RETOUR AU SÉNÉGAL DU PRÉSIDENT WADE : journal d’un citoyen ordinaire ! (Acte 1 et 2)

Par Fernand Nino MENDY

Monsieur le Président Macky SALL, je ne suis pas d'accord avec vous sur l'interdiction des manifestations.

Jeudi 1 Mai 2014 - 01:39

Le Président Wade est un Sénégalais, de surcroît un ancien président. Et malgré ce qu'il a fait contre le peuple Sénégalais, il a le droit d'être aimé par certains Sénégalais et le privilège d’être bien accueilli. Je vous cite directement car le Préfet de Dakar, à lui seul, n'ose pas prendre cette décision. Votre chargé de communication a annoncé indirectement cette décision. Tous ces agissements montrent une certaine fragilité de votre régime, une manifestation de peur.

Avec plus 65%, les Sénégalais vous ont fait confiance à la dernière élection présidentielle. Si vous croyez toujours à cette confiance, laissez WADE faire son cinéma. Je considère que certains dirigeants du PDS sont en perte de vitesse pour compter autant sur WADE. Ils auraient dû avoir le courage d'affronter le peuple Sénégalais sans avoir besoin de s'adosser sur un homme qui aurait du profiter tranquillement de son droit à la retraite avec plus 87 ans de vie à ma connaissance. Monsieur le Président vous n'avez pas le droit d'interdire une manifestation et malheureusement, cela commence à devenir une règle sous votre mandat. WADE le faisait, nous l'avons attaqué et nous avons eu raison sur lui.

Que cela vous serve de leçon. Il y a une certaine intelligence entre l’exécutif et l’administration qui déborde et cela devient inquiétant. J’ose espérer que cela ne pas déborder jusqu’à toucher les os de notre justice. Ceci dit, je pense que le moment est venu de mener une réflexion sérieuse l’interdiction des marches. Les manifestations légales et légitimes interdites uniquement pour des raisons politiques sont les véritables menaces à l’ordre public. Si cela continue, nous prendrons nos responsabilités. Il est inacceptable qu'au lieu de respecter et de faire respecter la constitution que vous soyez le premier à la violer sur ce cas précis. Je vous rappelle votre serment devant le peuple Sénégalais.
Matinée du 23 avril 2014


ACTE 2 RETOUR AU SENEGAL DU PRESIDENT WADE : journal d’un citoyen ordinaire !
Wade face à son peuple et non au Peuple


Qui peut regretter la défaite de WADE à l’élection présidentielle ?
Comme bien des Sénégalais, je suis resté devant la télé jusqu’à l’heure ou WADE est arrivé à la permanence du PDS pour prononcer son discours. J’ai bien observé cet homme et je l’ai bien écouté mais après son discours, je pensais littéralement voir mon corps exploser. Pris de colère, je suis allé au lit me coucher les points fermés. Tout ce que j écris découle de l’écoute des propos de l’ancien président.

Si la devise de la République est UN PEUPLE UN BUT UNE FOI, le peuple évoqué dans cette devise ne peut être le peuple qui est allé accueillir WADE. Jusqu’à la preuve du contraire, à mon humble avis, la seule erreur du régime actuel, c’est d’avoir interdit les manifestations le premier jour où WADE devait arriver au Sénégal. En effet, cette décision a eu un effet pervers. C’est déjà une violation de la Constitution car il est impossible d’invoquer le motif de trouble à l’ordre public et pire, elle fait de WADE une victime, ce que ce dernier à bien voulu exploiter. Retenons bien cette précision : je parle du 23 avril, le jour où Wade devait arriver à Dakar car dans les prochains jours, selon les propos de WADE, il serait possible, après une analyse, d’invoquer le motif de trouble à l’ordre public et menace à la sécurité nationale.

Par ailleurs, j’ai l’impression que l’interdiction des manifestations et les soucis des vols de WADE à Casablanca sont, à mon sens, les moteurs qui ont conduit certains dakarois à sortir accueillir l’ancien président. Et quand ces gens disent qu’ils se sont trompés à la dernière élection présidentielle, cela ne concerne qu’eux car moi, je suis révolté de voir un homme qui à l’époque, à la tête d’un régime qui a fait autant de morts pour obtenir un troisième mandat présidentiel, piller des milliards de ce pays, appauvrir certains citoyens, humilié des compatriotes, détruire l’Etat, gérer avec gabegie. Un dictateur, méchant, égoïste, orgueilleux, arrogant, revenir au Sénégal pour penser un seul instant que les Sénégalais ont sa nostalgie, j’ai envie de vomir et je peux plus me retenir.

Si WADE n’avait pas été destitué au soir de la dernière élection, le Sénégal serait en guerre civile. J’en suis convaincu jusqu’au os. La colère que des gens comme moi ruminaient à chaque sortie de WADE allait tôt ou tard éclater. En effet, quand un homme par sa cruauté et son amour du pouvoir parvient à diviser le peuple, à faire en sorte qu’un Sénégalais s’attaque à un autre Sénégalais, la guerre civile devient inévitable. WADE a pu faire cela en 2012. Les militants du PDS risquaient gros sans le savoir à cette période et le pire aurait détruit ce pays.
Soirée du 24 avril 2014


Notez


Commentez maintenant

1.Posté par ricardo montiban le 01/05/2014 15:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur Mendy , pourquoi tourner au tour du pot pour presenter tes opignons au president Sall et aux lecteurs , car cela est a toi seul ,c'est peut etre pour se reserver un droit au retour le jour ou par hazard le PDS reprendrait le pouvoir. Il faut jamais avoir peur de dire ce qu'on pense de son pays surtout si on se prend pour un revolutionaire qui veut changer son pays en isntallent la justice et la democtacie,
ricardo

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET