OPINION - MANSOUR FAYE : un maire travailleur, les jalons d’un Saint-Louis émergent lancés. Par Babacar Thiam/APR Saint-Louis

Jeudi 2 Juillet 2015 - 22:45

Depuis l’avènement du président MACKY SALL à la tète de la magistrature suprême, des reformes importantes ont été enclenchées comme gage de bonne gouvernance.

Le nouveau code des marchés public et l’acte III de la décentralisation en sont des exemples palpables. Depuis leur entrée en vigueur, de nouvelles dispositions basées sur la transparence ont vu le jour et des règles nouvelles s’appliquent à tous sans exception (y compris Mansour Faye) avant l’exécution d’un quelconque marché public ou projet d’envergure.

En tant que proche collaborateur du ministre maire de la ville de saint louis, il me plait de rappeler que monsieur Mansour Faye est un manager hors paire car appliquant à la lettre le PDCA, principe de base du management de qualité. En effet selon Edwards Deming un bon manager doit savoir appliquer la théorie du PDCA qui veut dire :
• To Plan (planifier)
• To Do (faire ce qu’on a planifié)
• To Check (vérifier ce qu’on a fini de faire)
• And Action (actions de corrections visant à améliorer pour pouvoir agir).

A ce que je sache, aussi bien qu’au ministère qu’a la maire de saint louis, monsieur Mansour Faye applique le PDCA sans tambour ni trompète car le silence est véritablement son point fort. Mais certaines personnes mal intentionnées ou ayant un envi débordant de se faire remarquer décident tout d’un coup de se transformer en distributeurs automatiques d’injures et de critiques subjectives.
Ainsi est-il de notre ressort de rétablir la vérité des faits. Ces gens là ignorent royalement que même pour faire une bonne planification, on se doit de s’allier au temps .Nous sommes entrain de mettre en place, sans pression aucune, les fondamentaux d’une bonne gestion et bientôt les fruits seront visibles.

L’honnêteté intellectuelle ou scientifique voudrait que des personnes mises dans les mêmes conditions soient jugées en même temps sans aucune forme de discrimination. Je veux dire par là que tous les maires du Sénégal ont été élus lors des élections du 29 juin 2014 et seul le maire de saint louis subît une pluie de critiques que rien ne justifie à part sa proximité avec le chef de l’état. Le mobile inavoué de ces personnes est d’autant plus incompréhensible que le maire vient tout juste de boucler sa première année de mandature. Des lors on est tenté de se poser plusieurs questions à savoir :

Ces gens là assimilent t-il Mr Mansour FAYE à un messie capable de tout régler avec un petit claquement de doigt ? Mais pourquoi cette forfaiture sélective ? Pourquoi cet acharnement sans fondement ? Est-il un péché d’être très proche de MACKY SALL ? Voila des questions que d’honnêtes citoyens épris de paix et de justice se posent à longueur de journée dans la vielle ville.

Parmi ceux qui s’acharnent sur le maire on ‘y voit du tout : allant quelques militants frustrés aux blogueurs zèles sans oublier les irréductibles opposants qui au moins sont dans leur rôle.

Ces blogueurs ou politiciens encagoulés ont du mal à avaler la pilule amère de la défaite. Ils doivent savoir raison garder car les saint louisiens ont acquis la culture du vote depuis le 19éme Siècle et ne peuvent pas se tromper aussi massivement sur le candidat Mansour Faye.

A ces gens la, sachez qu’au Sénégal il y’a des mairies beaucoup plus grandes de taille (superficie et population) et immensément plus riches que celle de saint louis alors que leurs projets phares ne sont même pas encore en phase d’élaboration.

Sur l’éclairage public
L’éclairage public a été le premier chantier de la municipalité car plus de 40 millions de FCFA ont été mobilisé et financé sur fond propre du maire. Dans la même lancée plusieurs lampadaires ont été entièrement réhabilité sur la route nationale, de pikine au pont faidherbe ,

En perspective la mairie a signé plusieurs accords de partenariat avec d’autres villes jumelles du monde comme Lille. Le ministère de l’énergie et du développement des énergies renouvelables a aussi doté la municipalité d’une cinquantaine de lampadaires solaires sans oublier les travaux au quotidien de remplacements des lampes défectueuses. Avec toutes ces actions entreprises, on est tenté de dire que d’ici peu de temps la ville sera éclairée comme un fanal.

Sur la question de la salubrité.

Dés sa prise de service, le maire et son équipe avaient constaté que presque tous les conteneurs à ordures été défectueux .Ce qui expliquait le fait que des tas immondices jonchés par terre. Ainsi la réhabilitation de prés de 18 conteneurs est une preuve visible partout dans la ville. L’arrivée de nouveaux bacs à ordures et l’acquisition d’un matériel lourd (5 beines tasseuses obtenues récemment à paris) va sonner le glas définitivement dans ce domaine. Ce qui permet d’affirmer avec force que La salubrité de la vielle ville n’est plus une chimère surtout que des équipes de nettoiement se relaient sur le terrain sans relâche pour rendre très propres les artères de saint louis.

Sur la question des pénuries d’eau

La construction presque terminée d’un nouveau château d’eau à l’entrée de la ville combinée aux travaux d’extensions du réseau des quartiers comme pikine ; guinaw rail ; khar yalla etc….nous permettront de résorber entièrement le déficit en eau de saint louis. Ainsi l’injection d’un volume additionnel de plus d’un millier de mètre cube par jour associé à la grande capacité de stockage de ce château va contribuer à la résolution définitive du problème des coupures d’eau.

La question du (PDT) programme du développement touristique.

En parlant du PDT, on a l’impression que certains politiciens s’y accrochent à mort comme une bouée de sauvetage trouvée en pleine mer. Ce programme, contrairement à ce qu’affirment les partisans du maire sortant, est un endettement de l’état du Sénégal auprès de L’AFD (L’agence française de développement). La vérité des faits est têtue et elle demeure indiscutable : c’est Feu OUSMANE MASSECK NDIAYE qui a eu la clairvoyance de l’initier et nous ne ménagerons aucun effort pour que sa mise en œuvre se fasse sous le règne de Mr MANSOUR FAYE .

D’autres avancées sont visibles et peuvent faire l’objet d’une vérification par exemple :
• L’amélioration de la mobilité des populations sur l’avenue général de gaule avec le déguerpissement des marchants ambulants.
• La remise aux normes de l’occupation anarchique de l’assiette foncière du domaine national.
• La gestion républicaine de la municipalité.

Enfin je m’adresse à tous ces gens qui s’agitent pour leur dire que le maire Mansour Faye reste inébranlable, imperturbable et cède pas à pression. N’empêche il est bien conscient de l’attente et de l’espoir immense qui pèsent sur ses épaules. Sachez qu’il aime notre ville autan que vous. Il est aussi important, avant de faire couler vos larves de citrique subjectives, de regarder l’état d’avancement des projets des autres maires qui sont à leur première année de mandature. Je demeure convaincu que les maires sortants comme Abdoulaye Diaw Chimère ; Ousmane Masseck Ndiaye ; Bamba Dieye n’ont pas pu faire mieux que MANSOUR FAYE après un an.

Babacar thiam/APR Saint-Louis.
Chef de cabinet du ministre de l’hydraulique et de l’assainissement.



Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET