Saint-Louis: A la découverte de l'Ataya Galley: Un carrefour des arts et des cultures

Mardi 6 Mars 2012 - 13:50

Saint-Louis: A la découverte de l'Ataya Galley: Un carrefour des arts et des cultures
ATAYA GALLERY « Galerie d’Art Multiculturelle», située rue Aboubacar Sy angle Potin, offre régulièrement aux St Louisiens diverses activités culturelles. Son initiatrice, Am Bourbon de Fiquémont, veut que la Galerie Ataya ait pour vocation « de développer pour tous, l’intérêt et la connaissance des Arts. » Aussi, Ataya Gallery ouvre ses portes à des artistes aux styles éclectiques et aux formes d’expressions variées, qui offrent leur oeuvre à un public large. Fréquentée par tous, la Galerie permet un contact des cultures qui offre une nouvelle perception à tout esprit qui s’y aventure. Existant par le fruit d’un bénévolat militant et d’un travail communautaire Sénégalo/Français, qui privilégie le contact humain dans un pur respect de la culture d’accueil sénégalaise. La Galerie porte bien son nom.

Le programme de la galerie repose sur quatre volets d’activités qui offrent chacun des expériences différentes et complémentaires.

Un nouvel artiste exposé chaque mois dont le « vernissage évènement » donne lieu à l’échange sur les impressions et sentiments suscités par ses œuvres. Le choix est délibérément qu’un seul artiste soit mis en exergue selon des critères de qualité et de notoriété mais surtout selon l’originalité du fond et de la forme qui montre qu’Ataya Gallery se place dans le sillage des Galeries de prestige.

Patrick de Beaussier : peintre, sculpteur, poète, écrivain, prolixe et puissant, actuellement à l’honneur, présente une parfaite performance technique de Graffs. Connu internationalement, la maitrise de son trait s’offre à St Louis dans le cadre du succès de son exposition. Pressenti officiellement dans le cadre du Festival de Jazz pour sa 20ieme édition, il présentera ses graffs virtuels sur plusieurs murs de la ville et de nouvelles œuvres à Ataya Gallery.

« Paroles de Muses », tous les seconds vendredi de chaque mois, est un espace de discussions et de débats sur toutes les formes d’Art existantes. Un artiste s’épanche sur sa technique et sa passion dans l’optique de partager auprès des invités le plaisir et les difficultés de sa création. Charles Camara, Maître de cérémonie soutien l’artiste dans cette tâche en s’assurant que tous puissent s’exprimer. J’ai assisté à la présentation de Babacar Faye metteur en scène pour la télévision sénégalaise qui avec sa troupe, ont présenté un extrait de Tartuffe. Les jeunes acteurs n’étant pas familiers de la langue de Molière ont laissé leur metteur en scène les dirigé dans le dédale des émotions qu’ils ont par son concour pu jouer admirablement. Toute l’essence de la profession était démontrée là.

Un autre volet : « Les Spectacles Dînatoires » tous les derniers jours de chaque mois à partir de 21h. Ce dernier est le seul connaissant la loi de la sélection puisqu’une réservation est obligatoire ainsi qu’une participation monétaire. Une « assiette garnie, des boissons et le fameux Ataya » sont servies à un public venu voir une présentation de créateur. C’est l’occasion pour l’artiste de faire la promotion de son travail en proposant son produit à la vente dont sa prestation témoignera de la qualité. Louis Camara a ainsi mercredi dernier, dans une soirée sur le thème de « Poésie et Election » lu des extraits de son recueil de nouvelles « Il pleut sur St louis » accompagné du guitariste Lynx. Le mélange de ces deux formes d’expression a mis en avant une problématique très actuelle, qui a suscité moult débats jusque tôt dans la nuit !

Pour finir, un salon de Thé et Café CARPE DIEM, profite du moment, (pour les néophytes), est un espace dans la galerie dédié au calme et à la méditation. La mise à disposition de thé et de café ravie les sens, bien ancré dans de gros fauteuils moelleux, tandis que les revues, livres et vidéos sur les Arts sont une nourriture bénéfique de l’esprit. L’art est encore au centre de cette activité ou non activité mais ne dit-on pas que « Nous avons l’art pour ne point mourir de la vérité » Nietzsche. Cette pause est donc un refuge salutaire pour nos cœurs éprouvés.

Cette initiative, comme le sont les rendez-vous culturels : Festival de Jazz, Métissons, RapN’Dar, Entrevues… tente de faire de St Louis un pôle culturel attractif aux visiteurs pour que cette ville soit autre chose « qu’une Belle Endormie ».

Circé

Notez


Commentez maintenant

1.Posté par zoumba le 08/03/2012 10:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bouh bouh ! Même pas un mot sur Zoumba qui en moins de 15 jours, y aura quand-même fait tout récemment 1 "Paroles de muses" et "2 Spectacles dînatoires".
je sais bien que c'est un simple oubli car NDARINFO, qui aime beaucoup ce que nous faisons, couvrait chacune de ces prestations.
BRAVO, Cheikh

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 20:50 Le sculpteur sénégalais Ousmane Sow est mort

Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET