Saint-Louis : Journalistes et société civile à l’école de la bonne gouvernance

Dimanche 18 Septembre 2011 - 19:07

Saint-Louis : Journalistes et société civile à l’école de la bonne gouvernance
Suite à la première session de formation axée sur la gestion des affaires publiques tenue à Ourossogui, l’Ipao ( l’institut Panos Afrique de l’Ouest) a organise un atelier de 4 jours pour permettre aux radios locales de mettre à la disposition du public des contenus reflétant les points de vue des communautés sur des questions majeures de gouvernance. La bonne gouvernance sera au menu des discutions pendant la durée du programme entre journaliste et société civile.

La formation a regroupé six journalistes issus de trois radios (Fréquence Téranga de Saint-Louis, Sedor FM de Bokhol, Cmc de Cas Cas) dont les compétences en montage audionumériquesont été renforcées. Les six journalistes radio des régions de Saint-Louis et Matam et la société civile sont en formation à Saint-Louis grâce à l’institut Panos Afrique de l’Ouest (Ipao). cette formation sur la méthodologie des clubs radios citoyens pour une trentaine de journalistes de radios locales et membres de la société civile a pour objectif d’une part de renforcer leurs capacités sur la méthodologie des clubs radios citoyens, qui ont été mis en place dans la région de Saint-Louis ce jeudi mais également de les amener à participer à la bonne gouvernance.

Selon le chargé du projet de la bonne gouvernance à l’institut Panos, Libasse Hane, « le principal problème est lié à la faible participation des communautés au débat public sur la gestion des ressources, sur la couverture de la gestion publique ». Pour lui, « de nombreux médias ne font que relayer des informations officielles venant des élus ou de l’administration, sans les équilibrer par les points de vue des autres.
La faiblesse des interactions entre média et communautés ne permet pas aux radios de contribuer
à l’élaboration de programmes axés sur les questions pour lesquelles plaident les citoyens. De plus, La mise en place de cadres d’interactions avec les décideurs via la radio va permettre de recueillir les réactions des citoyens, ce qui peut améliorer qualitativement les productions médiatiques », a indiqué M. Hane. Ce jeudi, la présentation de la méthodologie du format Clubs radios citoyens, a vu la participation de 24 membres de la
société civile qui ont tous soutenu la démarche de l’institut Panos.


Ousseynou Diop

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET