Plainte pour corruption à la cour d’appel de Saint-Louis : Le garde des sceaux entre dans la danse et brandit le bâton

Lundi 18 Août 2014 - 09:28

Suite à la plainte déposée à l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac) contre le premier président de la Cour d’appel de Saint-Louis et deux autres magistrats de cette Cour, le ministre de la Justice a ordonné une enquête auprès de l’Inspection Générale de l’Administration Judiciaire (Igaj)

L’article de L’Observateur : «Corruption dans la magistrature, le juge Taïfour Diop et deux de ses conseillers au banc des accusés», fait des vagues. Les réactions fusent de partout. Certaines pour enfoncer les trois magistrats mis en cause, d’autres pour les disculper. Et Me Sidiki Kaba, garde des sceaux et ministre de la Justice, est monté au créneau. L’ancien président de la Fidh a ordonné l’ouverture d’une enquête par l’Inspection Générale de l’Administration Judiciaire (Igaj) et sollicite que toute la lumière soit faite sur cette affaire aux relents de corruption, qui pollue l’atmosphère à la Cour d’appel de Saint-Louis.

«Le garde des Sceaux, ministre de la Justice, Me Sidiki Kaba, suite aux allégations graves relatives à des manquements déontologiques et des faits de corruption dont le journal L’Observateur a parlé, dans sa parution de ce jeudi 14 août 2014, a pris la décision de saisir l’Inspection Générale de l’Administration Judiciaire (Igaj) pour faire la lumière sur cette affaire qui impliquerait des juges de la Cour d’appel de Saint-Louis», annonce dans un communiqué la Chancellerie. Mais le garde des Sceaux n’a pas manqué de brandir le bâton si toutefois ces gravissimes accusations portées à l’encontre des trois magistrats, Taïfour Diop, premier président de la Cour d’appel de Saint-Louis, Pape Amadou Sow, président de la Chambre correctionnelle de la Cour d’appel de Saint-Louis et Serigne Pape Aliou Sané, président de la Chambre d’accusation de la Cour d’appel de Saint-Louis, sont avérés.

«A l’issue des investigations qui seront diligentées par l’IGAJ, habilitée à mener des enquêtes dans pareils cas, le garde des Sceaux, ministre de la Justice, assure qu’il prendra les décisions adéquates», menace Me Sidiki Kaba. Cette affaire est partie d’une plainte déposée par le cabinet Me Mame Adama Guèye et Associés auprès de l’inspecteur général Nafy Ngom Keïta, présidente de l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac). La plainte accuse les trois magistrats de corruption sur les affaires civiles qui avait opposé la société Wartsila west africa (Wwa) à la Société Résidence Les Jardins. Les avocats de Wartsila west africa (Wwa) estiment que les magistrats ont rendu un verdict complaisant, ce qui laisse présager des suspicions de corruption.

SOURCE: GFM.SN

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET