Procès Karim WADE: Le PDS Saint-Louis dénonce un "acharnement incommensurable" de la CREI sur Karim WADE

Vendredi 1 Août 2014 - 07:59

Mesdames, messieurs, chers frères et sœurs,

À cette heureuse occasion, permettez-nous d’abord de rendre grâce à Dieu, Maitre absolu du temps pour la faveur qu’il nous accorde et de vivre ces moments privilégiés.

Ce 31 juillet 2014 s’ouvre le procès fantasmagorique du prisonnier politique Karim WADE, malgré l’arrêt rendu par la Cour de Justice de la CEDEAO et le non-lieu total prononcé par le parquet de PARIS.

En effet, le 22 février 2013, la Cour de Justice de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a rendu un important arrêt relatif aux poursuites engagées par l’Etat du Sénégal contre des ministres (dont des responsables du Parti Démocratique Sénégalais) ayant exercé leurs responsabilités sous la présidence de Maître Abdoulaye WADE.

Rappelant les principes directeurs du procès pénal et les droits inaliénables, imprescriptibles et inviolables de la personne humaine, la cour, après avoir formellement reconnu que les anciens ministres ne peuvent être poursuivis que par et devant la Haute Cour de Justice a :

1. Dit et jugé que l’interdiction de sortie du territoire décidée par le procureur spécial à l’encontre des anciens ministres est illégale et en conséquence ordonné la levée d’une telle mesure intervenue sans base légale.


2. Dit et jugé que l’Etat du Sénégal a violé le droit de présomption d’innocence par les déclarations du procureur spécial qui est incompétent pour intenter des poursuites à l’encontre de personnes relevant de la compétence de la Haute Cour de Justice.

3. Admis la pertinence du privilège de juridiction, même si elle s’est déclarée incompétente pour apprécier l’opportunité de la réactivation de la cour de répression de l’enrichissement illicite.

4. Rappelé enfin à l’Etat du Sénégal de respecter scrupuleusement les instruments internationaux et les lois internes dans les limites du respect des droits des citoyens, notamment des anciens ministres poursuivis.

Notre parti, qui n’a jamais cessé de dénoncer les graves violations des droits et des procédures et les dérives dictatoriales du régime du président Macky SALL.

Notre parti rappelle encore une fois son attachement au principe sacré de la reddition des comptes par des audits faits dans les standards internationaux par des cabinets reconnus pour tous ceux qui ont exercé des responsabilités publiques et qui ont géré des deniers appartenant à notre peuple. Il rappelle aussi que notre peuple veille scrupuleusement au respect des droits inaliénables de l’homme et à la prééminence de valeurs et d’institutions fondatrices et fédératrices de notre nation, notamment le droit d’être jugé par des tribunaux indépendants se conformant à des règles qui excluent les règlements de compte politiciens et l’utilisation du pouvoir d’état à des fins personnelles, comme le fait depuis bientôt une année le régime du président Macky SALL qui, au lieu de travailler, arpente le chemin peu glorieux de revanchards aveuglés par la rancune.

Notre parti regrette le recul de l’état de droit dans notre pays en si peu de temps ; et le rappel par l’arrêt de la cour de justice de la CEDEAO du respect des principes nous renvoie à une relecture et une application démocratiques de la Constitution et des lois et règlements protégeant et élevant l’homme sénégalais au rang de sujet de droit et citoyen libre.


En résumé, nous dénonçons avec la dernière énergie l’acharnement incommensurable de cette CREI sur le sieur Karim WADE et réitérons que :

• La CREI est instrument qui ne garantit pas les conditions d’un procès juste et équitable

• La CREI constitue une juridiction d’exception en ce qu’elle renverse la charge de la preuve.

• La CREI est incompétente pour juger Karim WADE qui jouit d’un privilège de juridiction

• Toute cette orchestration est mise en œuvre pour se débarrasser d’un adversaire politique

• La tentative malsaine des avocats de l’Etat voulant écarter certains défenseurs de Karim WADE confirme le dilatoire du régime en place.


Fait à Saint Louis le 31 Juillet 2014

Parti Démocratique Sénégalais


Notez


Commentez maintenant

1.Posté par Senegalais le 01/08/2014 11:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La CREI, COUR DE REPRESSION DE L ELITE INSOUMISE est un instrument d acharnement qui traque les adversaires sérieux de Macky Sall. Liberer Karim pour qu il nous sauve car c est l espoir de tout le peuple senegalais.

2.Posté par Yacine le 01/08/2014 11:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ils ont raison la CREI est inutile car injuste. Mais sachez qu un coupable puni est un exemple pour la canaille un innocent condamne est l affaire de tous les honnêtes gens. Karim est innocent. Je me joindrais a la lutte du PDS car c est un combat de tous les senegalais soucieux de l avenir du senegal. Bon Courage a le PDS et a ses allies

3.Posté par Cheih Tidiane le 01/08/2014 12:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les senegalais savent qui Macky Sall tatonne. WAY WAY bayilene Karim car Guissolen dara mo guen. Il sera notre President a la prochaine presidentielle inchallah.

4.Posté par IDE Niass le 02/08/2014 23:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
si karim est innocent, aucune manipulation de la CREI ne pourra nous faire croire à sa culpabilité, respectez les sénégalais qui sont loin d’être bêtes. Rien qu'à voir les manquements et les malversations commises par wade père avec le FESMAN et le monument de la Renaissance, il faudrait oser imaginer ce qu'il pourrait en être avec son fils super ministre du ciel et de la terre. il y a des témoins à charge et à décharge, on verra mais si karim devait etre jugé par une juridiction ordinaire, personne ne pourrait rien contre lui, il faut quelque chose de spécial pour des bandits spéciaux qui ont eu 12 ans pour planquer leurs butins. "Ne pas découvrir ses comptes ne signifie pas qu'il n'est pas voleur"

5.Posté par nda le 05/08/2014 21:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ceux qui déclarent que karim wade est innocent, eux memes, ne croient pas ce qu ils disent. ay nafèkh lagnou. ce sont les militants du PDS eux memes qui ont commencé à combattre wade-fils en premier lieu. ce sont eux memes qui ont lancé le concept de dévolution monarchique.en quoi karim est_il présidentiable. quelqu un qui ne parle pas wolof, qui ne connait pas les réalités sénégalaises, le sénégal des profondeurs... arretez de vous foutre des sénégalais waay. comment peut-on prétendre que karim ne s est pas enrichi sur le dos des sénégalais? SOYONS SERIEUX ET RESPECTONS LES GENS!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET