Saint-Louis- Fanaye: Trois personnes meurent au cours d'affrontements entre conseillers ruraux

Mercredi 26 Octobre 2011 - 16:52

Saint-Louis- Fanaye: Trois personnes meurent au cours d'affrontements entre conseillers ruraux
Des affrontements ont eu lieu, ce mercredi 26 octobre dans la communauté rurale entre les conseillers ruraux, partisans du projet d’octroi de 20 mille hectares des terres et le collectif de défense des terres de Fanaye. Trois morts sont enregistrés et la maison communautaire brulée. Selon les informations qu’on a reçues, les morts enregistrés sont les suivants : Amadou Bassirou Toumbou, président de Gie, Oumar Abdou Ba et de Djabira Tall. Des blessés sont également signalés du coté des forces de l’ordre qui sont intervenues lors de l’affrontement. Rappelons que dans un communiqué parvenu à SenewebNews (voir ci-dessous), ce vendredi 21 octobre, la porte-parole du Collectif, Youssouf Barro, sonnait l’alerte sur la situation qui prévaut dans cette localité.

Communiqué du Collectif pour la défense des terres de l’arrondissement de Thillé et de la communauté rurale de Fanaye

Suite aux sorties du Pcr de Fanaye dans les médias faisant état des bienfaits du projet d’attribution de 20.000 Hectares à un privé Italien et son appropriation pour les populations. Le collectif porte à la connaissance de l’opinion publique nationale et internationale que ces déclarations ne sont que pures mensonges et intoxications. En effet, ce projet qui n’est ni participatif, ni inclusif a pour conséquence immédiates :

1-Le déplacement de plus de 60 villages et hameaux

2- La destruction d’un des plus grands cheptels de bovins, ovins, caprins, équins

3-La destruction de plusieurs milliers d’hectares de forets classés

4- La profanation de cimetière et mosquées

5-La mise en chômage de milliers d’éleveurs et agriculteurs vivants dans le site.

Malgré le caractère désastreux du projet, le collectif a toujours adopté une attitude sereine et responsable en invitant les populations au calme et en invitant l’administration à prendre ses responsabilités car la vente de ces terres s’est déroulée dans des conditions opaques et irrégulières.

Aujourd’hui le collectif ne demande qu’une chose l’arrêt pur et simple de ce projet violent et inopportun qui ne peut qu’entrainer violence et désolation dans cette partie très pacifique du Sénégal.

WebNews

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 08:32 GAMOU : Le sens d’une célébration

Vendredi 9 Décembre 2016 - 10:58 NDIOUM: quelques images inédites ( Photos )

Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET