Pourquoi boire de l’eau chaude et du citron le matin ? + ses bienfaits

Une de mes premières recommandation quand je rencontre pour la première fois des patients en naturopathie, c’est de boire à jeun de l’eau chaude et d’y ajouter un demi-citron pressé. Mais pourquoi ? Ce petit geste quand on en prend l’habitude change beaucoup de choses, il a des effets bien plus durables qu’on ne pourrait le penser.

Vendredi 24 Octobre 2014 - 15:34

Il aide à éliminer les toxines : le jus de citron fraîchement pressé agit comme un diurétique et aide à drainer les reins. Et puis, l’acide citrique du citron stimule également le foie, qui détoxifie l’ensemble du corps. L’eau chaude ouvre doucement le système digestif et permet de relancer le transit si vos intestins sont paresseux.
Il détoxifie la peau : les antioxydants et la vitamine C du citron contribuent à vous donner un teint éclatant. Particulièrement recommandé en cas d’acné.
Il soutient l’immunité : la vitamine C fait plus que de vous donner un joli teint. Associée au potassium, elle renforce le système immunitaire de l’organisme
Il vous hydrate : l’eau chaude et le citron hydratent les cellules du corps et permettent de remplacer tous les liquides qui ont été utilisés durant la nuit pour les fonctions du métabolisme.
Il vous donne la pêche : il donne de la vitalité.
Il participe à la perte de poids : la pectine contenue dans le citron aide à réduire les fringales.
Il vous donne une bonne haleine : la saveur du citron fraîche rafraîchit l’haleine et en prime les gencives adorent la vitamine C du citron.

La façon dont vous démarrez la journée donne le ton pour ce qui va suivre, adoptez la tasse d’eau chaude au citron. Essayez pendant un mois, on s’en reparle ensuite ?
Attention, cela ne marche que si vous pressez un citron, pas du tout avec les jus en bouteille. Le citron est généralement alcalin, mais les personnes « neuro-arthritiques » risquent au contraire de s’acidifier avec le citron. A doser selon votre constitution


Les bienfaits du citron et de la lime

De nombreuses études indiquent que la consommation d’agrumes, dont le citron et la lime, exerce un effet favorable contre le cancer.

Cancer (prévention). Plusieurs études ont démontré que la consommation d’agrumes serait reliée à la prévention de certains types de cancers3,4,18,33, comme le cancer de l’oesophage, le cancer de l’estomac, le cancer du côlon, de la bouche et du pharynx. Selon l’une de ces étudess33, une consommation modérée d’agrumes (soit de 1 à 4 portions par semaine) permettrait de réduire les risques de cancers touchant le tube digestif et la partie supérieure du système respiratoire. En ce qui concerne le cancer du pancréas, les études demeurent controversées32.Une étude populationnelle suggère que la consommation quotidienne d’agrumes jumelée à une consommation élevée de thé vert (1 tasse et plus par jour) serait associée à une plus forte diminution de l’incidence des cancers31.
Cancer (ralentir la progression). Les flavonoïdes, des composés antioxydants contenus dans les agrumes, ont démontré qu’ils pouvaient ralentir la prolifération de plusieurs lignées de cellules cancéreuses9,16,35 et diminuer la croissance des métastases34. Ces propriétés pourraient servir à l’élaboration de thérapies antitumorales8.D’autres composés contenus dans les agrumes (les limonoïdes) ont également démontré des effets anticancer in vitro ou sur des modèles animaux. Ils pourraient diminuer la prolifération de cellules cancéreuses12,13 du sein15, de l’estomac13, du poumon13, de la bouche12,17 et du côlon18.



Maladies cardiovasculaires. Plusieurs études épidémiologiques ont démontré qu’un apport régulier en flavonoïdes provenant d’agrumes est associé à une diminution du risque de maladies cardiovasculaires37. Les flavonoïdes contribueraient à améliorer la vasodilatation coronarienne, à diminuer l’agrégation des plaquettes sanguines et à prévenir l’oxydation du « mauvais » cholestérol (LDL).
Inflammation. Plusieurs études ont démontré que les flavonoïdes des agrumes avaient des propriétés anti-inflammatoires. Ils inhiberaient la synthèse et l’activité de médiateurs impliqués dans l’inflammation (dérivés de l’acide arachidonique, prostaglandines E2, F2 et thromboxanes A2)37.
Hypercholestérolémie. Les flavonoïdes et les limonoïdes des agrumes et de leurs jus pourraient avoir un potentiel de réduction de l’hypercholestérolémie. Des études réalisées chez l’animal ont démontré que certains d’entre eux abaissaient le cholestérol sanguin10,11,19. Cependant, ces études n’ont pas été effectuées à partir de composés extraits directement du citron ou de la lime. La biodisponibilité des composés issus des agrumes et leurs mécanismes d’absorption devront être étudiés chez l’humain avant que l’on puisse statuer sur leur efficacité clinique.
Autres. Parmi d’autres effets observés, deux limonoïdes présents dans les agrumes (la limonine et la nomiline) inhiberaient la réplication du virus de l’immunodéficience humaine (VIH), en plus d’inhiber l’activité de la protéase du virus20. De plus, certains limonoïdes du citron démontrent une activité contre certains champignons pathogènes21. D’autres limonoïdes22 et certaines protéines26 amélioreraient le système immunitaire chez l’animal. Ces résultats sont prometteurs, mais n’ont pas fait l’objet d’études cliniques contrôlées. Il est donc impossible pour l’instant de transposer ces effets chez l’humain.

Notes

1.Steinmetz KA, Potter JD. Vegetables, fruit, and cancer prevention: a review. J Am Diet Assoc. 1996;96:1027-1039.
2.Bazzano LA, Serdula MK, Liu S. Dietary intake of fruits and vegetables and risk of cardiovascular disease. CurrAtheroscler Rep. 2003;5:492-499.
3.Chainani-Wu N. Diet and oral, pharyngeal, and esophageal cancer. Nutr Cancer. 2002;44:104-126.
4.Kim HJ, Chang WK, Kim MK et al. Dietary factors and gastric cancer in Korea: a case-control study. Int J Cancer. 2002;97:531-535.
5.Minato K, Miyake Y, et al. Lemon flavonoid, eriocitrin, suppresses exercise-induced oxidative damage in rat liver. Life Sci. 2003;72:1609-1616.
6.Miyake Y, Yamamoto K, et al. Protective effects of lemon flavonoids on oxidative stress in diabetic rats. Lipids. 1998;33:689-695.
8.Ogata S, Miyake Y, et al. Apoptosis induced by the flavonoid from lemon fruit (Citrus limon BURM. f.) and its metabolites in HL-60 cells. BiosciBiotechnolBiochem. 2000;64:1075-1078.
9.Kawaii S, Tomono Y, et al. Antiproliferative activity of flavonoids on several cancer cell lines. BiosciBiotechnolBiochem. 1999;63:896-899.
10.Kawaguchi K, Mizuno T, et al. Hesperidin as an inhibitor of lipases from porcine pancreas and Pseudomonas. BiosciBiotechnolBiochem. 1997;61:102-104.
11.Bok SH, Lee SH, et al. Plasmaand hepatic cholesterol and hepatic activities of 3-hydroxy-3-methyl-glutaryl-CoA reductase and acyl CoA: cholesterol transferase are lower in rats fed citrus peel extract or a mixture of citrus bioflavonoids. J Nutr. 1999;129:1182-1185.
12.Miller EG, Porter JL, et al. Further studies on the anticancer activity of citrus limonoids. J Agric Food Chem. 2004;52:4908-4912.
13.Lam LKT, Hasegawa S, et al. Limonin and nomilin inhibitory effects on chemical-induced tumorigenesis. In: Berhow MA, Hasegawa S, Manners GD, editors. Citrus LimonoidsFunctional Chemicals in Agriculture and Foods. Washington, DC: 2000: 185-200.
14.Yu J, Wang L, Walzem RL et al. Antioxidant activity of citrus limonoids, flavonoids, and coumarins. J Agric Food Chem. 2005;53:2009-2014.
15.Tian Q, Miller EG, et al. Differential inhibition of human cancer cell proliferation by citrus limonoids. Nutr Cancer. 2001;40:180-184.

16.Poulose SM, Harris ED, Patil BS. Citrus limonoids induce apoptosis in human neuroblastoma cells and have radical scavenging activity. J Nutr. 2005;135:870-877.
17.Miller EG, Gonzales-Sanders AP, et al. Citrus limonoids as inhibitors of oral carcinogenesis. Food Technol. 1994;48:110-114.
18.Tanaka T, Kohno H, Tsukio Y et al. Citrus limonoidsobacunone and limonin inhibit azoxymethane-induced coloncarcinogenesis in rats. Biofactors. 2000;13:213-218.
19.Kurowska EM, Banh C, et al. Regulation of apo B production in HepG2 cells by citrus limonoids. In: Berhow MA, Hasegawa S, Manners GD, editors. Citrus Limonoids Functional Chemicals in Agriculture and Foods. Washington, DC: 2000: 175-184.
20.Battinelli L, Mengoni F, et al. Effect of limonin and nomilin on HIV-1 replication on infected human mononuclear cells. Planta Med. 2003;69:910-913.
21.Govindachari TR, Suresh G, et al. Antifungal activity of some tetranortriterpenoids. Fitoterapia. 2000;71:317-320.
22.Raphael TJ, Kuttan G. Effect of naturally occurring triterpenoidsglycyrrhizic acid, ursolic acid, oleanolic acid and nomilin on the immune system. Phytomedicine. 2003;10:483-489.
23.Coats AJ. The potential role of soluble fibre in the treatment of hypercholesterolaemia. Postgrad Med J. 1998;74:391-394.
24.Terpstra AH, Lapre JA, et al. The hypocholesterolemic effect of lemon peels, lemon pectin, and the waste stream material of lemon peels in hybrid F1B hamsters. Eur J Nutr. 2002;41:19-26.
25.Liu Y, Ahmad H, Luo Y et al. Citrus pectin: characterization and inhibitory effect on fibroblast growth factor-receptor interaction. J Agric Food Chem. 2001;49:3051-3057.
26.Gharagozloo M, Ghaderi A. Immunomodulatory effect of concentrated lime juice extract on activated human mononuclear cells. J Ethnopharmacol. 2001;77:85-90.
27.Gharagozloo M, Doroudchi M, Ghaderi A. Effects of Citrus aurantifolia concentrated extract on the spontaneous proliferation of MDA-MB-453 and RPMI-8866 tumor cell lines. Phytomedicine. 2002;9:475-477. Reference List

28. He FJ, Nowson CA, et al. Increased consumption of fruit and vegetables is related to a reduced risk of coronary heart disease: meta-analysis of cohort studies. J Hum Hypertens. 2007 Sep;21(9):717-28.
29. Soerjomataram I, Oomen D, et al. Increased consumption of fruit and vegetables and future cancer incidence in selected European countries. Eur J Cancer. 2010 Sep;46(14):2563-80.
30. Harding AH, Wareham NJ, et al. Plasma vitamin C level, fruit and vegetable consumption, and the risk of new-onset type 2 diabetes mellitus – The European Prospective Investigation of Cancer-Norfolk prospective study. Arch Intern Med. 2008 Jul 28;168(14):1493-9.
31. Li WQ, Kuriyama S, et al. Citrus consumption and cancer incidence: the Ohsaki cohort study. Int.J.Cancer 2010;127:1913-22.
32. Bae JM, Lee EJ, Guyatt G. Citrus fruit intake and pancreatic cancer risk: a quantitative systematic review. Pancreas 2009;38:168-74.
33. Foschi R, Pelucchi C, et al. Citrus fruit and cancer risk in a network of case-control studies. Cancer Causes Control 2010;21:237-42.
34. Kunimasa K, Ikekita M, Sato M et al. Nobiletin, a citrus polymethoxyflavonoid, suppresses multiple angiogenesis-related endothelial cell functions and angiogenesis in vivo. Cancer Sci. 2010;101:2462-9.
35. Benavente-Garcia O, Castillo J. Update on uses and properties of citrus flavonoids: new findings in anticancer, cardiovascular, and anti-inflammatory activity. J.Agric.Food.Chem. 2008;56:6185-205.
36. Patil JR, Chidambara Murthy KN, et al. Bioactive compounds from Mexican lime ( Citrus aurantifolia ) juice induce apoptosis in human pancreatic cells. J.Agric.Food.Chem. 2009;57:10933-42.
37. Benavente-Garcia O, Castillo J. Update on uses and properties of citrus flavonoids: new findings in anticancer, cardiovascular, and anti-inflammatory activity. J.Agric.Food.Chem. 2008;56:6185-205.
38. Adepoju G, Adeyemi T. Evaluation of the effect of lime fruit juice on the anticoagulant effect of warfarin. J.Young Pharm. 2010;2:269-72.

Source : http://www.passeportsante.net


Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET