Saint-Louis - Biennale OFF : une scène jugée "occulte" sème la panique dans le quartier Sud. (Vidéo)

Mercredi 14 Mai 2014 - 20:39

Ils sont nombreux à s’interroger sur les mobiles d’une scène peu commode, présentée au public, ce matin, sur l’avenue Sindoné, en marge de l’ouverture de la Biennale OFF de Saint-Louis.

Un spectacle dénommé « Charrette de la mort » présente sur une femme couchée sur un plateau avec les organes vitaux d’une chèvre fraichement égorgée sur place, avec une grande stupeur. Un fait d’une extrême cruauté qui n’a pas manqué de heurter beaucoup d’âmes sensibles qui parlent de pratiques « profanes ».

À travers la ville et dans les réseaux sociaux regroupant des milliers de Saint-Louisiens, l’indignation est à son comble après la diffusion de cette vidéo et de la femme entachée de sang.

Alors que des artistes locaux s’offusquent de la mauvaise organisation de la biennale, ces pratiques « douteuses » aggravent l’anathème jeté sur cet événement culturel très controversé.

Voici la vidéo ( Âmes sensibles, abstenez vous)






Notez


Commentez maintenant

1.Posté par Ndiolor le 14/05/2014 23:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
les Francs-maçons de Saint Louis

2.Posté par Anna le 15/05/2014 02:40 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ça c du jamais vu dans la cité de Mame Coumba Bang c''est vraiment désolant de voir ces féticheurs semée la panic dans notre ville

3.Posté par NIANDE le 15/05/2014 15:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis vraiment désolé ;ses pratiques ne sont pas saintlouisien

4.Posté par gamou le 15/05/2014 16:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
wa li lanela gni gno bone té haram

5.Posté par Julien Duroy le 15/05/2014 22:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A New-York, Londres ou Paris, ce serait sans problème! Mais nous sommes à Saint-Louis...ce happening n'a pas sa place ici.

6.Posté par BOURBA le 16/05/2014 21:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
une ville sainte qui est complétement a la merci des franc-maçons il faut que les Domou Ndar se lèvent pour dire non! merci a ndarinfo pour les infos qui nous viennent de notre chere ville natale

7.Posté par Jules le 18/05/2014 14:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quels franc-maçons? Il faut arrêter de fantasmer! Vous, les musulmans bon teint, vous pensez tous que c'est le DIABLE, le MAL INCARNE. Savez-vous que le loge saint-louisienne n'est plus active depuis 1965? Savez-vous que de très grands hommes du Sénégal ont fréquenté cette loge dans l'unique but de faire progresser ce pays? Vous croyez que l'unique vérité sort de la bouche de votre prophète et vous balancez des mensonges et des rumeurs, les mêmes depuis le 18ème siècle, sur quelque chose que vous ne connaissez même pas. Il faut se renseigner, réfléchir, grandir un peu et mûrir! Pendant combien de temps encore allez-vous tout mettre sur le dos de satan et de ses soi-disant adorateurs pour expliquer spécieusement les malheurs de notre pays?

8.Posté par jazz le 20/05/2014 15:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ndar deukou Diné deukou Islam. voila k'il veule en faire une ville de feticheur et de franc maçon.
on doit plu permettre ke de telle festival se tienne à l'avenir.
Et p8 limaci geuneu méti cé lé enfant ki sont obligé dassister a ses horible image

9.Posté par Bouba Diop le 24/05/2014 12:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce n'est pas l'oeuvre des francs-maçons, dont les rites n'ont rien à voir avec ça.
Ce sont des artistes béninois en résidence au comptoir du fleuve de Doudou Diaw.
Ils sont de culture vaudoue.
Et oui, le monde entier n'est pas musulman comme au Sénégal. C'est donc une "performance" inspirée d'un rite vaudou. On les accuse de diablerie et de satanisme alors qu'il faut savoir que le vaudou, très développé en Haïti, au Bénin ou dans le Nordeste brésilien (macumba, santeria), est un syncrétisme entre un animisme africain endogène du royaume d'Abomey avec un folklore néo-chrétien importé par les portugais et espagnols aux 15ème-16ème siècles, au début de la traite négrière. Le vaudou s'est ensuite répandu dans les Antilles et au Brésil par le biais du commerce triangulaire: les esclaves originaires de l'actuel bénin l'ont donc exporté dans les plantations de canne à sucre.
Alors bien sûr je comprends que cela choque tout le monde et que l'on puisse légitimement s'interroger sur la place de ce genre de choses dans notre bonne ville. Cela donnera à réfléchir aux organisateurs, au vu des réactions des Saint Louisiens.
Sachez tout de même que des artistes sénégalais ont collaboré avec les Béninois.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 08:32 GAMOU : Le sens d’une célébration

Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET