Publication de photos des victimes de Mina à la Une des journaux : Le CORED condamne et appelle à faire preuve de professionnalisme

Le traitement de l’actualité sur la bousculade de Mina en Arabie Saoudite du jeudi 24 septembre dernier, dans les médias sénégalais, ne laisse pas indifférent le Conseil pour l’Observation des Règles d’Ethique et de Déontologie. Le CORED dénonce la publication à la une de plusieurs quotidiens et sites d’informations des photos des personnes décédées dans ce drame de La Mecque dans des «conditions insupportables». Aussi invite-t-il les journalistes à faire preuve de professionnalisme car cela «peut heurter le public et surtout les familles des disparus».

Dimanche 4 Octobre 2015 - 15:02

«Le Conseil pour l’Observation des Règles d’Ethique et de Déontologie dans les médias  note que plusieurs quotidiens ont montré, le mercredi 30 septembre 2015, à la une, des photos des personnes décédées lors de la bousculade de Mina dans des conditions insupportables». C’est le CORED qui constate ainsi, pour le déplorer, le traitement de l’actualité sur le drame de La Mecque par certains organes de presse sénégalais. C’est à travers un communiqué publié hier, vendredi 2 octobre.

Le CORED épingle les quotidiens L’AS, L’OBS, Le Témoin et Walfadjri. Ces journaux «se distinguent à travers le choix délibéré de publier des photos des victimes drapées de blanc, dont certaines à visage découvert, exposées à la première page du journal», dénonce le conseil. Les sites d’information enligne ne sont pas en reste. «Les journaux en ligne Dakaractu et Seneweb n’ont pas été en reste dans cette forme de traitement de l’information qui peut heurter le public et surtout les familles des disparus», relève-t-il.

Le CORED déplore également le comportement de notre confrère Mamadou Mansour Diop, envoyé spécial du groupe D Média à la Mecque qui «dans une liaison téléphonique, le Mardi soir, a dit détenir ses propres chiffres concernant les personnes décédées, très différents des 7 officiellement annoncés le même jour par la mission médicale et aussi pour les personnes perdues de vue. Le reporter de révéler qu’il a volontairement boycotté la conférence de presse du Dr Pape Amadou Diack, chef de la mission médicale, qui ne donne pas le bon nombre de sénégalais décédés. L’attitude de ce confrère frise l’irresponsabilité et l’inconscience professionnelle», considère le CORED.

Suffisant pour que le Conseil pour l’Observation des Règles d’Ethique et de Déontologie dans les médias rappelle aux journaux qu’il n’est pas de leur ressort de déclarer des pèlerins décédé. Le CORED «rappelle aux uns et autres qu’en toute circonstance, nous devons rester des journalistes soucieux de la manière dont nous traitons les informations surtout quand les moments sont graves comme présentement. Il ne nous appartient pas de déclarer des pèlerins décédés ou de donner pour morts des personnes disparues qui peuvent par la suite réapparaître». Et d’ajouter : «soyons prudents et regardants sur la forme de couverture de ces événements malheureux de Mina, un drame qui frappe tout le Sénégal et la Umma islamique, en faisant preuve de professionnalisme».


Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET