Saint-Louis du Sénégal - Actualités, Infos et News en direct - NDARINFO

Réhabilitation de la brèche de Saint- Louis : les députés tapent sur la table.

Dimanche 4 Décembre 2016 - 03:15

Source Photo: http://ornithondar.blogspot.sn
Source Photo: http://ornithondar.blogspot.sn

Le budget 2017 du ministère de l’Environnement et du Développent durable est arrêté à la somme de 23.222.477.020 de FCfa contre 21.688.747.080 de FCfa en 2016, soit une hausse de 1.533.729.940 de FCfa en valeur absolue et 7,07% en valeur relative. Parmi les annonces phares : la réhabilitation de la brèche de Saint Louis et la consolidation du budget des Eco-villages.
 

Dans le vote des budgets alloués aux différents ministères, Abdoulaye Balde, ministre de l’Environnement et du Développent durable, a fait face, hier, aux députés.

Concernant la brèche de Saint-Louis (Nord Sénégal), les députés ont lancé un cri de cœur. Ils estiment que le problème reste entier depuis 2012.

En atteste les décès recensés, ont regretté les élus qui invitent le ministre à prendre à bras le corps cette question pour une solution pérenne.

Le ministre a précisé qu’une somme de 1.243.000.000 de FCfa est disponible et le marché a été approuvé pour la réhabilitation de la brèche de Saint Louis.

 
NDARINFO et le SOLEIL
 

Le budget 2017 du ministère de l’Environnement et du Développent durable est arrêté à la somme de 23.222.477.020 de FCfa contre 21.688.747.080 de FCfa en 2016, soit une hausse de 1.533.729.940 de FCfa en valeur absolue et 7,07% en valeur relative. Parmi les annonces phares : la réhabilitation de la brèche de Saint Louis et la consolidation du budget des Eco-villages.

Dans le vote des budgets alloués aux différents ministères, Abdoulaye Balde, ministre de l’Environnement et du Développent durable, a fait face, hier, aux députés. Concernant la brèche de Saint-Louis (Nord Sénégal), les députés ont lancé un cri de cœur. Ils estiment que le problème reste entier depuis 2012. En atteste les décès recensés, ont regretté les élus qui invitent le ministre à prendre à bras le corps cette question pour une solution pérenne. Le ministre a précisé qu’une somme de 1.243.000.000 de FCfa est disponible et le marché a été approuvé pour la réhabilitation de la brèche de Saint Louis. Dans leurs interpellations, les députés ont aussi demandé à être édifiés sur le déclassement de la forêt de Thiès. Ils ont notamment plaidé pour la régénération de cette forêt ainsi que celles de Pout et d’Aloukagne. Ils ont également attiré l’attention du ministre sur la coupe des baobabs multi-centenaires devenue récurrente. Ils ont surtout invité le ministre à porter une attention particulière à la problématique des lotissements et à la préservation du couvert végétal, des espèces rares et des voies d’eau.

Concernant le déclassement de la forêt de Thiès, le ministre relève qu’il permet de régénérer la forêt classée qui est en voie de dégradation avancée, à travers la promotion de cultures. A cet effet, son département signe des contrats souvent limités entre 3 et 5 ans renouvelables pour des initiatives de réviviscence. Toutefois, a-t-il rassuré, toute construction est strictement interdite dans ces forêts dites classées. L’activité se limite donc exclusivement à des cultures qui contribuent à dompter la forêt.

S’agissant de la coupe de baobabs, le ministre souligne que cette question relève de la responsabilité des communes. Les députés ont, dans ce sillage, salué les gros efforts consentis par les populations pour la régénération de la Mangrove de Tobor, localité située à Ziguinchor. Ils ont, à cet égard, invité l’autorité à vigoureusement s’investir pour la prise en charge, la protection et le renforcement de ces acquis.

Donnant suite à cette dernière interpellation, le ministre souligne qu’en ce qui concerne la protection de la mangrove entre Tobor et Ziguinchor, les périmètres de reboisements sont désormais inclus dans l’Aire marine protégée (Amp) de Niamone-Koulounaye qui couvre une superficie de 66.350 ha. Des programmes d’éco-développement sont également prévus dans le projet en perspective sur financement de l’Agence française de développement (Afd), a-t-il dit.
- See more at: http://www.lesoleil.sn/2016-03-22-23-17-43/item/58537-ministere-de-l-environnement-et-du-developpement-durable-la-breche-de-saint-louis-sera-rehabilitee.html#sthash.1DbVL1aB.dpuf



Commentez maintenant

1.Posté par Tintin le 04/12/2016 11:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Manifestement l'état n'a pas les moyens financiers pour engager les travaux de la brêche .....

2.Posté par galgal le 05/12/2016 18:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ça s’appelle "brèche Ablaye Wade"

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.