Phénomènes climatiques : Un spécialiste de la météo explique les pluies hors-saison

Jeudi 29 Mars 2012 - 11:16

Phénomènes climatiques : Un spécialiste de la météo explique les pluies hors-saison
Le Sénégal, après janvier 2002, enregistre à nouveau des pluies hors-saison à intensité variable. Ces précipitations sont la conséquence de la rencontre entre une masse d’air froid venue d’Europe avec le vent chaud. Ces phénomènes climatiques rappellent les conséquences dramatiques des pluies hors-saison de janvier 2002, qui avaient décimé 37.000 animaux dans la région de Louga et entraîné la mort de 13 personnes dans le département de Podor.
Le Sénégal est intéressé par un vent frais venant du nord. Cette masse d’air, rapporte l’ingénieur en météorologie, Abdou Aziz Diop, est « entré en conflit » avec l’air chaud présent dans l’espace ouest africain. Conséquence : des amas de nuages se sont développés et tombent sous forme de pluies. « Ces pluies, appelées « heug », peuvent être classées dans la catégorie des pluies hors-saison. Elles s’expliquent par un conflit entre l’air frais qui nous vient d’Europe et l’air chaud. Le fort taux d’humidité permet d’avoir un développement vertical des nuages, qui deviennent des nuages d’orages », souligne l’ingénieur qui est, par ailleurs, conseiller technique à l’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie.
Les villes de Linguère et de Podor ont enregistré respectivement 10 mm et 7 mm, alors que Dakar, Fatick, Louga, Matam et Diourbel ont reçu entre 1,5 et 3 mm. L’amas de nuages s’est déplacé vers le Nord, laissant planer les probabilités d’autres précipitations sur l’axe Dakar-Saint-Louis et, surtout, Saint-Louis-Podor, tandis qu’au Centre, il est prévu un retour à la normale. « La partie la plus dense des nuages a migré vers le nord. Une partie est en Mauritanie. Dans ces zones, on peut avoir des pluies intermittentes. Le soleil devrait revenir à Kaolack, Fatick, allant vers les autres parties du Sénégal », renseigne le météorologue.
Ces pluies hors-saison ne sont pas des phénomènes rares. Toutefois, il est inhabituel qu’il pleuve au Sénégal en mars. « Ce sont des pluies que nous enregistrons en décembre, janvier et février. Mais, cette année, la particularité est qu’elles sont arrivées en mars », poursuit l’ingénieur en météorologie. Sa rencontre avec le vent chaud a entraîné une modification des températures. Elles sont en baisse à travers tout le pays. « Le ciel sera nuageux sur la majeure partie du pays avec des orages, occasionnant des pluies à intensité variable sur le Nord, l’Ouest et le Centre », annonce le bulletin de l’Agence nationale de la météorologie du Sénégal du 28 mars.

Les températures seront comprises entre 15 ° C sur le Nord et 24 ° C sur le Sud-Est, alors que la chaleur régnera sur la moitié Est. Tout compte fait, ces « heug » ne devraient pas avoir de conséquences sur les animaux et les populations, parce qu’habituellement, les températures ne sont pas si basses au mois de mars.
Ces pluies hors-saisons, accompagnées des vagues de froid, sont, en général, à l’origine des conséquences dramatiques. Elles avaient décimé 37.000 animaux dans la région de Louga. « A la date du 15 janvier, un peu plus de 5 jours après la vague de froid accompagnée de vent, il a été enregistré, dans la région de Louga, la mort de 1.500 bovins, 35.000 petits ruminants, 40 chevaux, 25 ânes et 2 chameaux », avait relaté le « Soleil », dans sa livraison du mercredi 16 janvier 2002.
Les conséquences étaient plus dramatiques dans le département de Podor où la baisse brutale de la température a provoqué la mort de 13 personnes. Cette ville avait accueilli 97 mm en l’espace de deux jours. Selon plusieurs études, la pluviométrie hors-saison a diminué depuis 1960, au Sénégal, en Guinée-Bissau, en Guinée Conakry et au Togo.

Idrissa SANE

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 23:02 GAMBIE : Macky SALL félicite Adama BARROW

Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET