OPINION: Si Samuel a tort, Macky non plus ! Par Abdou Khadre SANO, SG MEEL-UGB

Mardi 26 Août 2014 - 10:45

« …S’ils inventent de toutes pièces des accusations relatives à un enrichissement illicite, ils en répondront devant la justice. Et que personne, je dis bien personne, ne vienne me parler de médiation ou de « masla », j’irai jusqu’au bout. Avec ces gens, il faut agir comme il sied. » (in L’Observateur N°3274 – jeudi 24 Août 2014, p 10)

Voilà les propos de Macky SALL, suite à l’article de Samuel SARR posté sur sa page facebook et dans lequel il l’accuserait de déposer des milliards dans des banques américaines. Ainsi, a-t-il convié ses militants à une réunion pour s’offusquer et s’indigner face à ce qu’il qualifie d’insultes. Les propos de Samuel SARR lui ont certainement atterré. Macky a mal parce qu’il se sent diffamer. Son honneur et son intégrité prennent un sacré coup, il semble dire. Il se sent outrager et sa dignité est en jeu. Il faut donc agir.
Que personne n’intervienne. Macky ne badine pas avec son image, son honneur et sa dignité. Que Touba, Tivaoune, NDiassane, Yoff, l’Eglise… se le tiennent pour dit. Avec tout le respect dû à vos rangs, ne venez pas, alors, surtout pas me voir pour intercéder en la faveur de Samuel SARR. Il faut qu’il apporte les preuves de ce qu’il dit sans quoi, au gnouf, dicte le Président Macky.

Sincèrement, je trouve la réaction de Macky très normale et naturelle. Accuser une personne de s’être enrichie illicitement sans au préalable disposer et apporter les preuves de ce que vous avancez, c’est, dans un pays de droit, s’exposer à des sanctions sévères. Parce qu’en le faisant, vous portez atteinte à la valeur la plus suprême de l’Homme : sa DIGNITE. Et cela, personne ne l’accepte, à fortiori, Son Excellence Macky SALL, Président de la République du Sénégal. N’est-ce pas, Kor Marième (l’époux de Marième) ?
Voilà pourquoi Samuel est admis à la citadelle de privation des libertés ! Et depuis lors Sam, comme l’appellent ses copains, encoure au moins 3ans et au plus 5ans de silence.

• En dignité, tous égaux !

Mais qu’est ce que la dignité de Macky SALL a de plus que celle de Samuel SARR, accusé lui aussi d’enrichissement illicite ? En quoi l’honorabilité de Macky SALL est-elle différente de celle de Karim WADE, accusé d’avoir confondu les caisses de l’Etat à ses poches ? Qu’est ce que Macky SALL a de plus qu’Abdoulaye BALDE, dont l’immunité parlementaire a été levée parce que prévenu coupable d’enrichissement illicite ? Mais franchement, quel mérite Macky a-t-il de plus que ces personnes qu’il accuse via son procureur spécial auprès de sa Cour très spéciale de vol de deniers publics ? Les hommes ne sont-il pas égaux en droits et en dignité ? Non, lui, Macky SALL, c’est le PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE quoi !

Mais pourtant, Macky SALL s’est évertué à accuser, à interdire de sortir du territoire, à lever les immunités parlementaires des députés, à emprisonner des citoyens sans au préalable réunir les éléments nécessaires de leur culpabilité. Il ne cesse avec sa Cour de piétiner les principes fondamentaux et universels des droits de l’Homme en violant les Traités Internationaux. En effet, l’un des principes essentiels du droit et selon lequel en n’apportant pas sa preuve, le demandeur libère le défendeur, n’est pas respecté par la CREI. En d’autres termes, quand vous accusez une personne, la charge de la preuve vous incombe. C’est du reste, et à bon droit, ce que le procureur de Macky a demandé à Samuel : les preuves de ses attaques.

Macky SALL peut se permettre d’accuser des personnes, de porter atteinte à leur dignité, de mettre en branle sa machine judiciaire contre elles sans que personne ne puisse s’interroger sur son cas, sur ses avoirs, sur sa richesse sous le prétexte qu’il incarne une institution et qu’il vaille le protéger. Certes, mais c’est tout le monde qu’il faut protéger, à défaut, chacun se bat avec les armes dont il dispose.

Si c’est Macky qui est mis en cause, on respecte les principes du droit mais lorsqu’il s’agit des « citoyens ordinaires », on les ignore. Sommes-nous dans le maquis ou dans un Etat de droit ?

Aujourd’hui, combien de personnes jadis défenseurs des droits de l’Homme, se sont tues face à la tyrannie de Macky SALL qui s’exerce sous l’ombre de la loi et sous la bannière de la justice ? « Combien un avocat bien payé par avance trouve-t-il plus juste la cause qu’il plaide » disait Pascal. En réalité, Pascal ne s’attaque pas spécifiquement aux robes noires mais à l’homme corrompu par le matériel, les avantages et le pouvoir et qui trouve juste ce qu’il sait faux.

Entendons-nous bien, nous sommes contre tous les spoliateurs des ressources de la République, d’ailleurs qu’ils soient tous damnés. Mais il est important que nous nous mobilisions pour le respect des droits fondamentaux des Hommes. Parce que quand une justice est sélective en mettant des œillères, elle devient dangereuse pour notre sécurité commune. C’est la raison pour laquelle nous devons nous battre pour une justice équitable et pour l’application de la loi dans la légalité et dans l’égalité.
Etre le Président de la République par la volonté de DIEU et des Sénégalais ne signifie nullement être supérieur en droits et en dignité aux « citoyens ordinaires ». Un Président, comme nous tous, est issu d’une famille. Il a un père et une mère. Il boit, mange et dort. Par conséquent, sa condition naturelle n’est en rien différente des nôtres.

• Samuel éprouve Macky avant l’heure.

Autant Samuel SARR n’a le droit d’accuser Macky SALL sans preuve autant ce dernier, non plus, n’a le droit sous prétexte qu’il est le Président de la République de porter atteinte à la dignité de ses concitoyens sans preuve. Si Macky SALL pense que la CREI est une Cour juste, en phase avec les principes du droit, qu’il donne l’exemple et apporte les preuves pour remettre en cause ce que Samuel prétend au lieu de se cacher sous le manteau du pernicieux article 80. S’il trouve la CREI en phase avec notre niveau de démocratie et notre contexte sociopolitique, je le prie de libérer Sam et d’apporter les preuves de licéité de ses biens. Mon intime conviction est qu’il ne le ferait pas.
C’est pour cette raison que nous devons revenir aux fondamentaux du droit pour que nous n’ayons pas l’impression que l’exécutif phagocyte et instrumentalise la Justice et que le dessein ultime de Macky dans cette traque, est politicien mais pas politique. C’est cela mon intime conviction. Si dans une République, la justice ne règne pas avec un empire absolu, si elle ne signifie pas amour de l’égalité, la liberté n’est que chimère (Robespierre 1794).

Si Samuel a tort, Macky et sa CREI, on ne peut plus. Comment peut-on établir une courte liste et très sélective de personnes ayant tous appartenues à l’ancien régime en les classant sur le tableau rouge des voleurs de la République, sans enquête préalable ? Quels sont les critères qui ont prévalus à ce choix ? Comment peut-on, à partir des préjugés, mettre des gens en prison et s’attaquer à leur dignité ? Comment est-ce possible, si le but n’est pas purement politicien ?

Une justice arbitraire perd forcément sa crédibilité. On n’hésite pas à la défier, si elle n’est pas à équidistance entre les citoyens quelles que soient leurs sensibilités politiques, religieuses, ethniques etc. Ainsi, perd-elle l’estime et la confiance du justiciable. Ce qui est préjudiciable pour un Etat de droit.
C’est malheureusement sur cette voie que Macky et sa CREI nous engagent. Ils nous embarquent dans une pirogue de fortune avec pour destination l’île de la défiance, de la calomnie et donc de la résistance.
A bon entendeur, salut !
Abdou Khadre SANO
SG MEEL-UGB
Membre du Mouvement BALDE Bénéne (M2B)

Notez


Commentez maintenant

1.Posté par boursine le 26/08/2014 12:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Article très pertinent et les avocats de Karim, Baldé et Samuel devraient faire sien cet argumentaire. Maky ne sait plus où il va, et ce que tu dis en fin de texte est vrai. A force de nous forcer, nous allons résister. On ne peut vouloir une chose et son contraire. Il faut rester constant et égalitaire.
Bon courage

2.Posté par Djibson le 26/08/2014 13:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonne analyse, l'oligarchie du Sénégal nous agace. Qu'ils arrêtent de tâtonner. Ils emprisonnent les honnêtes gens à tort et à travers au lieu de poursuivre la dynamique d'émergence dont A. Wade nous avait habitué.

3.Posté par Diallo Samba le 26/08/2014 15:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La différence c'est que Maky est président de la République et les autres non plus.

4.Posté par Vivien le 26/08/2014 17:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mais elle est évidente la différence.
Macky SALL est le Président de la République EN EXERCICE.
Vous ne le voyez pas se faire escorter par des motards quand il se déplace?Y t'il quelqu'un comme Samuel SARR qui lui dispute la priorité au niveau d'une intersection?
Pourquoi n'évoquerait-on pas ici une égalité de dignité?
UNE DIFFERENCE DONC TRES SIMPLE.

5.Posté par Fili le 26/08/2014 18:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand on parle d'un compte du Chef de l'Etat contenant 7 milliards de francs,on doit pouvoir donner des renseignements précis et clairs.
Sinon on perd sa dignité en se faisant ramasser comme le dernier des voyous.
Et ça s'appelle UN MENSONGE.

6.Posté par Bouba Diop le 26/08/2014 23:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sarr a monté un faux, cela semble évident. L'éternel wadiste traîne nombre de casseroles dans son parcours d'affairiste surfant sur la corruption généralisée de son "père". Il est l'un des derniers à pouvoir réclamer justice.

Pour autant, je suis persuadé que Macky se fourvoit, dès le départ, dans cette chasse au sorcières diligentée par cette cour de justice illégale, au regard des critères du droit international. Ces procès politiques pourraient bien être le fondement de sa perte du pouvoir. Mais c'est trop tard pour reculer: il est pris à son propre piège.
Karim, dont je suis persuadé qu'il s'est enrichi frauduleusement, aurait du être jugé par la Haute Cour de Justice, tout le monde en convient. Au lieu de cela, on assiste à un simulacre, un procès politique.
Le fils doit payer à la place du père, que Macky n'a jamais voulu attaquer, au nom de la raison d'Etat.

Il serait bien inspiré de tenter de se rattraper un peu en rendant justice au Colonel Abdoulaye Aziz Ndaw, qui a dénoncé dans les détails la corruption généralisée du régime de Wade et le pourrissement des fonctions régaliennes de l'Etat, via son éviction du Haut Commandement en Second de la gendarmerie nationale. Ce dont il parle fait froid dans le dos et pose la question de l'avenir de la république sénégalaise, ni plus, ni moins.

7.Posté par thiamasse le 27/08/2014 10:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci pour cette analyse. je suis d'accord que sur le plan de la dignité, les hommes sont égaux, qu'on soit président ou simple citoyen. quand vous accusez sans preuve c'est problème. Samuel l'a fait, macky aussi. Alors il n'y a pas à enfermer les gens comme il le veule.

8.Posté par thiamasse le 27/08/2014 11:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
en bas la dynastie faye-sall

9.Posté par thiouks le 27/08/2014 11:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
les preuves rien que les preuves, c'est ce que l'auteur de cet article demande. c'est bien

10.Posté par UGB le 27/08/2014 11:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le kasseur éternel revient à la charge. grand va militer à la société civile. toujours égal à lui même.

11.Posté par Messie le 28/08/2014 10:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La Cour des Comptes vient de révéler que le COUD versait l'argent du CONTRIBUABLE à Toussaint MANGA.
Comme quoi ces gens du MEEL ont une moralité douteuse.
L'auteur de cet article pourrait aussi nous édifier sur la part qu'il a reçue.

12.Posté par UGB le 29/08/2014 12:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Messie, vous connaissez certainement l'auteur, appelez le et demander le lui.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET