Rareté et cherté du mouton : l’ ASCOSEN accuse l’ Etat et les acteurs de l’élevage

Jeudi 17 Octobre 2013 - 17:47

Rareté et cherté du mouton : l’ ASCOSEN accuse l’ Etat et les acteurs de l’élevage
Les engagements pris lors du Conseil interministériel sur la Tabaski n’ont pas été respectés. C’est du moins ce que fustige l’Association des Consommateurs du Sénégal (ASCOSEN) qui pointe du doigt l’Etat du Sénégal et les acteurs de l’élevage.

Momar Ndao et ses camarades qui ont constaté qu’il n’y avait presque plus de mouton à Dakar et dans les autres régions du pays à quelques heures de la fête de l’Aïd El Kebir demandent que les responsabilités soient situées.

Cette année, nombreux sont les consommateurs musulmans qui ont peiné à perpétrer le sacrifice du Prophète Ibrahim du fait de la rareté, mais surtout de la cherté du cheptel.

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET