Riziculture : de nouvelles techniques culturales expérimentées dans la Vallée

Le Programme national d'appui à la sécurité alimentaire (PNASA) a introduit de nouvelles techniques culturales dans la culture du riz, grâce à des experts chinois, a annoncé le secrétaire exécutif du Conseil national à la sécurité alimentaire, Aly Mohamed dit Séga Camara.

Dimanche 16 Février 2014 - 18:54

"En deux ans, les Chinois ont introduit de nouvelles pratiques culturales, qui ont sensiblement amélioré les rendements'', a affirmé M. Camara à la fin d'un atelier sur les résultats du PNASA.



Selon lui, au lieu de 120 kilogrammes, les producteurs de la Vallée (région de Saint-Louis) utilisent 75 kilogrammes pour semer un hectare. Ils obtiennent un rendement moyen de 11 tonnes de riz à l'hectare, contre cinq auparavant, a-t-il signalé.



Des experts chinois participent à la mise en œuvre du PNASA, un programme du gouvernement sénégalais soutenu aussi par l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).



Aly Mohamed dit Séga Camara espère que le Sénégal atteindra son objectif d'autosuffisance en riz, grâce à l'expertise chinoise.

APS

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET