Ousmane Sané enterré dans son Coubalan natal

Décédé le mardi dernier par arrêt cardiaque lors de son jogging matinal à la plage du Cap Skirring, Ousmane Sané, promoteur hôtelier et actuel Président du syndicat d’initiatives du tourisme de la Casamance, a été inhumé en début vendredi dans son village natal de Coubalan dans le département de Bignona. Un hommage mérité lui a été rendu par une foule nombreuse venue l’accompagner jusqu’à sa dernière demeure.

Mardi 22 Février 2011 - 10:20

Ousmane Sané enterré dans son Coubalan natal
TEMOIGNAGES DE RECONNAISSANCE TOUS AZIMUTS

A la suite de l’autopsie qui avait retardé ses obséques, Ousmane Sané repose depuis le vendredi dernier dans son village natal de Coubalan. L’enterrement d’un des plus illustres hôteliers de la région conformément à toute attente a vraiment mobilisé. De nombreux parents mais surtout des amis, des confrères du secteur touristique, des connaissances ont pris d’assaut la morgue de l’hôpital régional de Ziguinchor lors de la levée du corps qui y a été transféré avant pour des raisons d’autopsie par un médecin légiste, commanditée par le procureur de la République. Laquelle levée du corps, a enregistré la présence des hautes personnalités de la région, à l’instar de Cheikh Tidiane Dieng, gouverneur de Ziguinchor. A l’endroit du disparu, il a rendu un vibrant hommage en louant les qualités de l’homme. On notait aussi la présence de l’ex-maire de Ziguinchor, le
secrétaire général du Tds, Robert Sagna, venu présenter ses condoléances à la famille éplorée. Ainsi après la morgue, c’est un cortège interminable de plus de cent véhicules qui s’ébranle en direction de Coubalan, village natal du premier responsable du tourisme de la Casamance naturelle. La distance à parcourir n’est aussi longue, il faut juste emprunter la nationale 4, juste après Tobor et bifurquer à droite pour prendre la piste latéritique par endroit cabossée dans une enveloppe de poussière pour arriver au village qui vient de perdre un de ses prestigieux fils. Ici la tristesse et l’effondrement sont au comble, tout semble se dérober sous les pieds de ces villageois. Pendant qu’on apprête le corps à l’intérieur de la maison mortuaire pour son inhumation, tout le monde se réunit sous le manguier de la cour de la maison et on livre les derniers témoignages, pour illustrer la grandeur du disparu et magnifier sa mémoire.

Pascal Ehemba, hôtelier, ex président du syndicat d’initiatives du tourisme en Casamance et Président de la chambre de commerce de Ziguinchor dans un ton meurtri, témoigne que « La mort de Ousmane Sané est une perte pour toute la Casamance, pour toute la nation sénégalaise. Son courage et son sens du combat citoyen et entreprenarial, doivent faire de lui un modèle pour les jeunes. Ousmane a bien rempli sa mission sur terre. A présent nous devrons centrer notre regard sur ses enfants qu’il a laissés et aussi sur ses structures hôtelières génératrices de revenus et créatrices d’emplois ». Assurément avec la mort de Ousmane, c’est une grosse perte surtout pour la communauté rurale De Diembéring, semble lui emboîter le pas Papis Niabaly, 2e vice Président de ce conseil communautaire. «
Ousmane est un partenaire idéal pour la communauté rurale de Diembéring. Il nous permet régulièrement de tenir dans les locaux d’un de ses hôtels tous nos séminaires ou autres rencontres, sans nous exiger un seul sous. En dépit de tout, il paie régulièrement à la communauté rurale toutes les taxes qu’il lui doit sans rechigner », informe le représentant du Pcr de Diembéring avec beaucoup de peine. Et ce n’est Pas Jean Louis N’decky, représentant de Alexandre Sylvain, délégué général de Thomas Cook et Jet Tours au Sénégal et en Mauritanie qui dira le contraire, lui qui témoigne que « ceux qui comme moi travaillons depuis longtemps avec lui, savons à quel point Ousmane a été utile pour nous. Sa personnalité restera à jamais gravée dans nos mémoires. Que d’immenses services nous a-t-il rendus. Surtout les enfants de la Fondation de l’école de tennis de l’arrondissement de Kabrousse, à l’occasion des dernières éditions du tournoi de la paix en Casamance, avec son généreux cocktail dansant dans son night club à des compétiteurs venus de la Guinée Bissau, de la Gambie, de Dakar et de la Mauritanie… », se rappelle avec déchirement de cœur, celui qui a témoigné au nom de Khady Giroux la directrice de Néma Kadior, venue représenter Racine Sy, PDG du groupe Sénégal Tours et Sénégal hôtels. Ne trouvant pas assez de mots pour rendre hommage à son ami et poulain de prés de vingt ans, Balla Bocar Diako, sous- Préfet de Dakar Plateau, trouve seulement à Ousmane Sané, « une magnanimité et bonté personnifiées dont le meilleur hommage à lui rendre serait de veiller à perpétuer ses œuvres au bénéfice de ses enfants et pour la postérité ».


André MENDY


Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET