Remise des prix du Concours général: le discours de Macky Sall

Jeudi 24 Juillet 2014 - 20:20

Discours de Son Excellence Monsieur Macky SALL,
Président de la République du Sénégal










Grand Théâtre National
Dakar, Ie 24 juillet 2014
Monsieur le Président de l’Assemblée nationale,
Monsieur le Premier Ministre,
Madame la Présidente du Conseil économique, social et environnemental,
Monsieur le Ministre de l’Education nationale,
Mesdames et Messieurs les Ministres et Secrétaires d’Etat,
Mesdames et Messieurs les membres du corps diplomatique
et représentants des partenaires techniques et financiers ;
Honorables Députés,
Honorables membres du Conseil économique, social et environnemental,
Mesdames et Messieurs les partenaires,
Messieurs les Recteurs et Doyens,
Chers enseignants,
Mesdames et Messieurs les Parents d’élèves,
Chers lauréats, Chers élèves,
Honorables invités, Mesdames, Messieurs,
La présente cérémonie de remise des prix du concours général m’offre l’agréable occasion de me retrouver, encore une fois, avec la communauté éducative, pour célébrer les lauréats de l’édition 2014 dont la marraine est Docteur Marie Thérèse BASSE.
Elle nous permet, à la suite du Professeur Cheikh Bécaye YOUM, de nous interroger sur la marche et l’avenir de notre école, notamment sur la promotion de l’enseignement des sciences et de la technologie : quelles innovations dans les politiques, les programmes, les pratiques d’enseignement-apprentissages ?
Je voudrais d’emblée féliciter le Professeur Youm, pour sa brillante présentation et les chantiers innovants ouverts.
Mesdames, Messieurs,
L’importance et l’actualité de la question ne sont plus à démontrer dans la mesure où les sciences et les technologies ont un impact considérable dans le développement des nations. Elles constituent un enjeu stratégique.
A l’ère des sociétés du savoir, le système éducatif se doit de prendre la pleine mesure des défis actuels et futurs de la science et de la technologie.

Il s’y ajoute que les effectifs des élèves et des étudiants dans ces domaines tendent à diminuer de façon significative. L’existence de lycées sans classes de premières ou de terminales S1 ou des classes avec des effectifs de 4 ou 5 apprenants est une préoccupation.
Mesdames, Messieurs,
La prise en compte des filières scientifiques et technologiques dans le système éducatif demeure une priorité absolue pour l’émergence du Sénégal.
Dès lors, nous devons changer résolument de paradigme.
Le moment est donc venu de restaurer l’Ecole de la République, dans fonction primordiale, celle de former un citoyen exemplaire. Un citoyen engagé, ouvert aux opportunités qu’offrent les sciences et la Technologie, dans la construction de la Nation.
L’école publique, qui a fait la réussite de beaucoup de Sénégalais, dont moi-même, est appelée à être une école d’excellence pour tous, sans distinction aucune.
Relever ces nouveaux défis reste à notre portée.
C’est toute la finalité de la loi d’orientation et de la lettre de politique générale du secteur de l’éducation et de la formation. Mais c’est surtout l’objectif du Programme d’Amélioration de la Qualité, de l’Equité et de la Transparence (PAQUET), sur la période 2013-2025.
L’élargissement de l’offre de formation scientifique, technique et professionnelle s’est traduit par la création de centres d’apprentissage et de formation professionnelle, de centres sectoriels, de lycées professionnels, de lycées scientifiques d’excellence, des instituts supérieurs d’enseignement professionnel (ISEP), des universités thématiques, sur l’ensemble du Territoire national.

Mesdames, Messieurs,
Je me réjouis de la Concertation nationale sur l’avenir de l’enseignement supérieur, suivie d’un Conseil présidentiel ; surtout qu’elle accorde la priorité aux Sciences, Technologie, Ingénierie et Mathématiques (STEM) .

Toutefois, une articulation est nécessaire avec les assises de l’éducation et de la formation, qui prônent une vision inclusive et prospective du développement du secteur à partir des sciences et technologies.

D’où la pertinence des recommandations du Professeur Youm, relatives aux ruptures essentielles pour un renouveau scientifique et technologique de notre système éducatif.

C’est dans ce cadre que j’ai décidé de moderniser l’équipement des laboratoires pour un montant de 15 milliard de francs CFA dont un milliard mobilisé dans le BCI 2014.
C’est dans le même élan que j’ai également décidé de doubler l’enveloppe du Grand Prix du Président de la République pour les Sciences (qui passe de 25 à 50 millions FCFA).

Ces efforts ont été consolidés par le Centre Européen de Recherche Nucléaire (CERN) de Genève, qui vient de faire un important don de matériels informatiques au Département de Physique de la Faculté des Sciences et Techniques de l’Université Cheikh Anta DIOP de Dakar.


Je suis également heureux de vous annoncer mon accord pour l’installation, à Dakar, d’un Centre de Recherche d’excellence du CERN.

Afin d’encourager nos élèves à s’intéresser à l’économie numérique, secteur à forte valeur ajoutée, j’ai décidé d’offrir une centaine d’ordinateurs portables à tous les lauréats du Concours général.

Je salue dans la même dynamique, le travail appréciable de l’Académie nationale des Sciences et Techniques et invite la coordination des Assises de l’Education et de la Formation à s’inspirer des orientations de l’Académie.

Mesdames, Messieurs,
Notre devoir c’est également cultiver l’appropriation des sciences et techniques chez les filles. Car, mises dans les meilleures conditions, comme à la Maison d’Education Mariama BA, les filles peuvent exceller dans toutes les disciplines.
A cet égard, je magnifie, ici, les performances remarquables de la Maison d’éducation Mariama Ba au baccalauréat 2014, avec 100% de réussite dont 28 mentions.
Je félicite aussi le Ministre de l’Education nationale pour son engagement et ses initiatives en faveur de la transparence dans les procédures de sélection et d’accès à la Maison d’Education de Gorée.
Je lance un appel à tous nos compatriotes et partenaires à consolider l’excellence éducative et à faire de nos établissements scolaires des références, à l’image de la Maison d’Education Mariama BA, du Prytanée Militaire Charles N’Tchororé de Saint Louis, du Lycée Limamoulaye et de Yavuz Sélim, dont les élèves sont habitués aux premières loges du concours général.
Chers lauréats,
La marraine de cette édition est une scientifique émérite. Une grande Dame qui s’est distinguée dans l’application des résultats de la recherche dans la vie quotidienne.
Née en 1930 à Rufisque, Marie Thérèse Basse, dont je salue la famille ici présente, et à qui je souhaite santé et longévité, a effectué de brillantes études avant de devenir Médecin.
Elle a mené une brillante carrière administrative et diplomatique, en qualité de Directrice de l’Institut de Technologie Alimentaire (ITA), de Conseiller technique à la Primature et à la Présidence de la République avant d’exercer les fonctions de représentante du Sénégal à l’Organisation Mondiale pour l’Alimentation (FAO) à Rome, en Italie.
Pionnière de la promotion de la recherche scientifique et technologique dans le secteur prioritaire de la transformation des produits agricoles à l’ITA, elle est notre fierté, une référence pour vous, pour toute la jeunesse sénégalaise, en particulier les jeunes filles qui doivent intégrer, plus que par le passé, les disciplines scientifiques et technologiques.

Chers parents, chers enseignants,
Chers lauréats,

Je ne saurais clore mon propos sans vous féliciter, vous remercier et vous encourager chaleureusement pour les efforts inlassables que vous déployez, parfois en allant au-delà de vos limites, pour respecter la tradition d’exigence et de qualité de l’Ecole sénégalaise.
Devant la Nation sénégalaise, Vos efforts sont aujourd’hui légitimement et dignement récompensés.
CHERS LAUREATS
Je salue, avec respect, vos parents et vos enseignants, qui sont vos soutiens de toujours. Je vous exhorte à suivre leurs conseils et perpétuer avec détermination la marque d’excellence de notre école, malgré les mutations profondes de notre société.
Je n’oublie point nos partenaires techniques et financiers, les partenaires sociaux qui nous soutiennent quotidiennement.
Je remercie les entreprises, personnalités et bonnes volontés qui, par leurs précieuses contributions, ont permis de faire de cette cérémonie une très belle fête, pour récompenser le Mérite et l’Excellence.
Dans cet esprit, je suis heureux d’annoncer la sélection de quatre (4) jeunes élèves, deux garçons et deux filles, qui se sont distingués de par leurs brillants résultats, pour m’accompagner à l’occasion de mes déplacements à l’étranger.
D’ailleurs, deux d’entre eux seront avec moi à Washington, lors du Sommet Afrique-USA au mois d’août 2014.
J’ai également décidé de faire participer les trois (3) meilleurs élèves de Première, choisis sur concours, au Camp de vacances du Centre pour la Paix de l’UNESCO, prévu du 17 au 31 août 2014 à New York.
A vous, chers lauréats, je renouvelle toutes mes félicitations et vous adresse mes meilleurs vœux de réussite après des vacances bien méritées.
Puissent tous les jeunes de notre pays s’inspirer de votre exemple pour un Sénégal meilleur, pour un Sénégal Emergent.
Je vous remercie de votre aimable attention.

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET