Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Saint-Louis : La police a réprimé sévèrement les étudiants

Jeudi 20 Décembre 2012 - 19:45

Saint-Louis : La police a réprimé sévèrement les étudiants
Les étudiants des Universités de Dakar et de Saint-Louis sont si proches de la mort à cause de trois mois d’arriérés de bourses et la police se mêle à la danse en réprimant violemment les manifestations.

Depuis le début du mois de décembre, à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) comme à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis (UGB), les cours sont perturbés par les étudiants qui réclament trois mois de bourses (octobre, novembre et le trousseau).

Ainsi, ils affrontent chaque jour la police qui n’hésite pas à réprimer les manifestations communément appelées «fronts» dans le jargon estudiantin sénégalais.

«Malgré notre galère, nous sommes réprimés par la police. C’est pourquoi, nous sommes si proches de la mort. Toutefois, nous ne baisserons pas les bras», confie Khadim, une pierre (prête à être lancée aux policiers) à la main droite.

L’air triste et visage froissé, il est parmi ces centaines d’étudiants qui partent tous les jours au front pour exiger le paiement de leur dû. «Quelle que soit la violence de la police, nous irons jusqu’au bout. Nous mourons s’il le faut. Chaque année, le paiement débuté dans la 1ère quinzaine de novembre. Donc, rien n’explique ce retard», ajoute Aïcha, une fille aussi du lot des manifestants.

Le bilan des fronts est souvent lourd pour les étudiants, comme c’est le cas hier (mercredi), quand les forces de l’ordre ont violemment réprimé une manifestation des élèves-professeurs de la faculté des sciences et technologie de l’éducation et de la formation (FASTEF, ex-école normale supérieure) qui réclament aussi leur bourse, occasionnant de nombreux blessés parmi les manifestants.

«Dix étudiants ont été blessés par les forces de l’ordre et ils sont actuellement admis à l’hôpital», a déclaré a la presse Mame Cheikh Ndiaye, président de la commission des finances de l’amicale des étudiants de la FASTEF.

Le contestataire accuse la police d’avoir pénétré dans leurs chambres pour les mater en blessant beaucoup.

De son côté, la Direction des bourses a promis hier soir de débuter le paiement ce jeudi matin.

Au Sénégal, il y a trois types de bourses d’étudiant. Il s’agit d’une demi-bourse (18.000 F CFA), d’une bourse entière (36.000 F CFA) et d’une bourse de 3ème cycle (60.000 F CFA). Pour le trousseau, il est à 35.000 F CFA et commun à tous les étudiants.

Depuis 2010, le paiement a été bancarisé. Un système décrié par les étudiants qui dénoncent souvent les lenteurs notés dans cette opération.

Ndiack FAYE
http://koaci.com



Commentez maintenant

1.Posté par dd le 12/02/2013 15:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les politiciens et les policiers sont ils bien payés en temps et en heure ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés. Ndarinfo.com milite en faveur d'un débat citoyen constructif au service de Saint-Louis du Sénégal.

Merci de cliquer sur J'aime !

Cette fenêtre se ferme dans..30 secondes Fermez

Facebook
Twitter
Google+
Instagram
YouTube
Rss


Recherche SUR NDARINFO




Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

Le People de Ndar

AMY COLLE DIAGNE: une Voix "d'Or".

Elle a su forger ses talents en côtoyant les meilleurs dans l'animation. D'abord, son père, ce...

Les jeunes travailleurs de l'Ugb, en force !

Dynamiques et engagés, les jeunes travailleurs de l'Université Gaston Berger sont conscients des...

SOUVENIRS: Des membres du M23 de Saint-Louis, libérés après une nuit de détention au Commissariat de SOR

Dans nos archives, des membres du M23 de Saint-Louis libérés le 28 janvier 2012, après une...








Réactions des Internautes



Dernières actualités à la Une

Actualités

Société

Education

Culture

Monde

Science

Facebook
Twitter
Google+
Mobile
YouTube

télécharger notre extension