Pour une gestion démocratique des ressources humaines de la santé .

Dimanche 3 Novembre 2013 - 19:52

La situation qui prévaut au niveau du Secteur de la Santé et de l’Action Sociale est grave.

 Premièrement, nous notons des régressions graves dans la gestion démocratique du personnel :
- En effet, le choix des missionnaires pour le Pèlerinage à la Mecque 2013 a été caractérisé par une opacité sans précédent. A preuve, à ce jour, aucune note désignant les missionnaires n’a été rendue publique, du moins pas à notre connaissance. Est-ce pour masquer l’absence de critères pertinents et les qualifications de certains missionnaires, qui ne répondent pas au profil requis pour des agents du Ministère de la Santé et de l’Action Sociale ?

- Dans le même ordre d’idées, les errements observés lors du redéploiement des médecins-chefs de région, traduisent l’absence de recours systématique à des commissions paritaires démocratiques, gage de transparence dans la gestion des ressources humaines,
- Cela vaut également pour le mouvement régional ciblant les infirmiers et sages-femmes de la région de Louga, qui a des relents de règlement de comptes, car rien aux plans technique et administratif ne justifie ce « tourbillon » inqualifiable, qui a vu la permutation de trente-quatre agents, à l’intérieur d’une même Région Médicale. Et dire que tout ce remue-ménage a eu lieu après l’ouverture des classes !

 Deuxièmement, le dernier recrutement d’agents de santé au niveau de la Fonction Publique, reste caractérisé par son insuffisance, eu égard au nombre important de professionnels qualifiés mais surtout en rapport avec les besoins du système, notamment pour l’atteinte des OMD 4,5 et 6. Cela dénote d’une absence notoire de planification en matière de ressources humaines, ce qui se manifeste par une pléthore de personnel non qualifié et par le non-respect des ratios entre les différents corps de métiers. Il est temps de profiter des opportunités offertes par la Réforme Hospitalière et les lois de la Décentralisation pour procéder, au niveau local, à des recrutements utiles et non politiciens.

 Troisièmement, au regard des inquiétudes et des interrogations justifiées des camarades ayant adhéré au projet Namora, le G2RS/Sutsas Authentique soutient la mise en place du ″Collectif des Victimes de Namora″. Nous encourageons toutes les Sections à installer leurs structures locales et à rester à l’écoute.

Nous soutenons également la noble initiative de certains hauts cadres de la Santé invitant à la mise sur pied d’une vaste Coalition pour l’affirmation d’un leadership fort du Ministère de la Santé et de l’Action Sociale en vue de la sauvegarde du système national de santé.
Enfin, nous réitérons notre engagement pour un système de santé cohérent, motivant et mobilisateur et réaffirmons notre soutien sans limites à la lutte des camarades de Louga pour une gestion démocratique et concertée des ressources humaines de la Santé.

Fait à Dakar, le 02 novembre 2013
Groupe de Réflexion et de Résistance
Pour la Sauvegarde du SUTSAS
Authentique (G2RS/SUTSAS-A.)

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET