Revue de Presse: Les recommandations de Al Amine à Wade résument l'actualité

Mardi 29 Avril 2014 - 10:41

Les recommandations adressées par le porte-parole des tidianes à Me Abdoulaye Wade, dans le cadre de visites entamées par l'ancien chef de l'Etat dans les familles religieuses, font le menu des quotidiens parvenus mardi à l'APS, à côté de l'actualité politique.

"L'ancien président de la République continue son périple dans les familles religieuses du pays. Après la cité sainte de Touba où il a été accueilli en grande pompe par ses militants et sympathisants, Wade était hier (lundi) à Tivaouane où il a échangé avec le porte-parole de la famille Sy", renseigne Walfadjri.

"Vous avez le droit de revenir au pays, mais cultivez la paix", a ainsi déclaré Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine, le porte-parole du khalife général des tidianes, s'adressant à Me Abdoulaye Wade, dans des propos rapportés par le journal Le Quotidien.

"Séance de confession de péchés pour Wade", souligne le même journal, dans sa manchette-commentaire, en parlant de ce déplacement à Tivaouane de l'ancien chef d'Etat, revenu vendredi soir à Dakar, en provenance de Versailles, en région parisienne, où il vivait depuis sa défaite au second tour de la présidentielle de mars 2012.

"En dépit de l'argumentaire de l'hôte (Me Wade), la tradition ne sera pas violée. Abdoulaye Wade aura droit à un accueil chaleureux. En retour, il devra repartir avec des réponses réservées et des contentieux vidés ou pas avec certains chefs de la communauté religieuse", relève Le Quotidien.

Le Populaire est dans le même esprit, qui reprend à son tour des déclarations de Me Wade valant confession. "Ni Karim, ni Viviane, ni moi-même n'avons détourné les deniers publics", affirme Me Wade lors de ce déplacement à Tivaouane. Cela amène Le Populaire à titrer : "Wade se lave, blanchit Karim, Viviane et oublie Syndiély", son fils, son épouse et sa fille.

Karim Wade a été inculpé et placé sous mandat de dépôt depuis un an, dans le cadre de la traque des biens dits mal acquis engagée par le régime du président Macky Sall. Syndiély Wade, sa sœur, serait coupable de fautes de gestion, dans le cadre de l'organisation de la troisième édition du Festival mondial des arts nègres (FESMAN). Des accusations battues en brèche par Me Wade.

"Il faut rencontrer Macky Sall pour dissiper les malentendus", ajoute le porte-parole du khalife général de Tivaouane, dans ses recommandations à l'ancien chef de l'Etat. "N'attisez pas le feu", insiste le marabout dans d'autres propos qui font la Une de Rewmi quotidien.

Serigne Abdoul Aziz Zy Junior semble ajouter de la consolation ou de la justice à ses recommandations, en déclarant à l'ancien chef de l'Etat : "Même les non-voyants peuvent constater que tu as fait de grandes réalisations pour le Sénégal", selon L'Observateur.

De plus, le marabout a révélé avoir demandé "plusieurs fois" au président Macky Sall de libérer Karim Wade, une information reprise par de nombreux autres journaux, dont L'Observateur et La Tribune.

Enquête parle du "double sermon" du khalife général des tidjanes Serigne Cheikh Tidiane Sy et de son porte-parole Abdoul Aziz Sy Al Amine, en agrégeant en une formule leurs recommandations phares à Me Wade : "Tu es âgé, tu as de la famille, cultive la paix…".

La politique, à travers les prochaines locales prévues le 29 juin prochain, demeure l'autre sujet prédominant dans l'édition du jour de la presse quotidienne. "Benno se disloque", affiche par exemple L'Observateur, en référence aux tiraillements prévalant au sein de cette coalition qui réunit le pouvoir et ses alliés.

Le journal précise que l'Alliance pour la République (APR, au pouvoir) "s'isole dans plusieurs localités", dans le cadre des investitures pour les prochaines locales. Les partis alliés du pouvoir "se regroupent" dans le même temps, pendant que l'opposition, de son côté, s'organise.

"L'APR s'expose" en conséquence à des votes sanctions qui naîtraient de ses divisions, note Direct Info. "Au rythme où vont les choses, il y a fort à parier qu'on s'achemine vers des conflits ouverts entre responsables (de l'APR) (…)'', écrit ce quotidien dans son commentaire du jour.

Loin de ces sujets, le quotidien national Le Soleil annonce qu'un plan de restructuration est à l'étude, au bénéfice des entreprises en difficulté. Des "mesures urgentes" ont été dans ce cadre déjà identifiées par le gouvernement, précise le journal.


APS

Notez


Commentez maintenant

1.Posté par IDE nicht le 30/04/2014 21:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les 20 dossiers qui attendent Maitre Wad le vrai criminel, grand Gangster
Mr Abdoulaye Wade, après avoir tout dit et fait aux sénégalais pendant 12 longues années, a décidé de revenir sur les lieux du crime tenter de semer à nouveau le trouble. Il nous donne ainsi l’occasion d’ouvrir les dossiers qui n’attendaient que sa venue dont les 20 premiers sont les suivants :
1° Les 75 milliards issus de la transaction frauduleuse sur les 300 hectares de terrain de l’aéroport bradés par Mr Wade au franc symbolique à son complice Mbackiyou Faye en guise de paiement pour l’érection du fameux et fumeux Monument dit de la Renaissance d’une valeur de 7 milliards
2° Le terrain sis à Ngor – Almadies acquis à 1,2 Milliards auprès d’un particulier établi au Gabon. Il s’agissait en réalité de rétro commissions sur le Fesman et non de la caisse noire comme voulait le faire croire le porte parole de Wade
3° Les 7 milliards sonnantes et trébuchantes que Mr Wade avait reçus de Taiwan, a d’abord prétendu avoir reçu un cadeau personnel d’un ami, avec d’orchestrer une mascarade de remise de chèques à des ministres alors que l’argent avait déjà été détourné depuis belle lurette via des comptes à Nicosie et Chypre
4° Le dossier des 300 milliards que vaut le patrimoine foncier fourgué sous la table à des promoteurs hôteliers tout le long de la cote marine, de la Corniche aux Mamelles
5° Le dossier des 3 milliards tirés de la vente des 11.333 M2 dérobés de l’assiette foncière du complexe hôtelier Le Meridien à travers un décret datant du 7 Aout 2009
6° Les 74 Milliards supposés avoir été injectés dans les amusements du FESMAN, en majorité en surfacturations et marchés fictifs. Pour rappel, trois décrets d’avance ont été signés par Mr Wade en 2011 pour respectivement 20 – 15 et 8 Milliards destinés au Fesman alors que l’évènement était terminé depuis un an, c’est à dire en 2010
7° Le dossier de surfacturation sur les 31 Milliards soutirés des deniers publics pour la réfection / décoration de la Pointe de Sangomar qui a pourtant été remplacée par un nouvel avion juste après cela
8° Le dossier des 5,6 Milliards tirés des 6 chèques (5 chèques de 1 milliard chacun, 1 chèque de 600 millions) que Mr Wade a signés à l’ordre de Victor Kantoussan, le gare du corps de Karim Wade, des milliards provenant de la caisse on ne peut plus noire
9° Le dossier des 2 Milliards versés à la CBAO à partir de cette même caisse noire pour le remboursement d’un prêt que Bibo Bourgi avait contracté, prêt garanti par la famille Wade
10° Le dossier des 72 Milliards de surfacturation tirés du contrat passé à 117 milliards sur base d’un soi-disant BOT avec IRIS pour la confection des passeports numérisés vendus aux sénégalais à 20.000 fcfa l’unité alors que le coût réel des passeports, tout compris (talon, impression, etc...), est en réalité chiffré à 7500 fcfa
11° Le dossier de surfacturation sur le marché de 30 Milliards donné à Delarue et associés pour la confection des Cartes d’Identité qui ne sont numérisées que de nom
12° Le dossier des milliards ayant transité entre la famille Wade, Pierre Aïm et Jerome Godart suite aux scandales et détournements orchestrés sur les Industries Chimiques du Sénégal
13° Le dossier des surfacturations et marchés fictifs (Présidence – Lonase) de plusieurs milliards manigancés entre les Wade et leur complice Paul Bénichou à l’encontre de qui le Sénégal vient de lancer un avis de recherche
14° Le dossier des 500 Millions que Baila Wane disait avoir transférés du compte de la Lonase vers un compte tiers sur base d’une simple Directive Présidentielle, sans autre justification
15° Le dossier des milliards de dessous de table suite au bradage de la Sonacos à Advens / Abbas Jaber à 6 Milliards alors que le seul portefeuille d’actifs immobiliers et fonciers de la Sonacos dépasse 70 Milliards en valeur
16° Le dossier Jaxaay, dont les 17 Milliards trop perçus sur les 52 Milliards tirés des deniers publics pour la réalisation de 3000 logements Jaxaay alors qu’au bout du compte, soit 6 ans après, seuls 2000 logements ont été lamentablement réalisés dont 1917 attribués
17° La réouverture des dossiers au parfum de scandale financier tels que :
- Le financement de l’aéroport de Diass, l’utilisation faite des taxes d’aéroport versées dans un compte spécial basé au Maroc
- Le dossier du contrat de 1000 Milliards qui était passé avec Mittal et pour lequel 3 % de commission étaient prévus
- La comptabilité des dizaines de milliards de fonds politiques que tenait Idrissa Seck de 2000 à 2004, comptabilité qu’il disait détenir dans son fameux CD n° 1.
- Le dossier des 40 milliards que se disputaient les 2 complices / grands bandits (Idy et Wade) durant le protocole de Reubeuss
- Les dossiers Sudatel – Sattar – Stade Assane Diouf – La Plateforme de Diamniadio – Le projet Jafza – La Zone Economique Spéciale
18° La réouverture du dossier de l’attaque de la Mairie de Sacré Cœur et de l’assassinat du nervi Balla Diouf. Wade avait avoué au cours d’une interview sur France 24 que c’est lui qui avait envoyé les nervis agresser les opposants. Ses techniciens IT ont bien tenté d’effacer partout cette partie d’aveu de l’enregistrement, mais la version complète contenant cette minute d'aveu est encore en ligne sur 2 ou 3 sites web qu’ils ont oubliés tels que ci-Dessous
19° La suppression de la Loi Ezzan et la réouverture du dossier de l’assassinat de Maitre Babacar Seye. L’un des meurtriers amnistiés par Mr Wade, le sieur Pape Ibrahima Diakhaté, a clairement désigné Mr Wade comme leur commanditaire.
20° La réouverture des dossiers de meurtre des 17 manifestants, crimes qualifiés de simple « brise » par celui qui les encouragés de par son obstination à briguer contre vents et marrées un 3ème mandat illégal
La réouverture du dossier du naufrage du Djolla. Près de 2000 personnes ont péri parce qu’un certain président avait utilisé le budget de réparation d’un des moteurs du bateau, et a ordonné la remise à l’eau du bateau pour des raisons politiciennes
Ces 20 mesures sont loin d’être exhaustives. Il ne s’agit que d’une esquisse de ce qui attend Mr Wade, ce héros de pacotille qui sera accueilli et traité en Zéro. La frontière lui sera fermée dès qu’il foulera le sol sénégalais qu’il a tant souillé durant 12 longues années.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET