Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Saint-Louis- Crise malienne: "Fouilles corporelles" et contrôles électroniques devant des lieux abritant des Occidentaux.

Les mesures de sécurité ont été renforcées ces derniers jours à Dakar et Saint-Louis, dans le nord du Sénégal, notamment autour de sites fréquentés par des Occidentaux, dans le contexte de la guerre du Mali, a-t-on appris mercredi de sources concordantes.

Mercredi 6 Février 2013 - 17:00

Saint-Louis- Crise malienne:  "Fouilles corporelles" et contrôles électroniques devant des lieux abritant des Occidentaux.
Les mesures de sécurité ont été renforcées ces derniers jours à Dakar et Saint-Louis, dans le nord du Sénégal, notamment autour de sites fréquentés par des Occidentaux, dans le contexte de la guerre du Mali, a-t-on appris mercredi de sources concordantes.
Un dispositif de sécurité plus important que d'habitude est en place depuis quelques jours dans le centre-ville de Dakar, où des véhicules de police sont postés à des carrefours importants, a constaté un journaliste de l'AFP.
Des éléments de la police procédaient mercredi matin à des contrôles d'automobilistes à plusieurs endroits du Plateau.
Un journaliste de l'AFP a constaté mardi soir des contrôles également dans le quartier populaire de Colobane.
"La sécurité a été renforcée dans tout Dakar pour sécuriser la ville. C'est à cause des évènements au Mali", a affirmé à l'AFP une source policière.

"Il y a des patrouilles avec des opérations mixtes de la police et de la gendarmerie", a-t-elle ajouté.
Les sites particulièrement fréquentés par des Occidentaux font aussi l'objet d'une surveillance accrue à Dakar mais aussi à Saint-Louis, ville du Nord du Sénégal, a indiqué la même source.

A Saint-Louis, un témoin a indiqué à l'AFP avoir constaté "des fouilles corporelles" et des contrôles électroniques devant des lieux abritant des Occidentaux.

Le Sénégal participe à la force africaine qui doit prendre le relais de l'armée française, engagée au côté de l'armée malienne contre les groupes islamistes armés qui occupaient le nord du Mali. Il a promis de déployer un bataillon de cinq cents hommes.
"Aider le Mali à recouvrer son intégrité territoriale en mettant hors d'état de nuire des groupes terroristes, c'est prévenir un danger qui guette à nos frontières. C'est protéger le Sénégal et sa population", a déclaré le 16 janvier le ministre des Affaires étrangères, Mankeur Ndiaye, dans un discours prononcé à l'Assemblée nationale, au nom du chef de l'Etat sénégalais Macky Sall.




Dans la même rubrique
< >

Actualités | Société | Opinions | Santé | Politique | Culture | Faits divers | Agriculture | Sports | Environnement | Economie | Communiqué | Regards | Multimedia | Pêche | NdarInfo | Publireportage | Flash | Spéciale investiture | Annonces gratuites | Education | Chronique | Arrêt sur images | Cuisine | Météo | Reportage | Découvrir Saint-Louis | Necrologie | Entretien | Ramadan | Navetanes 2013 | Saint-louisien de la semaine | Science | Insolite | Job/Emploi/Concours



Recherche SUR NDARINFO


Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Google+
Instagram
YouTube
Rss







Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !






Le Forum des Saint-Louisiens

Assainir Saint-Louis

Mardi 9 Décembre - NDARIEN

Conscience républicaine

Lundi 16 Juin - Khassoum Touré


Dernières actualités à la Une

Actualités

Société

Education

Culture

Monde

Science

Facebook
Twitter
Google+
Mobile
YouTube
Pinterest

télécharger notre extension