SÉNÉGAL : Plaidoyer pour une meilleure intégration des femmes dans les TICs.

Dimanche 11 Mai 2014 - 01:02

Mme Regina Mbodj, directrice de Ctic Dakar
Mme Regina Mbodj, directrice de Ctic Dakar
La directrice de Croissance TIC Dakar (CTIC) a déploré le manque d’implication des femmes dans les nouvelles technologies de l’information et de la communication, en indiquant que la gente féminine est sous représentée dans ce secteur.

« Tous les postes de responsabilités dans le secteur des Tics sont occupés par des hommes. L’accès à l’outil informatique est plus favorisé chez les hommes que chez les femmes. Il faut installer un débat politique avec les toutes les parties prenantes pour résoudre ce problème », a dit Mme Regina MBODJ à la clôture, samedi, des différentes activités organisées dans le cadre de la célébration de la Journée internationale des Filles dans les Technologies de l’Information et de la Communication (JIF /TIC).

Mme MBODJ a expliqué que ces disparités sont occasionnées notamment par le manque de femmes figures emblématiques dans le domaine du Tic au Sénégal, en estimant que des moyens de presse doivent être adoptés pour que les femmes soient parfaitement intégrées dans ce secteur qui est un véritable levier de développement.

En appelant à l’élaboration des stratégies politiques pertinentes pour mieux place les femmes au cœur du numérique, elle a plaidé pour l’utilisation des ces outils dans les autres domaines tels que l’agriculture, la pêche, l’économie, etc.

Mme Bitilokho Ndiaye, conseillère technique au Ministère de l’Information et de l’Économie numérique, a fait part de la volonté de son institution d’accompagner les femmes dans leurs projets informatiques, quelques soient leurs localités. Elle a annoncé qu’un séminaire de formation dédiée aux femmes, est prévu en juin 2014 et devra associer près de 1000 femmes.

Le professeur Moussa LO, représentant le recteur à cette cérémonie, a rappelé les différentes phases que constitue l’autonomisation des filles dans les TIC en remerciant les différents partenaires qui ont accompagné l’organisation de cette journée.

Cheikh Abiboulaye DIEYE, le ministre de communication, a, quant à lui, insisté sur l’importance des technologies de la communication et de l’information et salue l’implication des femmes de l’Ugb. En a croire le maire de Saint-Louis, le gouvernement sénégalais est conscient des ces nouvelles mutations. Il a révélé que beaucoup d’efforts ont été consentis en matière développement des tics. M.DIEYE note que ces exigences ont été très bien prises en compte dans les politiques publiques et notamment dans le Plan Sénégal émergent.

« Cette journée est une façon de monter par rapport à la vision du président Macky Sall que les tics peuvent jouer un rôle crucial, et comment la spécificité des femmes est prise en compte dans les programmes du gouvernement », souligne le ministre.

« JIGGEN CI TIC » est un concours lancé par l’université Gaston BERGER, le 22 avril 2014. Ce concours est conçu uniquement pour les femmes, car visant à promouvoir l’entrepreneuriat et le leadership féminins. L’université Gaston BERGER constitue un pôle d’excellence et se veut promoteur du leadership féminin dans tous ses aspects.

Wely Mbow

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET