Prytanée Militaire de Saint-Louis: Cérémonie de remise des attributs et de présentation du drapeau aux nouveaux enfants de troupe

La traditionnelle cérémonie de présentation du drapeau et de remise des attributs aux bleus de 6ème du Prytanée militaire de Saint-Louis s’est déroulée ce vendredi 19 décembre 2014. Cette cérémonie s’inscrit dans un rituel légendaire dans les armées d’intégrer les nouveaux. Dans sa dimension symbolique, la cérémonie marque une étape de transition et de rupture chez le jeune « bleu » qui, enfin, entre dans le monde des adultes, celui des anciens pétri des valeurs qui façonnent les grands hommes au service des grandes nations. Les élèves, pour être initiés, ont traversé, stoïques, trois longs mois d’épreuves. La nuit de la remise des insignes marque la fin de leur parcours de « bleus». Nuit de libération et d’engagement, le cérémonial les mène aux sentiers éclairés de l’honneur, de la discipline, du culte de l’effort et du patriotisme. Une cérémonie dont la charge émotive et la solennité sont d’une intensité qui ne laisse personne indifférent.

Mercredi 24 Décembre 2014 - 00:00

La cérémonie a été rehaussée par la présence du gouverneur de Saint-Louis, du représentant du chef d’Etat-major Général des Armées, l'Amiral Cheikh Bara CISSOKHO et de nombreuses autorités militaires et civiles. Vers 19 heurs, du fond du crépuscule naissant, la voix des « bleus » déchire les ténèbres. L’émotion grandissait de plus en plus que les « jeunes » s’approchaient. Le pas cadencé, le rythme parfait, la volonté épouse le message du chant qu’ils dégagent de leur petite poitrine. Boule à zéro, l’allure des jeunes laisse entrevoir toutes les épreuves subies, pendant trois mois mais aussi tout ce qu’ils ont pu acquérir vers la route des hommes. L’heure est néanmoins venue de les intégrer dans la grande famille des Enfants de Troupe. Ces 65 élèves dont deux (02) Béninois ; trois (03) Burkinabés; deux (02) Gabonais; deux (02) Ivoiriens ;un (01) Malien ; deux (02) Nigériens ; trois (03) Tchadiens Et cinquante (50) Sénégalais réussissent avec brio le passage qui s’effectue devant le grand public.

Suivent le mot de bienvenue du colonel Mama NDIAYE commandant le Prytanée Militaire et le rituel dirigé par le doyen des enfants de troupe ; « Vous arrivez au terme de trois mois de souffrance et d’ignorance imposées par vos anciens qui ont disposé de tous les droits sur vous et vous ont imposé une vie d’Enfant de Troupe ; une vie d’ardeur au travail, de sérieux dans le comportement et surtout d’humilité et de patience sans lesquels le savoir ne peut s’acquérir et cela dans le seul souci de vous transmettre le flambeau », hurle le doyen. Poursuivant, il les exhorte à « maintenir haut ce flambeau lors des examens et concours, manifestations sportives et partout où le Prytanée sera représenté ». A ces jeunes, qui se sont engagés sur le chemin de la sagesse et de l’honneur, il demanda de « puiser à la source intarissable des anciens et de méditer la vie exemplaire du parrain de l’école, le Capitaine Charles N’Tchoréré et de rester fidèle à la devise de l’école qui est : « savoir pour mieux servir ». Impérial, le doyen leur intime l’ordre « genoux à terre ». C’est dans cette posture qu’ils reçoivent leurs attributs des parrains. Ces attributs leur permettront ainsi « d’entrer dans le monde des enfants de troupe.

Sous la lumière naissante des projecteurs, apparaissent des enfants de troupe fiers et altiers. Une nouvelle page de leur histoire prytane s’ouvre désormais. La mine a changé chez ces corps radieux, maintenant coiffés de bérets et arborant les attributs de l’école qui enchaînent sous les applaudissements du public sur leur serment. Comme prêts à relever tous les défis qui se feront jour, ils supplient le Seigneur de leur donner « la gloire, la souffrance, l’esprit de sacrifice. Tout ce que refusent les uns et les autres : foi, force et courage afin qu’ ils puissent s’instruire... Et servir leur patrie... ».

L' Amiral Cheikh Bara CISSOKHO baptisa la promotion ‘’Général Bélal LY ’’.
Le drapeau de l’école leur fût enfin présenté par le commandant d’école. Aguerris et fiers, les jeunes rajoutent un numéro au spectacle : le chant, mettant en avant la force, la vitalité et le courage, accompagné de battements des mains sur la poitrine «GOOR FIT » .

A présent, ils regagnent les rangs des anciens.
La cérémonie fut clôturée par le défile final, suivi d’un cocktail offert par la commandant d’école.

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET