Oustaz Alioune Sall :« Seule une éducation religieuse peut préserver contre le SIDA et les IST »

Les jeunes sénégalais gagneraient à suivre une éducation religieuse pour faire face au SIDA. Telle est la conviction du prêcheur Oustaz Alioune Sall. Dans cet entretien, il invite à combattre les IST en ayant comme maître-mot : l’abstinence.

Mardi 10 Janvier 2012 - 20:10

Oustaz Alioune Sall :« Seule une éducation religieuse peut préserver contre le SIDA et les IST »
Quelles sont les recommandations formulées par l’islam pour lutter contre le SIDA ?

Oustaz Alioune Sall :
L’islam a une vision claire de l’évolution du monde. Telle que le mentionne le coran « Il (Allah, NDLR) fait sortir ceux qui ont la foi des ténèbres pour la lumière », Sourate2 Verset 257.
Le Sida dont la gravité n’est plus a démontrée, détruise les globules protecteurs de l’organisme humain. Ainsi, l’Islam sachant les effets dévastateurs de ces maladies, a mis en place des mécanismes pour éviter de tomber dans ces vices. Parmi les causes des IST, il y a la fornication. Et les mesures tendant à inciter l’usage de méthodes contraceptives comme le préservatif en dehors du mariage sont à l’encontre des préceptes de l’islam.
Par contre, ce que notre religion recommande pour éviter cette maladie, c’est de faciliter les mariages à ceux et celles qui ne peuvent pas s’abstenir, d’encourager les habillements décents, de traiter d’une manière exemplaire les épouses.



Toutefois, beaucoup de jeunes musulmans font fi de ces préceptes et vivent leur sexualité. Existe-t-il des précautions prévues par l’islam pour ceux –là ?

Oustaz Alioune Sall :
Le malheur c’est que nos jeunes n’ont pas une éducation islamique. Les musulmans représentent environ 95% de la population mais la plupart d’entre eux n’ont pas une éduction de l’islam. L’islam ne s’adapte pas aux caprices et passions des personnes mais ce sont les croyants qui doivent se conformer aux préceptes islamiques. Et cela passe nécessairement par une éducation, gage d’une vie saine.

Quelle est la position de l’islam sur l’usage des préservatifs et autres méthodes contraceptives pour freiner la propagation du SIDA ?

Oustaz Alioune Sall :

Ces méthodes ne sont pas destinées à combattre efficacement cette maladie, à mon avis. Seule l’éducation religieuse, musulmane ou chrétienne, peut préserver contre le SIDA et les IST. Du fait que ces religions révélées recommandent l’abstinence. Contrairement, aux méthodes contraceptives offertes aux jeunes et qui sont permissives. On devrait accentuer la lutte contre le SIDA en mettant l’accent sur l’éducation religieuse.

Certains estiment que ces maladies comme le SIDA sont une punition divine face à la dégradation des mœurs. Qu’en pensez-vous ?

Oustaz Alioune Sall :
‘’Toute maladie à son remède’’ comme l’a affirmé le prophète Mohamed (PSL). Mais, lorsque les personnes n’arrivent pas à guérir une maladie, c’est qu’il s’agit d’une malédiction. Et une malédiction s’abat sur un peuple lorsqu’il s’écarte du chemin divin. Cela mène vers le péril. On vient à bout d’une malédiction en s’écartant des causes de son avènement.

Propos recueillis par EL HADJI ALASSANE DIALLO










Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET