PROJET DIAPALANTÉ DE L’ONG LE PARTENARIAT : une belle matérialisation du respect du plan de sauvegarde de Saint-Louis.

L’ONG le Partenariat a organisé, le mardi 20 octobre, une visite de présentation et d’échanges autour du chantier du projet « Diapalante », situé sur l’ile Saint Louis au croisement entre le quai Giraud et la rue Potin en face du petit bras du Fleuve. Cette rencontre a regroupé des partenaires techniques et institutionnels locaux impliqués dans la construction de ce siège de l’antenne de la coopération décentralisée du Partenariat, dans un secteur sauvegardé de l’île Saint-Louis, classé au patrimoine mondial de l’Unesco.

Lundi 16 Novembre 2015 - 14:29

L'adjoint au maire Balla GUEYE, les représentantes de CCAK, du CRDS et des étudiants de l'UGB visitent de chantier.
L'adjoint au maire Balla GUEYE, les représentantes de CCAK, du CRDS et des étudiants de l'UGB visitent de chantier.
Le projet de construction est l’aboutissement d’une longue réflexion menée pendant plusieurs années avec les architectes ayant participé à l’élaboration du Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur de l’île Saint-Louis (PSMV).
 
Présent depuis plus de 30 ans au Sénégal et à Saint-Louis, l’association a souhaité marquer son attachement à la coopération avec le Sénégal et la ville de Saint-Louis, par la construction d’un bâtiment à vocation sociale (centre d’insertion pour les jeunes en difficultés), et architecturale en réalisant une construction neuve s’inscrivant dans le cadre de l’application du PSMV. Le bâtiment servira également de centre de ressources pour la coopération franco-sénégalaise et les locaux de l’association.
 
L’édifice a également pour objectif de servir de support à la présentation des activités menées par l’ONG dans la région du Fleuve notamment en ce qui concerne les thématiques du développement durable ou de l’adaptation aux changements climatiques (utilisation de matériaux locaux, économies d’énergies…).
 
La présentation des différentes étapes du projet par les architectes (Suzanne Hirschi de l’Ecole d’Architecture de Lille) et des spécialistes de la rénovation du patrimoine historique classé (Michel Bellanger et les compagnons du devoir), a été l’occasion de revenir sur différents points de la politique de Sauvegarde et de mise en valeur de l’île Saint-Louis.
 
Cela concerne notamment, les procédures de dépôt et de suivi des permis de construire, l’importance de l’encadrement des entreprises locales par des ouvriers spécialisés (un compagnon du devoir français, maçon de formation, accompagne les ouvriers tous les jours sur le chantier), la qualification et la formation des entreprises locales.
 
Les architectes ont insisté sur l’importance de respect de la réglementation urbaine en vigueur et le souci d’une réinterprétation contemporaine et locale de la maison Saint-Louisienne.
 
Cette initiative novatrice est aussi l’occasion d’expérimenter l’emploi de matériaux innovants et durables comme la Brique de Terre Compressée (BTC), un matériau obtenu avec l’argile extraite de carrières locales sera utilisé pour ses capacités thermiques.
 
Sa réalisation sera faite avec des ouvriers et maçons issus des centres d’insertion et de formation de l’ONG Village Pilote de Dakar.
 
La présence de nombreux étudiants de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, encadrés par le Centre de Recherche et de Documentation du Sénégal (CRDS) a été l’occasion de sensibiliser les étudiants à la réalisation de ce type de projet.
 
L’association le PARTENARIAT par la voie de son président, Jean Claude POLLEFOORT, et de son coordinateur au Sénégal Nicolas DUPUY, a salué l’implication positive et l’engagement dynamique des partenaires internationaux et locaux qui contribuent à la réalisation de ce projet emblématique à Saint-Louis, et notamment, l’État du Sénégal, la Commune de Saint-Louis, l’Agence de Développement communal, les services techniques de la ville, le Bureau du Patrimoine, les services de l’Urbanisme et les partenaires techniques intervenant sur ce projet, les architectes Suzanne HIRSCHI, Laurent BIOT, Clément VERFAILLES, Xavier RICOU et tous les partenaires contribuant à sa réalisation.
 
La réception des travaux est prévue pour le début de l’année 2016.


NDARINFO.COM
 

Notez


Commentez maintenant

1.Posté par Xam sa bop le 16/11/2015 14:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Encore des français qui donnent le bon exemple...

2.Posté par paracetamol le 16/11/2015 15:23 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cela veut dire quoi ton message?

3.Posté par paracetamol le 16/11/2015 15:27 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour l'instant, c'est une construction classique en ciment.

4.Posté par Xam sa bop le 18/11/2015 17:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je parle des procédures du PSMV qui sont respectées à la lettre. L'adjoint au maire présent devrait se sentir gêné car la mairie ne fait pas respecter les procédures de démolition ou de réhabilitation du patrimoine saint-louisien...

5.Posté par Xam sa bop le 18/11/2015 18:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
https://www.facebook.com/entrevuesaintlouis/posts/1234520919907739

6.Posté par paracetamol le 18/11/2015 22:14 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand ce sera fini, on verra si le réglement aura été suivi.
Quant à la gêne, je trouve votre remarque très limite.

7.Posté par Xam sa bop le 19/11/2015 20:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Ton" message, "votre" remarque...déjà décide-toi, moi c'est fait. Ensuite, renseigne-toi et tu verras que la limite est loin d'être dépassée. La compétence est communale, les textes et règlements sont précis, le maire a les moyens de faire cesser les réhabilitations qui n'en sont pas, à ester en justice contre les démolitions des fossoyeurs du patrimoine. Nombre de personnes ici font n'importe quoi avec le patrimoine classé (Tigo n'avait pas le droit de construire une boutique sur l'île), et il ne faudra pas venir se plaindre ensuite quand Saint-Louis sera sur la liste des chefs d'oeuvre en péril et donc en voie de déclassement. Seulement, à part quelques amoureux du patrimoine, dont nombre de français (et oui!), les autorités s'en foutent royalement. Quand au Partenariat, qui est une agence de Lille Métropole, en 1ère ligne depuis toujours sur la question du sauvetage patrimonial saint-louisien, je n'ai, pour ma part, aucun doute sur le respect des procédures. C'est tout vu!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET