Infos de Saint-Louis du Sénégal

NDARINFO.COM



Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Saint-Louis- Crise malienne: "Fouilles corporelles" et contrôles électroniques devant des lieux abritant des Occidentaux.

Les mesures de sécurité ont été renforcées ces derniers jours à Dakar et Saint-Louis, dans le nord du Sénégal, notamment autour de sites fréquentés par des Occidentaux, dans le contexte de la guerre du Mali, a-t-on appris mercredi de sources concordantes.

Mercredi 6 Février 2013 - 17:00

Les mesures de sécurité ont été renforcées ces derniers jours à Dakar et Saint-Louis, dans le nord du Sénégal, notamment autour de sites fréquentés par des Occidentaux, dans le contexte de la guerre du Mali, a-t-on appris mercredi de sources concordantes.
Un dispositif de sécurité plus important que d'habitude est en place depuis quelques jours dans le centre-ville de Dakar, où des véhicules de police sont postés à des carrefours importants, a constaté un journaliste de l'AFP.
Des éléments de la police procédaient mercredi matin à des contrôles d'automobilistes à plusieurs endroits du Plateau.
Un journaliste de l'AFP a constaté mardi soir des contrôles également dans le quartier populaire de Colobane.
"La sécurité a été renforcée dans tout Dakar pour sécuriser la ville. C'est à cause des évènements au Mali", a affirmé à l'AFP une source policière.

"Il y a des patrouilles avec des opérations mixtes de la police et de la gendarmerie", a-t-elle ajouté.
Les sites particulièrement fréquentés par des Occidentaux font aussi l'objet d'une surveillance accrue à Dakar mais aussi à Saint-Louis, ville du Nord du Sénégal, a indiqué la même source.

A Saint-Louis, un témoin a indiqué à l'AFP avoir constaté "des fouilles corporelles" et des contrôles électroniques devant des lieux abritant des Occidentaux.

Le Sénégal participe à la force africaine qui doit prendre le relais de l'armée française, engagée au côté de l'armée malienne contre les groupes islamistes armés qui occupaient le nord du Mali. Il a promis de déployer un bataillon de cinq cents hommes.
"Aider le Mali à recouvrer son intégrité territoriale en mettant hors d'état de nuire des groupes terroristes, c'est prévenir un danger qui guette à nos frontières. C'est protéger le Sénégal et sa population", a déclaré le 16 janvier le ministre des Affaires étrangères, Mankeur Ndiaye, dans un discours prononcé à l'Assemblée nationale, au nom du chef de l'Etat sénégalais Macky Sall.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles.
Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux.
Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués.
Merci d'éviter les trafics d'identité.
Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif
au service de Saint-Louis du Sénégal.
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !
http://www.leral.net/