dénoncer l’incohérence et l'injustice car nous tenons tous à notre chère Ville. Et l'avenir du Sénégal est entre vos mains et nous portons nos espoirs sur des jeunes ambitieux. Courage bon homme. Tu auras notre soutien pour toujours.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 23:02 GAMBIE : Macky SALL félicite Adama BARROW

Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET