PRISE EN CHARGE TROP COÛTEUSE DE LA DRÉPANOCYTOSE : Les acteurs de Saint-Louis, très peinés, demandent à l’État d’agir.

En prélude à la célébration de la journée mondiale de drépanocytose, l’association Saint-Louisienne pour la lutte contre cette maladie a organisé, mercredi, une séance d'information. Cette structure très active mais étranglé par le manque de soutiens invite les autorités étatiques et politiques à s’investir pour faciliter une meilleure prise en charge de cette maladie au taux de prévalence important.

Jeudi 19 Juin 2014 - 00:41

Mme THIAW NAFI DIALLO, la brave présidente de l'association des personnes drépanocytaires de Saint-Louis.
Mme THIAW NAFI DIALLO, la brave présidente de l'association des personnes drépanocytaires de Saint-Louis.
« C’est la maladie génétique la plus fréquente en Afrique noire. Au Sénégal, la prévalence est estimée à 11% de la population générale. C’est une maladie héréditaire due à la présence d’une hémoglobine anormale dans le sang dénommé hémoglobine S. Lorsque le globule rouge comprend une moitié d’hémoglobine A et une moitié d’hémoglobine S, la personne est dite AS ou porteur du trait drépanocytaire », a expliqué le docteur, Docteur Abdoul Fatah DIBA, pédiatre à l’hôpital régional de Saint-Louis.

« Si les deux moitiés de l’hémoglobine du globule rouge sont de types S, le sujet est dit SS. Le taux d’hémoglobine va tourne autour de 7 grammes au lieu de 12 », ajoute M.DIBA.

« En dehors de cela, il y a d’autres complications, notamment des infestions responsables de la plus grande mortalité chez les enfants. Il y a aussi des complications douloureuses qu’on appelle crises drépanocytaires et qui sont très douloureuses et sont la cause de beaucoup d’hospitalisation. Cela peut entraîner un retard de croissance chez les enfants », a expliqué le docteur DIBA.

« Le mieux, c’est que le traitement commence le plutôt possible dans la vie. La plus en charge est assez difficile. C’est à vie et cela coute cher. À Saint-Louis, il y a beaucoup de malades qui souffrent de la forme grave. Il ya des enfants qui sont plusieurs hospitalisés à l’hôpital régional de Saint-Louis », renseigne ce pédiatre qui insiste sur l’importance des tests prénuptiales pour prévenir cette maladie.

Pour l’association des personnes drépanocytaires de Saint-Louis, la démission des autorités pour un meilleur accès aux soins de cette maladie et le manque de moyens mis aux services de cette structure œuvrant dans des actions de sensibilisation sur la maladie, mettent en péril la vie de centaines de personnes touchées. *

Mme THIAW NAFI DIALLO, présidente de cette association porte le plaidoyer. VIDÉO


Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET