Saint-Louis: Benno a préparé un jeudi noir

Jeudi 23 Juin 2011 - 18:11

Saint-Louis: Benno a préparé un jeudi noir
L’acte perpétré par le secrétaire général du Fsd/Bj devant les grilles de l’Assemblée Nationale continue de faire des vagues dans la ville de Saint-Louis dont il est le maire. Les libéraux soulignent que le député qui s’est trompé de voie a voulu faire un tapage et de la récupération politique, avant de l’inviter à présenter un meilleur programme pour le pays et régler les problèmes des populations. Les partis de Benno ont tenu une réunion, mis en place un comité de crise et promis de sortir ce jeudi pour dire non au ticket.

Les populations de la capitale du nord ne sont pas restées insensibles à la réaction de leur édile qui s’est enchaîné sur les grilles de l’Assemblée nationale. Toutefois, les avis sont divergents. L’acte du maire de Saint-Louis a été décrié par une partie de la classe politique saint-louisienne. « Cheikh Bamba Dièye a voulu faire du tapage et de la récupération politique à travers son geste incompréhensible et irresponsable, du fait de son statut de représentant du peuple. Il dispose de voies et moyens légaux pour contester une décision ou un projet de loi soumis à l’assemblée nationale. Nous pensons qu’il se trompe de voie », a déclaré Me Fatima Fall. Conseillère municipale, la responsable libérale pense que M. Dièye devait plutôt s’enchaîner au Pont Faidherbe ou aux grilles de la mairie. « Il est interpellé dans tous les domaines par les populations locales : sur les questions cruciales portant sur l’environnement, l’éclairage public, le développement économique et social de la ville, la prise en charge de la jeunesse », a-t-elle rappelé. Selon elle, aucun début de réponse n’est noté après deux ans de règne. Très remontée, elle déplore vigoureusement l’attitude du député et espère que les problèmes auxquels sont confrontées les populations seront réellement pris en charge et de manière efficiente.

Benno prépare la riposte

Cette thèse a été balayée d’un revers de main par les partis de l’opposition. C’est Aïda Mbaye Dieng et Abdou Mbaye, respectivement Sg de la Ld et du Ps qui sont montés au créneau. « Nous venons de sortir d’une réunion qui a regroupé tous les partis de l’opposition en plus de Rewmi, Luy Jot Jotna, Jëf Jël, la société civile et même le Pds. Nous soutenons Cheikh Bamba Dièye. Ce qu’il a posé comme acte constitue un geste symbolique. Mais ce que Wade veut faire est un recul démocratique », a dénoncé Aïda Mbaye Dieng, rappelant que le maire a voulu par ce geste aviser l’opinion nationale et internationale. « Nous serons au front ce jeudi.

Nous avons défini nos stratégies pour dire non à cette « forfaiture ». D’ailleurs, un comité de crise a été mis sur pied pour mener la bataille », dira Mme Dieng. Quant au patron du Ps, il enfonce le clou. « La situation actuelle est dramatique et inacceptable. Ce projet est certainement la goutte d’eau qui va faire déborder le vase. En 2000, Diouf est parti avec 43%. Les populations en ont marre et vont apporter la riposte », a laissé entendre Abdou Mbaye, indiquant que la constitution ne doit pas être tripatouillée.

Ce mouvement d’humeur de l’opposition verra la participation de Abdoulaye Ngom, secrétaire général de la sous section Pds de Santhiaba.

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET