Saint-Louis – Fermeture de l'Auberge de la Jeunesse : le personnel, très peiné, affiche son désarroi.

L'Atlantide ex Auberge de la Jeunesse se meut dans un total désarroi après une décision préfectorale exigeant la « fermeture provisoire » de cet établissement pour des motifs de « proximité avec un lieu de culte », « débit de boissons » et « changement de gérance sans autorisation préalable ».

Mardi 14 Janvier 2014 - 18:30

Le calvaire a pris son point de départ le 20 aout 2013 lorsque des limiers se sont présentés avec un avis de fermeture provisoire datant du 16 août 2013. L'ordonnance consommée, le personnel se prépare à fermer boutique, à contrecœur. Seulement d'anciens clients et amis de l'auberge avaient prévu de séjourner dans leur « ancienne maison » lors du Magal des deux rakkas. Le personnel décide alors de faire un bref prolongement. Mais le le 11 septembre, des policiers se pointent et embarquent manu militari le gérant accusé d'avoir défié l'autorité principale. Il sera libéré quelques heures après.

Pourtant, main sur le cœur, Moulaye Abdoul Aziz Sek jure que la demande de changement de gérance a été bien faite, conformément à la loi. Elle s'est sodée d'après lui, par une longue enquête de moralité. Pour lui, une procédure longue épineuse a porté préjudice au bon fonctionnement de l'auberge. « Depuis le 23 mai 2013, la demande (N°674) traine à la gouvernance de Saint-Louis et à chaque fois que je cherche à me renseigner de l'Etat de la procédure, on me dit que la commission devant statuer ne s'est pas encore retrouvée », explique M. Sow.

Ce qui taraude leurs esprits, c'est le motif de proximité brandi par l'autorité alors qu'une enquête a été faite à l'ouverture de l'auberge. « La Police savait que l'auberge se trouvait à proximité d'une mosquée », soutient M. Seck. Par ailleurs, une circulaire qui établit la situation administrative des établissements d'hébergement touristique, transmis par l'ancien gouverneur Léopold Wade le 10 décembre 2012, montre que sur une kyrielle d'auberges et d'hôtels implantés à Saint-Louis, seule l'Atlantide a été autorisée.

Seulement, la dernière Assemblée Générale renouvelant les instances du GIE "AND LIGGEY", gérant de cet établissement s'est soldée par des rebondissements judiciaires internes qui continuent de s'amplifier. Le dossier a été cassé par la Cour d'Assises puis renvoyé à une instance supérieure. Le contentieux qui lie des membres de ce GIE est encore pendant devant la justice et oblige l'administration territoriale à rester sur ses gardes.

Un manque d'unanimité et des dissensions internes retardent ainsi l'acquisition de cette nouvelle autorisation et empêchent l'auberge de rouvrir ses portes.

Le Préfet de Saint-Louis se montre clair et explique que lors d'une mission de contrôle dans les auberges et hôtels de Saint-Louis, un fait étonnant a été découvert : le gérant de l'hôtel n'est pas le titulaire de la licence accordée à l'établissement.

Notez


Commentez maintenant

1.Posté par dd le 14/01/2014 22:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le prefet n'est pas clair

2.Posté par ZOUMBA le 15/01/2014 10:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tout ceci est du dilatoire pour brouiller les esprits. Un gérant n'est jamais le popriétaire, son nom ne saurait donc être sur la licence d'exploitation.
On sait tous que l'Auberge de la Jeunesse est poche de la Grande mosquée, mais on n'y vend pas d'alcool, on n'y trouve pas de prostituées .... D'ailleurs quel est l'endroit à St-Louis où on ne se trouverait pas près d'une mosquee ? Où qu'on soit dans cette ville et même dans ce pays on est près d'un lieu de culte.
A d'autres ! Le Préfet fait tout pour tuer les activités artistiques à St-Louis, c'est tout.. Et ça, ça ne passera pas, on est chez nous et pas chez lui.

3.Posté par ZOUMBA le 15/01/2014 10:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Déjà avec l'affaire des visas d'entrée au Sénégal, avec la bréche qu avale des hôtels, avec la cherté forcée de nos prestations, le tourisme se meurt à st-louis ..... et le PREFET veut donner au secteur le coup de grâce.

4.Posté par Xunxunöor le 15/01/2014 12:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut dire aussi que toutes ces difficultés ne sont pas nées avec l'actuel préfet. Il a tout simplement hérité d'une situation très complexe, qui oppose M. Diallo à ses partenaires, ces derniers cherchant à lui arracher tout le fruit de ses effort accomplis de haute lutte, pour créer cette auberge.. Il faut que la justice crève cet abcès, une fois pour toutes.

5.Posté par Bedoo Langston le 15/01/2014 14:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Facebook

6.Posté par Bouba Diop le 15/01/2014 20:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Depuis qu'il est à Saint-Louis, Monsieur le Préfet fait du zèle, mais mal placé. Il y a la lettre, c'est-à-dire la loi, et visiblement, le flou est réel sur la licence d'exploitation, à cause du conflit judiciaire opposant les associés. La loi, c'est aussi ne pas faire de rétention administrative Monsieur le Préfet! Ce n'est pas la 1ère fois que des dossiers complets et des demandes d'exploitation en bonne et due forme sont retenus dans vos bureaux. Par ailleurs, il y a l'esprit et là, Monsieur le Préfet, vous êtes fautif! Je m'explique: vous êtes un représentant de l'Etat, et au-delà de vos attributions, vous êtes redevable d'une ligne politique, celui du gouvernement, qui a déclaré que le tourisme était une priorité nationale en 2014! Cette fermeture, loin de prendre en compte le contexte douloureux du tourisme saint-louisien sinistré, vient enfoncer un peu plus l'une de ses structures d'hébergement qui voit passer de nombreux "routards" visitant notre pays sans grands moyens. Il faudrait FAIRE PREUVE DE HAUTEUR DE VUE en prenant en compte l'esprit et moins la lettre!

7.Posté par Fatou Kane le 16/01/2014 11:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je me demande si les hôteliers ne sont pas derrière tout cela. Ils ont des moyens financiers plus importants! J'interpelle directement Monsieur le Président de la République qui lui est un ardent défenseur du droit et de la justice! Et je suis convaincu qu'il va réagir car il suit de près les doléances du peuple.

8.Posté par Bashir le 20/01/2014 22:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Faut pas être surpris que personne veut investir dans Senegal. Ç'est le Senegal qui gagne?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET