SOCIETE: Vers des projets pour fixer les mendiants dans leurs villages

Mardi 1 Mars 2011 - 18:12

SOCIETE: Vers des projets pour fixer les mendiants dans leurs villages
Sur deux cents villages recensés dans les régions pourvoyeuses de mendiants, 141 vont bénéficier d’un programme de sensibilisation contre ce fléau, a révélé Cheikh Ahmadou Bamba Diaw, coordonnateur des programmes de l’association Partenariat pour le retrait et la réinsertion des enfants de la rue (PARRER).

Il s’exprimait lundi devant la presse en marge d’un Comité régional de développement (CRD) sur pour le lancement à Saint-Louis de la campagne pour la dissémination de l’argumentaire religieux contre la pratique de l’exploitation des enfants par la mendicité.

Dans ces villages disséminés à travers les régions de Kaolack, Thiès et Kolda, identifiées comme étant les plus grandes pourvoyeuses d’enfants victimes du phénomène de la mendicité, des ONG ont commencé les interventions pour identifier les raisons des départs massifs vers les centres urbains.

‘’Après cela, des projets seront développés suivant leur particularités pour fixer les enfants dans leur terroir et arrêter ce phénomène’’, a dit le coordonnateur du PARRER qui est composé de membres issus des grandes familles religieuses et coutumières.

M. Diaw a révélé aussi que cette association a mis en place un curriculum qui sera remis au ministère pour uniformiser l’enseignement reçu par les enfants dans les écoles coraniques et éviter qu’ils s’éternisent dans ces espaces où d’autres sollicitations peuvent les trouver.

Selon lui, cette association va faire le tour des régions pour divulguer le contenu de l’argumentaire religieux contre la mendicité et l’exploitation des enfants.

Ce plaidoyer est développé par des islamologues comme Abdoul Aziz Kébé et en collaboration avec d’autres religieux et familles religieuses du pays.

L’objectif, selon un document remis à la presse, est de parvenir à démystifier les préjugés et assertions qui veulent valider, faire reconnaître et admettre la mendicité des enfants des écoles coraniques par l’islam.

Il est aussi question de renforcer les actions de défense des droits de l’enfant et le plaidoyer auprès de toute personne impliquée dans l’enseignement coranique des enfants sénégalais.

Autrement dit, selon cette source, il s’agit de mettre à niveau les connaissances des populations pour mieux les amener à lutter contre ce fléau.

Outre les CRD, le PARRER va initier des conférences religieuses, des visites de sensibilisation et de présentation du plan d’action aux autorités religieuses, coutumières et administratives et d’autres formes de mobilisation sociale.

Le programme se poursuivra dans les autres régions suivant un calendrier et qui est relatif à un découpage en quatre bassins : le bassin Nord (Régions de Louga, Saint-Louis et Matam), le bassin Sud-Est (Ziguinchor, Kolda et Tambacounda et Sédhiou), le bassin Centre avec Diourbel, Fatick et Kaolack et le bassin Ouest (Dakar et Thiès).

AMD/SAB
APS

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET