POLITIQUE: Les femmes de Bennoo ne veulent plus d’Ousmane Ngom au ministère de l’Intérieur

Lundi 31 Janvier 2011 - 10:03

POLITIQUE: Les femmes de Bennoo ne veulent plus d’Ousmane Ngom au ministère de l’Intérieur
Le ministre Ousmane Ngom n’inspire aucune confiance aux femmes de la coalition Bennoo Siggil Senegaal. Au sortir d’un atelier de formation tenu ce week-end à la maison Léopold Sédar Senghor du Parti socialiste (Ps), elles ont demandé la nomination d’une personnalité neutre pour assurer la transparence des élections.

Le fichier électoral divise encore la classe politique. Pour les femmes de la coalition Bennoo Siggil Senegaal, il y a eu des fraudes massives lors de la présidentielle de 2007. Et pour cause, au sortir d’un atelier de formation tenu ce week-end à la maison Léopold Sédar Senghor, Adja Mergane Kanouté, membre de la coordination des femmes de Bennoo Siggil Senegaal, a laissé entendre qu’« on avait présenté aux experts de Bennoo un fichier de 4.917.165 inscrits alors qu’on avait 3.003.100 réellement inscrits. D’où un gap de 1.617.165. Ce qui a abouti à la victoire du parti au pouvoir ».

Et, pour les femmes de Bennoo, derrière « toutes ces fraudes », il y a la main d’un homme, Me Ousmane Ngom. Ce dernier était ministre de l’Intérieur lors de la présidentielle de 2007 et il est revenu aux commandes à quelques mois des élections de 2012. Ce qui faire dire aux femmes de Bennoo que « tant que Me Ousmane Ngom est là, on ne sera pas en sécurité ». « On n’est pas rassuré. Ousmane Ngom ne doit pas avoir accès au fichier et en faire tout ce qu’il veut », a encore estimé Adja Mergane Kanouté.

Justement, parlant de la fiabilité du fichier électoral, Lucie Cissé, coordonnatrice des femmes de Bennoo parle d’« irrégularités ». « Le fichier est contesté depuis 2007. Et ce n’est pas la première fois. Il y a beaucoup de choses à soulever », dit-elle. Et parmi ces « choses à soulever », il y a la question des « non Sénégalais » qui sont inscrits dans le fichier. « Il y a beaucoup d’étrangers, des non Sénégalais qui sont inscrits dans le fichier électoral. Ils ont la carte d’identité nationale, mais ne disposent pas de certificat de nationalité », soutient Lucie Cissé.

Et les femmes de Bennoo Siggil Senegaal croient détenir la solution pour s’assurer que seuls les citoyens sénégalais auront la possibilité de voter en 2012. Et Lucie Cissé d’expliquer : « Pour fiabiliser le fichier, on recommande à la Commission électorale le certificat de nationalité. Celui-ci peut constituer un gage d’identification des citoyens sénégalais. »

NETTALI.NET

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET