Professeur Fatou Sow Sarr à « Lii ci Rewmi » : "Ce que Wade a fait est un approfondissement de la démocratie"

Lundi 28 Avril 2014 - 19:29

L’Emission hebdomadaire de la Radio Rwmi Fm « Lii ci Rewmi » avait une invitée de marque ce dimanche. Madame Fatou Sow Sarr, professeur à l’Université Cheikh Anta Diop, sociologue, Chercheur, Maître de Conférences et directrice du Laboratoire Genre et Recherche Scientifique de l’Ifan a donné son avis sur le bilan d’étape du régime du président Macky Sall, mais aussi sur la parité. Elle répondait au Questions du journaliste Modou Mbacké Niang.
Bilan d’étape de Macky Sall
Le professeur est d’avis que le Sénégal a beaucoup perdu ces deux dernières années à cause de la traque des biens supposés mal acquis. La principale stratégie de l’Etat a été cette traque et cela a eu des conséquences néfastes car, toutes les petites entreprises ont presque disparu selon elle. Elle a précisé cependant que ce n’est pas la démarche du président Macky Sall mais plutôt le système tel qu’il se présente. Mme Sarr renseigne que la politique a bloqué la marche du pays. Selon elle, il y’a longtemps qu’on devait préparer une sortie honorable à l’ancien Président Abdoulaye Wade en trouvant avec lui un compromis. Elle n’est cependant pas contre la traque si cela aboutira à changer les mentalités pour une meilleure gestion des deniers publics.Mais elle s’empresse de se poser la question à savoir : Que valent des milliards par rapport à la stabilité d’un pays ?
Même si les nouvelles autorités prônent la bonne gouvernance et une gestion rigoureuse, le professeur note des frustrations dont l’origine est à chercher selon elle dans l’écart entre les salaires. Elle a donné l’exemple du SMIC qui est de 36 000 francs Cfa et le salaire d’un président de conseil d’administration qui peut aller jusqu’à 14 millions de Francs Cfa. Elle en a déduit que ce n’est pas normal que l’essentiel de l’argent du Sénégal reste entre 100 mille personnes. Elle semble se désoler que l’actuel régime » travaille toujours sur l’ancien paradigme ». » C’est comme si la société est en avance sur les hommes politiques qui semblent autistes » pense-t-elle.
Le retour de Abdoulaye Wade
Madame Fatou Sow Sarr pense que ce que Wade a fait est un approfondissement de la démocratie. Elle est contre le fait que les anciens chefs d’Etat Africains partent s’installer en France pour devenir de fait des conseillers des président Français. Selon elle, ils devraient rester chez eux et faire bénéficier de leurs expertises. Ici au Sénégal, les réponses aux actes posés doivent être politiques et non politiciennes a-t-elle laissé entendre. Si un président peut garder sa casquette de chef de parti, elle ne voit pas pourquoi on l’en empêcherait à un ancien chef de l’Etat. Sur ce chapitre, elle conseille vivement au président Macky Sall de discuter avec son prédécesseur pour évacuer leurs différends parce que » ce discours de va-t-en guerre ne mènera le Sénégal nulle part ».
Parité
Son combat pour la parité est motivée par la théorie selon laquelle » en politique, la compétence ni le diplôme ne sont requis » l’essentiel pour elle c’est d’être un citoyen. Forte de cette théorie, le professeur pense que tant qu’il en est ainsi, « il n’y a pas de raison qu’on privilégie un groupe au détriment d’un autre « . Se voulant plus explicite, Mme Sarr rappelle que « La démocratie c’est la séparation des pouvoirs et suffrage universelle » . Elle poursuit en disant que » Si on dit gouvernance du peuple pour le peuple et par le peuple » on doit tenir en compte qu’ il y’a deux composantes équivalentes en dignité : l’homme et la femme. Donc leur théorie à elle en tant qu’organisation féminine est partie de » l’ équivalence fonctionnelle en sociologie « . Seulement, Fatou Sow Sarr révèle que son organisation avait demandé à Wade de ne pas l’appliquer au Conseil Economique et Social qui est » un haut lieu de compétence « . Elle a laissé entendre qu’il y’a eu erreur sur le décret d’application.
Madame Sarr a salué pour terminer, le travail qu’est en train d’abattre le groupe Promo consulting à travers ses différents support. Elle a félicité son Président Mbagnick Diop pour sa participation à l’effort de construction nationale, mais aussi à la place qu’il donne à la femme dans son système.
REWMI.COM/MK

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET