Papa Mamadou Cissé : « Le Sénégal est mis en orbite dans un cercle vicieux de pauvreté en raison de l'absence d'une vision claire du développement économique et social ».

Dans une interview accordée à Ndarinfo.com, Papa Mamadou Cissé, spécialiste en gouvernance et développement économique local revient sur les enjeux et perspectives du nouveau Plan Sénégal Emergent. M. Cissé souligne l'intérêt de ce programme compte tenu des politiques d'ajustement structurel des anciens régimes. Entretien

Jeudi 13 Février 2014 - 17:17

Ndarinfo.com : Bonjour M. Cissé, les stratégies de lutte contre la pauvreté déclinées par les différents régimes ont-elles porté leurs fruits ? Y a-t-il une vision pertinente contre le sous-développement au Sénégal ?

La lutte contre la pauvreté est un chantier sur lequel nos gouvernants se sont toujours illustrés pour promouvoir le développement économique et social. Les politiques publiques de développement initiées par l'État du Sénégal, de 1960 à maintenant, se trouvent être des niches d'insuccès pour ceux qui voyaient en elles le progrès et le développement. Si le Sénégal tarde à prendre sa vitesse de croisière sur le long cheminement vers le développement, c'est parce que l'État se meut en dehors du creuset qui façonne son moule identitaire. Il est alors triste de constater que le Sénégal a toujours été pauvre. Cette pauvreté, structurelle ou conjoncturelle, se métamorphose en fonction des régimes politiques et des choix imprudents opérés par les gouvernants sénégalais.

Depuis l'accession de Macky SALL au pouvoir en 2012, l'on constate que les dynamiques de développement – micro-économique comme macro-économique – piétinent et finissent par s'embourber dans un champ de lamentation où chaque sénégalais n'a qu'une seule phrase entre les lèvres : « Deuk bi daffa Macky ! ». La pauvreté endémique, voire chronique, notée à l'ère Mack SALL touche pratiquement 46,7 % des Sénégalais. La situation économique du pays s'envenime et mène la plupart des Sénégalais à la déprime.

Ndarinfo.com : sommes-nous libres économiquement ?

Le Sénégal est mis en orbite dans un cercle insidieux de pauvreté en raison de l'absence d'une vision claire et réfléchie du développement économique et social. Preuve en est que le Plan Sénégal Emergent (PSE) d'un montant de 2.964 milliards FCFA, fraichement initié par le gouvernement, est encore soumis aux barons des Politiques d'Ajustement Structurels (PAS) sous Abdou DIOUF. Nous ne pouvons être qu'amnésique. C'est économiquement gravissime et géopolitiquement suicidaire. Il est claire que la destinée économique et sociale du Sénégal est - à nouveau - hypothéquée à des groupes de capitalistes qui ont allégrement contribué à notre retard économique et social. Ce PSE d'une ambition démesurée, plus mirobolant que structurant, ne fera qu'allonger la liste de l'endettement de notre pays.

Peut-on dire qu'avec le Plan Sénégal Emergent, l'espoir est permis ?

Le Plan Sénégal Émergent dispose de tous les atouts pour demeurer un processus par lequel, à travers lequel et au moyen duquel on peut mettre en valeur nos ressources endogènes et renforcer notre compétitivité économique à l'échelle internationale sans la moindre participation des financiers externes. Les ressources financières ne se mendient pas, elles se créent. Elles se créent si l'on arrive à promouvoir notre capital social, culturel, environnemental (ressources endogènes) tout en optimisant les créneaux d'excellence de nos
)territoires. Il faudrait également revoir notre économie de marché et les politiques néolibérales qui extravertissent notre économie locale et nationale. Le Japon et la Chine en ont réussit.


Ndarinfo.com

Notez


Commentez maintenant

1.Posté par Daouda le 14/02/2014 09:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Paroles d'expert, merci pour cette analyse réfléchie Cissé, au Sénégal ce n'est pas la richesse humaine qui manque mais, plutôt les bons politiques, avec une vision claire du développement économique et sociale. C'est vrai que certaines décisions du nouveau régime sont louables, mais leurs leurs mises en oeuvre sont souvent parasitées par des intérêt purement politicienne.

2.Posté par CISSE PM le 14/02/2014 12:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci pour cette réaction positive, cher collègue Daouda. Je m'allie parfaitement à ton raisonnement. Il faut qu'on arrive à mettre en oeuvre des programmes nationaux, bien articulés, sans calculs politiques et indépendamment des ressources extérieures.

Merci encore;

3.Posté par ba le 15/02/2014 11:45 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ouais...bien raisonner sauf que si tout le monde jouer bien son role de management les choses allaient prendre un essor...encore merci Mr Cissé nous comptons sur des gens comme toi.

4.Posté par Malick JOUGA le 01/12/2014 11:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Les ressources financières ne se mendient pas, elles se créent",j'adore cette phrase mon frère. Analyse pertinente de la situation socio-économique du Sénégal. Le développement passe par un plan stratégique claire et bien défini avec des réformes concertées et concrétisées par des actes forts et transparents.
Mais aussi,à coté de l’Etat,la population doit suivre le pas. Avoir conscience du rôle qu'elle doit jouer. Se remettre en question en se posant les bonnes questions,pour trouver les bonnes solutions. Ceci pour faire du Sénégal un modèle de développement pour l'Afrique. Car le potentiel à travers sa jeunesse et nos grands hommes est déjà là. Reste qu'à avancer ensemble.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 23:02 GAMBIE : Macky SALL félicite Adama BARROW

Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET