Par manque de financement : Les plasticiens Saint-Louisiens écartés du Fesnac

Lundi 30 Janvier 2012 - 06:34

Par manque de financement : Les plasticiens Saint-Louisiens écartés du Fesnac
L’exposition d’art prévue pour les plasticiens de Saint-Louis n’a pas finalement eu lieu. Elle a été tout bonnement annulée pour des raisons d’ordre financier. ‘Ce sont les moyens qui n’ont pas été mis à notre disposition’, fait savoir Aloyse Diouf, directeur du centre culturel Africain Abdel Kader Fall. Une grande déception pour le collectif des plasticiens de la vieille ville. ‘On n’a pas compris ce qui s’est passé. Nous avons participé à toutes les réunions. Et au final, à notre grande surprise, l’exposition prévue est annulée parce qu’il n’y avait pas de fonds pour cela’, relate Aminata Sall Gassama, coordonnatrice du collectif des artistes plasticiens de Saint-Louis (Carplast). Et pourtant, se rappelle-t-elle, le ministre de la Culture, du Genre et du Cadre de vie, Awa Ndiaye, avait bien insisté sur le fait que les plasticiens auront leur place dans ce festival ‘off’. ‘En ma qualité de plasticienne, j’avais plaidé la cause des plasticiens et stylistes lors du Comité régional de développement, sur le Fesnac, présidé par le ministre, qui nous avait assuré que ces activités participeraient au festival off’.
Aminata Sall Gassama indexe la commission d’organisation du festival et parle ‘de manque de volonté’. Pour elle, ‘cela fait un peu mal qu’on nous refuse, nous Saint-Louisiens de monter notre travail et qu’on demande à des artistes d’ailleurs d’être à notre place’. Ceci est très frustrant parce que les artistes ont annulé des activités pour être présents. ‘Les gens se sont arrangés pour être libres pendant cette période. Si on attend la dernière minute pour annoncer son annulation, je ne trouve pas cela très courtois de la part des organisateurs. C’est un peu vexant’, relève la coordinatrice.

Le collectif des artistes plasticiens de Saint-Louis dénonce le fait qu’il ait été écarté de l’organisation de cette activité ‘off’. ‘Saint-Louis devait s’occuper de tout ce qui est animation ‘off’ et depuis des mois, on se réunit par rapport à cela. C’est le collectif qui devait, en principe, s’occuper de tout ce qui est exposition dans ce volet. Peut-être qu’il y a des dessous que nous ignorons’, enchérit la coordonnatrice du collectif des artistes plasticiens de Saint-Louis.

Plasticien, Karim Fall pense que leur discipline n’est pas bien prise en compte dans ce festival. ‘C’est pour des raisons similaires qu’on l’avait boycotté lors de l’édition de Ziguinchor’, rappelle-t-il. Fall suggère son insertion et son traitement à hauteur des autres arts en compétition que sont la musique, la danse et le théâtre. ‘On avait parlé de son intégration dans les activités du Fesnac, explique l’artiste, mais à vrai dire, aucune mesure n’a été clairement prise’.

Aïda C. DIOP

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 20:50 Le sculpteur sénégalais Ousmane Sow est mort

Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET