Saint-Louis - La langue de Barbarie asphyxiée par les camions frigorifiques : 150 salariés des hôtels en péril.

Dimanche 18 Janvier 2015 - 08:40

Saint-Louis - La langue de Barbarie asphyxiée par les camions frigorifiques : 150 salariés des hôtels en péril.
La désolation monte du côté des hôteliers et promoteurs touristiques de la Langue de Barbarie confrontés au blocage permanent de cette route par les camions frigorifiques dont le nombre ne cesse de grandir.

Les Hôtels DIOR, MERMOZ, OASIS, DIAMAREK, CAP SAINT-LOUIS, LE PHOENIX et LA SAINT-LOUIS font face à la menace. Une forte économie de la ville en danger alors que les autorités municipales restent toujours silencieuses sur cette affaire.

Lire l'article: Langue de Barbarie : un spectacle désolant fait fuir les touristes (Photos)

Dans une notre adressée au maire de Saint-Louis Mansour FAYE, ils ont dénoncé le stationnement anarchique des camions au niveau de la route de l’Hydrobase qui crée journellement des embouteillages provoquant jusqu’à 2 heures  d’attente et décourageant les rares touristes qui souhaitent résider sur la Langue de Barbarie.

« De plus, la saleté et l’insalubrité sont un problème de santé publique, comment peut-on faire débarquer du poisson au milieu d’une décharge d’ordures ? », s’interrogent-ils en ajoutant que « les très rares touristes qui assistent à ce spectacle sont atterrés et les commentaires extrêmement préjudiciables au tourisme à Saint Louis commencent à fleurir sur les réseaux sociaux ».

En invitant  la municipalité et les autorités compétentes à prendre toute la mesure de ce problème et trouver une solution à cette anarchie.

Pourtant, la survie du tourisme à Saint Louis en dépend, l’emploi de plus de 150 salariés est en jeu.
Nous espérons une réaction vigoureuse de la part des autorités compétentes, ont-il rappelé avant d’inviter l’édile de la ville à prendre une mesure « vigoureuse ».

NDARINFO.COM

Saint-Louis - La langue de Barbarie asphyxiée par les camions frigorifiques : 150 salariés des hôtels en péril.

Saint-Louis - La langue de Barbarie asphyxiée par les camions frigorifiques : 150 salariés des hôtels en péril.

Saint-Louis - La langue de Barbarie asphyxiée par les camions frigorifiques : 150 salariés des hôtels en péril.

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 08:32 GAMOU : Le sens d’une célébration

Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET