Saint-Louis: 95 pirogues retenues en Mauritanie au lieu de deux : Les pêcheurs contredisent Wade.

Mardi 19 Juillet 2011 - 19:39

Saint-Louis: 95 pirogues retenues en Mauritanie au lieu de deux : Les pêcheurs contredisent Wade.
Les pêcheurs saint-louisiens étaient en conférence de presse hier. Ils apportaient des éclairages sur les propos tenus par le président de la République faisant état de deux pirogues retenues par l’Etat mauritanien. Selon eux, les pirogues qui se trouvent entre les mains de la République voisine sont au nombre de 95.

Lors de son discours du 14 juillet dernier, le président de la République avait fait état de deux pirogues se trouvant arraisonnées par les autorités mauritaniennes. Ce qui est, selon les pêcheurs saint-louisiens, loin d’être le cas.

Les pirogues alpaguées par la Mauritanie sont au nombre de 95, a soutenu Birane Seck, un des porte-parole du jour, lors d’une conférence de presse tenue hier au Quai de pêche. Et pourtant, rappelle-t-il, lors de leur audience avec Abdoulaye Wade, celui-ci leur avait demandé de dresser la liste des pirogues retenues en Mauritanie.

Ce que les pêcheurs firent, d’après Birane Seck. ‘Après cette rencontre, l’inspecteur des pêches a lui-même fait la liste des 95 pirogues. La liste fut remise à Fatou Guèye Kaïré qui l’a remise à Ousmane Masseck Ndiaye. Cependant, je ne peux dire si elle est parvenue au président’, explique B. Seck.

Ces pêcheurs restent convaincus qu’Abdoulaye Wade a été mal informé. ‘Ceux qui ont informé le président de la République n’ont fait que créer une psychose dans le quartier’, lance Djibril Guèye, Président du conseil de quartier de Guet-Ndar. Ils demandent, par conséquent, à Abdoulaye Wade de prendre acte et d’apporter une solution à ce problème dans un temps court.

Birane Seck et compagnie ont également soulevé un autre souci. Des pêcheurs sénégalais installés en Mauritanie sont, informent-t-ils, restés 34 jours sans aller en mer. A l’origine, des restrictions nouvelles apportées par l’Etat mauritanien, indiquent-ils.

Selon ces pêcheurs, leurs pairs qui évoluent en Mauritanie vivent dans une situation désastreuse sur cette terre voisine. Ainsi, ont-ils sollicité un voyage de Ngoné Ndoye, ministre des Sénégalais de l’extérieur à Nouakchott et Nouadhibou en vue de constater, de visu, le vécu des Sénégalais. Ils ont requis, par ailleurs, de l’ambassadeur du Sénégal en Mauritanie une plus ample imprégnation des maux des pêcheurs sénégalais implantés en Mauritanie.

Au cours de cette rencontre les pêcheurs ont brandi des cartes d’électeurs. Et c’est pour ainsi dire que le combat ne sera nullement violent. Il ne se fera pas, non plus, par une grève de la faim. Le combat sera, d’après El Hadji Assane Guèye purement pacifique. ‘Nous avons nos cartes d’électeurs’, a martelé le pêcheur.

Aïda Coumba Diop

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET